Publicités

Archives de Catégorie: Législatives 2017

Billel Ouadah remercie ses électeurs dans la 10ème circonscription de la Seine-Saint-Denis

Billel Ouadah a perdu au second tour dans la 10ème circonscription de la Seine-Saint-Denis face à Alain Ramadier, mais n’est pas amer. Vous trouverez en cliquant sur l’image ci-contre son communiqué de remerciement à tous ceux qui ont voté pour lui.

Publicités

Le camion Alain Ramadier a t-il porté ses fruits dans la 10ème circonscription de la Seine-Saint-Denis

twitter @Ramadier

Alain Ramadier est un député heureux, alors qu’au soir du 1er tour, Billel Ouadah (LREM) semblait intouchable. M. Ramadier a fait une campagne impressionnante notamment les dernières semaines, et encore plus entre les deux tours. Est-ce que le camion à l’effigie du candidat et qui a sillonné les rues a été l’élément déclencheur du regain d’intérêt pour sa candidature ?

La profession de foi d’Alain Ramadier du second tour dans la 10ème circonscription de Seine-Saint-Denis passe mal

Alain Ramadier a gagné avec panache, et son score est sans appel. Mais déjà des voix se font entendre notamment sur le contenu de sa profession de foi. En effet, la taxation des loyers fictifs avancé par M. Ramadier à l’encore de la République en Marche a peut-être eu un effet salvateur.

Ci-dessous un extrait d’un message que nous avons reçu d’un lecteur :

« Honte à ce prospectus de « Les Républicains » pour le 2ème tour des législatives où ils ressortent comme F. Baroin le c(l)oup de la taxation des loyers fictifs pour les propriétaires de leur résidence principale ayant fini de rembourser leur crédit. C’est une imposture !!!!

Ils n’ont pas trouvé mieux pour engranger les votes des propriétaires ? C’est juste ignoble de jouer avec la peur des administrés.

Mas le candidat LREM n’est pas mieux hélas.

Taux d’abstention en hausse à prévoir. « 

Le candidat malheureux Billel Ouadah a été contacté par la rédaction [MAJ : pas de recours]. A suivre…

Alain Ramadier est le nouveau député de la 10ème circonscription de la Seine-Saint-Denis

Il n’y a plus de suspens possible : Alain Ramadier est arrivé largement en tête à Aulnay-sous-Bois (résultats déjà communiqués), mais aussi aux Pavillons-sous-Bois (Alain Ramadier obtient 1 948 voix / 53,06 % contre 1723 voix / 46,94% pour son adversaire Billel Ouadah).

C’est une grosse claque pour Billel Ouadah qui était arrivé largement en tête au 1er tour, une semaine auparavant (6 points d’avance sur Alain Ramadier).

Que s’est-il passé ? Aussi bizarre que cela puisse paraître, il semblerait que les voix de Gauche se sont beaucoup plus reportées sur le candidat LR que sur le candidat de la République en Marche.

Peur d’une trop grosse majorité à l’assemblée pour le nouveau président ? Une campagne tonitruante pour Alain Ramadier ? Une personnalité qui dérange du côté de Billel Ouadah ? Une chose est sûre, plusieurs personnalités de Gauche et des écologistes ont appelé à voter pour Alain Ramadier. Ce qui n’a pas aidé le candidat LREM…

MAJ Résultats : Alain Ramadier l’emporte avec près de 53% des voix.

 

Alain Ramadier devant Billel Ouadah à Aulnay-sous-Bois au second tour des législatives 2017

Alain Ramadier (LR) a fait plus que combler son retard : il a dépassé assez largement le candidat Billel Ouadah (LREM) à Aulnay-sous-Bois.

Il reste les résultats aux Pavillons-sous-Bois et à Bondy Sud-Est mais Alain Ramadier a une confortable avance rien que sur la ville d’Aulnay :

  • Alain Ramadier : 7 278 voix ; 56,49%
  • Billel Ouadah : 5 605 voix ; 43,50%

Billel Ouadah indique avoir vu des proches d’Alain Ramadier faire le pied de grue devant des bureaux de vote

On se rappelle des tensions lors des élections municipales  2008 où Gérard Ségura l’avait emporté d’une courte tête devant Gérard Gaudron, maire sortant. Cette fois-ci, Billel Ouadah (LREM) a fait appel au directeur général des services de la ville après avoir aperçu des « personnes », qu’il estime être proches de son adversaire Alain Ramadier, faire le pied de grue devant les trois bureaux de vote, installés dans l’école Jules-Ferry .

Cependant, Billel Ouadah a décliné de faire appel pour le moment.

 

Communiqué de la France insoumise à l’issue du premier tour des élections législatives de 2017

La France Insoumise de la 10ème circonscription du 93 remercie tous les électeurs qui ont affirmé leur volonté de changement en votant pour Ambre Froment et Joseph Pace et pour le programme qu’ils ont soutenu : « l’Avenir en Commun ».

Ce programme, déjà porté par Jean-Luc Mélenchon lors des élections présidentielles, avait alors réuni plus de 7 millions d’électeurs-trices, aujourd’hui se sont 3 950 personnes qui ont soutenu le programme dans les villes d’Aulnay-sous-Bois, Bondy sud-est et les Pavillons-sous-bois. La France Insoumise est donc arrivée en troisième position avec 15.69% des voix.

Nous tenons a vous remercier de votre confiance et de votre soutien. Néanmoins, s’il faut se réjouir d’être le premier mouvement à porter de véritables valeurs sociales, il faut considérer l’importance du rejet des pratiques et du système institutionnels : 62,36% de la population de la circonscription s’est abstenu ou a voté blanc ou nul soit 43.256 personnes.

Convaincre et mobiliser ceux qui ne veulent plus ni de ce système, ni des politiques suivies est une tâche urgente. Les années à venir seront décisives et nous comptons sur tous, pour contrer les politiques qui vont encore plus saper la démocratie, accroître la pauvreté et la précarité, augmenter les inégalités et favoriser les puissants.

Face à cette désillusion, aux politiques néolibérales organisées et au tout puissant gouvernement-monarque, il faut d’autant plus lutter et faire appliquer ce qui est nécessaire : « l’Avenir en Commun ». L’avenir en commun, c’est replacer l’intérêt général humain et celui de la planète au cœur du développement des sociétés.

L’avenir en commun représente également l’urgence. L’urgence à revoir nos façons de penser, de consommer. L’urgence à répartir mieux, à instruire mieux, à vivre mieux. Et cela en adéquation nécessaire avec toutes les espèces de notre écosystème.

Le Fond Monétaire International a admis, en 2016, que les politiques d’austérité et le néo-libéralisme mettent en danger les hommes et la planète. Les plus pauvres deviennent toujours plus pauvres et les plus riches toujours plus riches. Lorsque qu’une institution qui –des années durant- a appliqué consciencieusement ces mêmes politiques qu’elle réprouve aujourd’hui, elle donne raison à notre démarche et à nos propositions. Le temps nous donne raison.

Le gouvernement Macron va prolonger et aggraver ces politiques, en adoptant une position autoritaire et en banalisant l’état d’urgence. Des ONG comme Amnesty International s’inquiètent d’ailleurs déjà de la situation des libertés en France.

Localement, nous ne donnerons aucune consigne de vote : si le programme d’EM est creux et délétère, celui soutenu par LR ne vaut guère mieux tant il est tourné vers le passé. Nous laisserons donc les électeurs se décider eux même en leur âme et conscience ; car nous sommes tous des citoyen-nes adultes et responsables, face à ces deux candidats de droite.

La Vème république vit ses derniers instants :  en témoigne les passages en force (49.3 ; ordonnances) et la volonté du nouveau président de refuser aux parlementaires la possibilité de débattre les textes de loi. La nouvelle assemblée ne représentera pas intérêts de toute

 la nation.  Une petite oligarchie gouverne, seule. Sortant des mêmes écoles, des mêmes milieux, avec les mêmes idées en tête. Exit le peuple. Est-ce cela la démocratie ?

Face à eux, indignons-nous, luttons et construisons ensemble un autre monde !

Merci à vous d’avoir affirmé votre volonté de changement, avec vous nous sommes l’avenir.

Nous faisons confiance aux électeurs qui sauront au second tour quelle position adopter.

Encore une fois, la France Insoumise vous dit Merci !

Source : communiqué France Insoumise

Vidéo de soutien de Jean Arthuis à l’attention de Billel Ouadah – En Marche!

Vidéo

Le second tour des législatives 2017, c’est ce dimanche. Dans la 10ème circonscription de la Seine-Saint-Denis,  les jeux semblent être faits et Billel Ouadah devrait pouvoir décrocher son premier mandat après 20 ans de politique.

Jean Arthuis, qui aurait selon des sources officieuses permis à Billel Ouadah d’être investi dans cette circonscription, est venu apporter son soutien dans une vidéo accessible en cliquant sur l’image ci-contre.

Elections législatives 2017 : le tsunami à la française….

En 1789, une révolution par les armes, en  2017, une révolution par les idées( ???)…

Ah la France et ses Français!

En préambule, je tiens à souligner que je ne suis mandaté par personne pour m’exprimer ici, juste rédacteur d’Aulnaycap,  loin de toute orientation politique partisane, juste quelques réflexions , constats, interrogations …qui peuvent ainsi alimenter le blog et ses commentaires, ce qui me paraît tellement d’actualité aujourd’hui…. Mais sans réponse sur notre avenir dans un tel contexte!

Après un raz de marée présidentiel, un raz de marée législatif mais n’est-ce pas aussi inquiétant ?

Comment en est-on arrivé là ?

Une évidence : Un ras le bol des Français avec les alternances régulières des grandes institutions politiques, auprès des ténors politiques, un coup je te vois, un coup je ne te vois plus, installés si confortablement aux commandes depuis 10, 20, 30 …ans,  soucieux certainement de conserver leur propres salaires, leurs propres retraites, leurs propres avantages, bref leur Pouvoir….(on ne se tire pas une balle dans le pied par plaisir),  que d’œuvrer pour le redressement du pays, on peut le penser ?

Donc tout naturellement, le souhait d’un grand changement au moment juste où un jeune homme, très bien de sa personne encore peu connu voilà 3 ans  (sauf dans les milieux autorisés, peut être financiers ?) arrive à ce moment opportun et c’est un peu l’extase…Sûr qu’il a du talent, on en convient.

Mais après tout pourquoi pas puisque jusqu’à présent c’est la déception ?  Mais le coup de balai se transforme en un coup de vent qui emporte tout sur son passage , une confusion générale : ces  ténors, ces institutions … ancrés dans le paysage politique depuis des décennies…renvoyés tout simplement dans leurs foyers …mais avec indemnités quand  même, n’allongeons pas la liste des SDF !

Un bouleversement dans l’installation de nos  petits us et coutumes qui nous ouvre  de nouveaux horizons pour lesquels nous n’étions peut être pas tout à fait préparés à ce niveau.

Bientôt 415 députés qui se sont battus parfois pour obtenir l’investiture Macron, pour avoir leur photo en selphy avec leur vedette , 415 députés sans grande expérience (il en faut un minimum  pour décider de ma, de  notre vie quotidienne, trop important), qui risquent de devenir de simples  représentants de leur « boss » ? Sans rejeter ce branlebas de combat mais  beaucoup se pose désormais  des questions sur le fait que la démocratie  risque d’en souffrir « il n’y a pas de démocratie sans opposition », l’interrogation du moment que même des chroniqueurs politiques se  posent mais sans réponse Et cette fois-ci, puisque cela ne semblait pas être tout à fait dans les desseins de nos ex(peut être pas tous je l’espère), l’obligation de réussir, ne  pas décevoir  devient une nécessité, une pression qui s’exercera sur nos  nouveaux dirigeants, ils l’ont promis et  qui risque en cas d’échec  de créer une réaction très vive auprès des….48 % de votants.

Mais  est-ce que cette bonne volonté annoncée de répondre aux besoins fondamentaux des Français est suffisante ? Pas certain, car le pouvoir est trop souvent représenté en sous traitance  par le monde de l’argent…et ce n’est ni vous, ni moi .

Bref, faut-il  plutôt voir le verre à moitié plein qu’à moitié vide…. ?

 Mais revenons à ce qui touche aussi  de près, la Seine Saint Denis, notre 10ème circonscription

La première remarque est bien entendu ce faible taux de participation dans le 9  3, 36 %, le plus faible taux de participation dans l’hexagone semble-t-il .  Il est dit que les populations aisées votent davantage que les populations défavorisées …CQFD , le monde de l’argent. Une participation aux élections législatives en baisse constante depuis 1993, quel constat ?

Il est vrai que la campagne des législatives dans cette circonscription a été des plus confidentielles…

Le candidat de la France en marche arrive en tête lors de ce premier tour 2017, avec  28%  de voix mais  sur 36%  de votants,  après de si nombreuses escapades dans de si nombreuses entreprises politiques,  ce qui permet ainsi de se constituer un carnet d’adresses conséquent. Mais en 2012,  M.Ouadah candidat de l’alliance centriste(qu’est-ce?), avait récolté   1,1% de voix.  Les électeurs seraient-ils si versatiles ?

Or électeur Aulnaysien depuis bien longtemps, je n’ai pas toujours entendu parlé de M.Ouadah  au cours de ces 5 dernières années,  aux élections municipales mais pas candidat

Quel changement en 5 ans,  de 1,1% à 28 % , sûr que  l’euphorie de la France en marche n’a pas de limite signifiant donc que le vote se porte exclusivement sur un parti politique sans se préoccuper aussi de l’homme qui le représente, bon !

Un commentaire d’Edwy Plenel, co-fondateur de médiapart qui ne me tiendra pas rigueur,  je pense  si je le soumets sur Aulnaycap :

«  Un âne aurait l’étiquette en marche, il aurait été élu »  après la razzia des candidats de Macron aux législatives …où il met en garde le chef de l’état contre les effets pervers d’une assemblée qui ne jouerait pas son rôle de contre-pouvoir. Certes, un peu dur pour les candidats qui ne méritent pas cela tant ils sont motivés. »

Quelques autres remarques sur notre élection:

  • la candidate de la France insoumise, 15% des voix , arrivée 3ème mais quand même, 20 ans, certes, la fougue de la jeunesse, c’est bien, mais est-ce bien suffisant  pour décider de l’avenir des Français…?
  • Ou bien, le candidat de LR, arrivé second avec 22% de voix et en route pour le second tour. Elu aulnaysien depuis de nombreuses années mais ne serait-il pas  trop discret sur Aulnay, peut être une qualité dans certaines circonstances mais un député…?  Par contre, comment ne pas être surpris du manque de solidarité de ses amis politiques aulnaysiens qui avaient particulièrement soutenu sur Facebook entre autres, le candidat Fillon mais  qui n’ont plus réagi pour leur candidat pourtant si proche, enfin de ce que je sais…

Et aujourd’hui, il semblerait  que les fidèles des partis de la gauche aulnaysienne se mobiliseraient pour éviter le tsunami Macron, quel bouleversement, j’en perds mon latin.

Epilogue :

  • Donner toutes ses chances à cette nouvelle distribution des cartes, au risque d’être déçu… ?
  • Conserver malgré tout une partie de notre patrimoine politique , au risque d’être déçu… ?

Mais comme dirait la chanson de Jean Gabin :

« …Toute ma jeunesse, j’ai voulu dire JE SAIS

Seulement, plus je cherchais, et moins j’savais…

…maintenant, JE SAIS ? JE SAIS QU’ON NE SAIT JAMAIS »

Article de Christian PICQ

Communiqué de Dominique Vidal et Sylvie Guy, candidats du POID au premier tour des élections législatives sur la 10e circonscription

Le résultat du premier tour de l’élection législative dans la 10e circonscription de Seine-Saint-Denis confirme, en les accentuant, les caractéristiques des résultats nationaux. 63 % des électeurs de notre circonscription ont, par l’abstention, le vote blanc ou nul,  refusé de participer au vote.

Ce rejet dépasse les 70 % et même 75 % dans les bureaux de vote populaires de Savigny, Bougainville, Malraux à Aulnay. Plus de sept électeurs sur dix, l’électorat ouvrier et populaire a dit clairement : cette élection est illégitime. Le rejet est général.

Le député PS sortant Daniel Goldberg est éliminé dès le premier tour. Sur la ville d’ Aulnay, il ne recueille que 14,77 % des suffrages. Toujours à Aulnay, le candidat de la République en marche arrivé en tête , Billel Ouadah perd 2 500 voix  par rapport à celles obtenues par Macron le 23 avril (4 206 voix pour Ouadah contre 6704 pour Macron). La candidate de la France insoumise, Ambre Froment, elle, obtient 14,75 % des voix et arrive en 3e position. Elle perd 7 889 voix par rapport au résultat de Mélenchon au 1er tour des présidentielles (il avait obtenu 10 214 voix – 33,81 % à Aulnay).

La candidate de la France insoumise paie ainsi le prix de la politique de division par son mouvement, notamment le refus d’une candidature commune avec Hamon pour l’abrogation de la loi El Khomri. La campagne de son parti n’a pas convaincu. Reconnaissant la légitimité de Macron comme président, se proposant pour être son Premier ministre dans le cadre d’une cohabitation, appelant à faire de l’Assemblée nationale fantoche de la 5e République un cadre de résistance substitué aux grèves et aux manifestations, Mélenchon a dérouté une large fraction de ses électeurs qui avaient pris au sérieux son appel à en finir avec la 5e République et à élire une Assemblée constituante.

Par leur abstention massive, les travailleurs et les jeunes d’Aulnay-sous-Bois, de Pavillons et de Bondy Sud-Est , comme ceux de tout le pays, ont ainsi exprimé leur conviction qu’il n’y a aucun enjeu à cette élection. C’est un fait : sous la Ve République, l’Assemblée nationale a comme seul pouvoir d’enregistrer et d’accompagner les décisions du président.

Contre ce gouvernement ultra réactionnaire qui veut tout détruire, seule la lutte de classe unie permettra de sauver le Code du travail, la Sécurité sociale et les droits ouvriers et de mettre en échec la tentative d’inscrire dans la Constitution l’état d’urgence permanent.

Au deuxième tour de l’élection, pour les travailleurs et jeunes, pour les citoyens attachés à la défense des conquêtes sociales, nul cas de conscience à avoir !

Billel Ouadah, candidat officiel du président élu Macron et Ramadier élu LR au conseil municipal, sont partisans de la casse du Code du travail et  de la Sécurité sociale. Ramadier soutenait Sarkozy-Fillon qui avaient ou voulaient supprimer des milliers de postes de fonctionnaires, notamment des fonctionnaires territoriaux ; Ouadah/Macron a dans son programme la suppression de 120 000 postes de fonctionnaires.

Les travailleurs et jeunes ne voteront ni pour l’un ni pour l’autre dimanche 18 juin.

Il ne fait pas de doute que le large mouvement d’abstention et de rejet s’exprimera à nouveau au second tour, frappant d’illégitimité l’Assemblée issue du scrutin. Pour défendre le Code du travail menacé de façon immédiate, la seule issue réside  dans le combat pour forger l’unité ouvrière et ainsi bloquer et défaire ce gouvernement illégitime et sa politique.  

Notre candidature – comme dans 63 autres départements – posait au centre la nécessité de construire un parti ouvrier indépendant démocratique pour aider la classe ouvrière à combattre. 142 électeurs sur la circonscription, 91 sur Aulnay, dans ce mouvement général de rejet, ont tenu, en votant pour nous, à exprimer leur accord.

Au-delà de ces élections, dans cette extraordinaire phase de décomposition et de confusion qui s’ouvre, une discussion est nécessaire et nous souhaitons la mener avec l’ensemble des travailleurs et militants, quels que soient leur vote et leur sympathie pour le PS, le PC, le PG, La France insoumise :

La classe ouvrière ne peut renoncer à agir et combattre. De quels instruments a-t-elle besoin ? Faut-il des syndicats ? Faut-il un parti ? Faut-il un parti ouvrier ?

Notre journal La Tribune des Travailleurs, un journal partisan de la lutte des classes,  ouvre ses  colonnes à cette discussion.

Nous vous invitons à notre réunion publique

VENDREDI 16 JUIN, à 19h30, salle Dumont (face gare RER).

Source : communiqué POID

%d blogueurs aiment cette page :