Publicités

Archives du blog

après l’annonce du plan Borloo, le député Ramadier veut « des actes » à Aulnay-sous-Bois

Alors que le rapport de l’ancien ministre en faveur des quartiers sensibles a été présenté fin avril, le parlementaire proche de Bruno Beschizza s’inquiète du manque de concret.

« On a beaucoup de promesses. Mais l’urgence, c’est d’agir ! » Comme d’habitude avec Alain Ramadier, député (LR) de la 10ecirconscription de Seine-Saint-Denis (Aulnay, Bondy, les Pavillons sous Bois), la voix est posée. Mais le propos est ferme. Quelques jours après la présentation du plan Borloo pour les banlieues, le parlementaire, seul député Les Républicains dans le département, tire la sonnette d’alarme. « Assez de plans et de rapports, place aux actes et aux moyens », résume-t-il.

Pour Alain Ramadier, « le diagnostic est en partie bon » et certaines des 19 mesures élaborées par ce plan « fonctionnent, comme le dédoublement des classes de CP en zones d’éducation prioritaire ». Mais sur plusieurs sujets, l’homme s’étonne qu’on ne « mette pas déjà en œuvre les plans existants ».

Source et article complet : Le Parisien

Publicités

La Révolution Est En Marche critique les travaux de l’ANRU à Aulnay-sous-Bois

LES HABITANTS ONT PEUR DES TRAVAUX DE RÉHABILITATION

Heureusement aucun drame humain est à déploré, que des dégâts matériaux [NDLR : façade qui s’est effondrée suite aux intempéries sur un immeuble du quartier de la Rose des Vents, cf. image ci-contre] . Cela prouve les dires du mouvement LREEM qui dénonce les travaux de réhabilitation BÂCLÉE financé par L’ANRU (agence nationale de rénovation urbaine).

POUR NOTRE SÉCURITÉ, LE RÉVEIL CITOYEN S’IMPOSE

LA RÉVOLUTION EST EN MARCHE

SEUL ON VA VITE ENSEMBLE ON VA PLUS LOIN

Source : communiqué LREM (La Révolution Est En Marche)

L’Anru lancera début 2015 un appel à projets sur les politiques locales « jeunesse » dans le cadre du PIA

sevran_incendie_immeubleUn appel à projets permanent dans le cadre de « La France s’engage »

Le solde, 25 millions d’euros, soutiendra des « projets innovants, portés par des acteurs de la société civile et à haute valeur ajoutée sociale » dans le cadre de l’initiative présidentielle « la France s’engage ». Ils abonderont le fonds d’expérimentation pour la jeunesse (FEJ). « Cette démarche présidentielle est conçue pour permettre à ces projets isolés mais prometteurs et nourris de savoir-faire et de convictions de changer d’échelle grâce à un soutien actif et mieux piloté des pouvoirs publics », rappelle la convention. Elle indique également qu’un appel à projets permanent permettra de sélectionner les projets soutenus. Le FEJ, « dont l’objet et les modalités de fonctionnement seront revus à cet effet », est l’instrument financier de cette initiative : 50 millions d’euros seront mobilisés sur la période 2014-2017, dont la contribution de 25 millions d’euros du PIA.

Source : ANRU

Nouveau Plan National de Rénovation Urbaine : Une réponse aux attentes des élus et des habitants

Rose_des_Vents_Amenagement_AulnayLe conseil d’administration de l’ANRU réuni lundi 15 décembre vient d’adopter la liste des quartiers qui bénéficieront du Nouveau Plan National de Rénovation Urbaine (NPNRU) pour la période 2014-2024. 
5 milliards d’euros seront ainsi engagés pour ce programme à raison de 83% pour les 200 sites d’intérêt national et 17 % pour les 200 sites d’intérêt régional dans le cadre des contrats de Plan Etat-Régions.

Pour Ville & Banlieue, ce nouveau plan concerne 30 de ses villes pour les sites d’intérêt national (Alfortville, Allonnes, Aulnay-sous-Bois, Bondy, Bron, Clichy-sous-Bois, Chenôve, Creil, Créteil, Echirolles, Epinay-sur-Seine, Grande-Synthe, Grigny, La Courneuve, Les Mureaux, L’Haÿ-les-Roses, Loos, Melun, Meulan, Montreuil, Nanterre, Pantin, Pierrefitte-sur-Seine, Rillieux-la-Pape, Saint-Denis, Sarcelles, Trappes, Vitry-sur-Seine, Vaulx-en-Velin, Villiers-le-Bel) et 3 de ses villes adhérentes pour les sites d’intérêt régional (Cenon, Liévin, Saint-Fons).

Cette désignation est une bonne nouvelle et une bouffée d’oxygène pour des communes et leurs habitants dont la rénovation urbaine devait être poursuivie. Ville & Banlieue se félicite aussi que ces nouveaux projets intègrent d’emblée les questions d’emploi et de développement, de cohésion sociale et de services publics, de transition énergétique et de développement durable ; et que les nouvelles instances de participation citoyenne puissent s’en saisir dès le début.

Forts de l’expérience du PNRU I, nous appelons cependant à la vigilance collective pour que les ménages les plus modestes et les habitants les plus vulnérables puissent, lorsqu’ils le souhaitent, continuer d’habiter les quartiers rénovés.

Enfin, la rénovation urbaine ne pourra changer la vie de nos concitoyens de banlieue que si –comme les nouveaux contrats de ville l’annoncent– l’Etat s’y engage pleinement, de toute la force du droit commun, pour le rétablissement de l’égalité
républicaine ; pour que ce nouveau plan national ne reste pas qu’un plan de rénovation urbaine, mais une véritable rénovation humaine.

Source : Ville-et-Banlieue.org

La rénovation urbaine à Aulnay-sous-Bois dix ans après. Le Gros Saule et Ambourget bientôt leur tour ?

gaudron_borlooLe 17 décembre 2004, Jean-Louis Borloo signait à Aulnay, puis à Clichy-Montfermeil, les deux premières conventions Anru. Nous sommes retournés sur place. Hier, les projets Anru 2 étaient dévoilés.

C’était il y a dix ans tout juste. Jean-Louis Borloo, alors ministre de la Cohésion sociale de Jean-Pierre Raffarin (UMP) venait, sous des trombes d’eau, donner le top départ de la rénovation urbaine.

La liste des quartiers retenus pour l’Anru 2 a été publiée, hier soir, par le ministère de la Ville. De nouveaux quartiers apparaissent. Pour d’autres, il s’agit de prolonger les chantiers en cours. Les quartiers du Gros Saule et Ambourget seraient les suivants à Aulnay-sous-Bois : bientôt des tours de détruites pour laisser place à quelques espaces d’aération ?

Source, article complet et image : Le Parisien du 16/12/2014

 

François Pupponi nommé président de l’Anru

AnruFrançois Pupponi, député-maire de Sarcelles (Val-d’Oise), a été nommé président du conseil d’administration de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru) par décret du président de la République, sur proposition de Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports et Myriam El Khomri, secrétaire d’Etat chargée de la Politique de la ville. Il succède à Michel Delebarre, ancien ministre et sénateur du Nord, atteint par la limite d’âge.

Une partie des membres du conseil d’administration, dont le mandat est arrivé à terme, sera renouvelée. Patrick Kanner et Myriam El Khomri ont souhaité, dans un communiqué, « que les deux siège de personnes qualifiées à pourvoir, soient confiés à des représentants directs des habitants, afin d’ouvrir davantage les travaux du conseil d’administration à la société civile et à la participation des habitants. » Il s’agira de Claudie Miller, présidente de la Fédération nationale des centres sociaux, et d’un représentant des locataires à l’issue des élections en cours.

Source : ANRU

%d blogueurs aiment cette page :