Archives du blog

Hommage aux habitants des cités du Nord de la ville d’Aulnay-sous-Bois, halte au dénigrement et surenchère médiatique !

C’est souvent dans les moments difficiles que nous voyons la beauté de l’âme d’un être humain. Et c’est par cette situation inédite que l’on voit la solidarité, la chaleur humaine et les réflexes citoyens se multiplier.

Dans les quartiers Nord de la ville d’Aulnay-sous-Bois, une grande partie de la population s’est habituée au confinement et montre une solidarité sans précédent vis-à-vis du personnel soignant, comme le montre la vidéo ci-dessous dans le quartier de Mitry à Aulnay-sous-Bois :

Respectons le nom des quartiers !

Notre blog est reconnu pour son information impartiale, neutre, indépendante de tout parti politique ou collectif à connotation politique. Il n’est pas rare qu’une événement, un fait divers fasse la une de la ville, que ce soit d’une manière positive ou négative. Notre rédaction a choisi de respecter le nom des lieux et des quartiers. Depuis des décennies, les doux noms des quartiers de la Rose des Vents, de Mitry, des Merisiers et de l’Europe ont remplacé lé dénomination des années 70s parfois négative des quartiers de 1000 1000, des 3000 ou des Emmaüs. Il est vrai qu’un gros titre en évoquant les 1000 000 ou les 3000 est plus aguichant pour avoir le maximum de clics mais nous trouvons cette pratique peu respectueuse des personnes qui y habitent.

Nous sollicitions journalistes, blogueurs et personnalités locales à respecter la dénomination des lieux et ne pas rappeler les noms évoquant l folies des grandeurs où on entassait les gens pour de la main d’oeuvre bon marché.

Ne stigmatisons pas les quartiers en faisant le lien avec un fait extérieur dissocié !

Parce que notre site est celui des Aulnaysiens, des Séquano-Dyonisiens, il est de notre devoir de mentionner un fait divers, les actes de violence ou de vandalisme qui surviennent par moment dans les quartiers. Cacher la poussière sous le tapis ne résoudra rien. Dans le même temps, nous publions les nouvelles plus réjouissantes, l’actualité culturelle, les informations venant du tissu associatif riche et vivant. 

Ainsi, nous ne nous interdisons pas de publier toutes nouvelles quelle qu’elles soient même si cela n’est pas forcément réjouissant. Mais nous ne ferons jamais un lien entre un fait divers survenant dans une ville lointaine pour faire un lien avec ce qu’il se passe dans les quartiers. Ce n’est pas parce que le trafic de drogue est en plein essor ou est à l’arrêt que nous ferons un parallèle avec les quartiers Nord d’Aulnay, sauf si les informations sont avérées, vérifiées.

Ici aussi, nous demandons tous, journalistes, blogueurs, personnalités politiques de ne pas faire dans la surenchère pour gagner en audience ou en popularité. La stigmatisation systématique touche les habitants, les commerces, l’activité économique. Les temps actuels ne se prêtent pas à la polémique ni à la surenchère médiatique.

Rappelons au travers d’un reportage pris au hasard par la rédaction que des fêtes ont lieu dans les quartiers du Nord d’Aulnay comme celui du quartier de Mitry (et non pas le quartier des Mille Mille comme le disent certains) :

Les points Relay SNCF en danger ?

Relay_SNCFC’est ce que nous informe un article publié il y a quelques jours dans le Nouvel Observateur. Les quelques 305 boutiques Relay pourraient être réattribuées à un autre gestionnaire, aujourd’hui Lagardère Services.

Les ventes de journaux sont en baisse, et d’autres sources de rentabilité sont recherchées par la firme.

Article à lire en cliquant ici.

Des mesures pour préserver le commerce de proximité

CoupurepresseParisienEco21012013_Page_1La rédaction d’Aulnay Cap ! vous propose de prendre connaissance d’une coupure de presse du Parisien Eco, concernant les mesures prises par certaines villes d’Ile-de-France en matière de préservation des commerces de proximité. Périmètres de sauvegarde, surveillance du type de commerce… plusieurs solutions sont proposées.

Pour rappel, Aulnay-sous-Bois possède une artère commerciale importante avec le Boulevard de Strasbourg. D’autres avenues comme Anatole France disposent encore de ce type de commerces, mais en déclin.

Pour accéder à l’article, cliquer ici ou sur l’image.

%d blogueurs aiment cette page :