Archives du blog

Outing et attaques homophobes contre des candidats aux municipales 2020 à Aulnay-sous-Bois

@Le Progrès

Cible parmi les cibles : les candidats supposés homosexuels. Summum atteint à Aulnay-sous-Bois, où deux d’entre eux ont été victimes d’outing — c’est-à-dire la révélation publique de leurs orientations sexuelles supposées.

Quelques heures avant le premier tour, Fleury Drieu, tête de liste de gauche, a découvert… l’acte d’Etat-Civil de son mariage publié sur Facebook ! La photo du document officiel faisant état de son mariage avec un homme, célébré en 2016. Publié par un certain Malik Nybala, se disant soutien de la majorité, au regard des publications aimées sur ses réseaux sociaux.

«La gauche aussi gay, vaut mieux garder le père de famille qui a réussi à faire quelque chose d’Aulnay», commente-t-il par exemple sous ses propres publications, en référence à Bruno Beschizza, qui se présente lui-même comme un «bon père de famille».

Autre candidat visé : Benjamin Giami (LREM). Un anonyme a ainsi publié une vidéo prise devant l’un de ses appartements, à Paris, adresse visible… et accompagnée de bruits de phoques — un animal qui, dans la mythologie homophobe, désigne les gays.

A Aulnay, encore, des tracts évoquant l’homosexualité de la mère d’une adjointe ont été distribués. Autant d’attaques condamnées sans détour par Bruno Beschizza.

Source et article complet : Le Parisien

Matthieu Delormeau dénonce les tweets homophobes des fans d’Aya Nakamura dont un partagé par la chanteuse

« Attention à ce qu’on retweete des fans »

« Aya Nakamura… ce que je trouve dommage c’est que cette fille a une grande carrière, elle est très douée, elle commence à être connue dans le monde entier, c’est pas le souci. Qu’elle m’insulte pourquoi pas. Mais les fans se déchaînent, et quand les fans se déchaînent, ça part dans des trucs horribles : ‘Ta mère doit se retourner dans ta tombe en te voyant, sale con, PD’, tout ça… Et on n’est pas responsable de ce que disent nos fans, on est responsables quand on les retweete. » Matthieu Delormeau s’est alors adressé directement à la chanteuse par l’intermédiaire de la caméra : « Et chère Aya Nakamura, quand j’ai vu que tu as retweeté un tweet où il y avait juste marqué ‘Matthieu et ses petites copines – sous-entendu vous les PD – doivent bien danser devant mes chansons Pookie Pookie’ (un des singles les plus célèbres de la chanteuse, ndlr), là quand tu retweetes ça ma fille, en revanche, ça c’est pas très bien. Si tu veux m’insulter, tu m’insultes. Si je veux t’insulter, je t’insulte mais attention à ce qu’on retweete des fans et ça c’est très important ». On imagine que le message de l’animateur est bien passé.

Source et article complet : programme-tv.net

 

3 jeunes soupçonnés de tentative de meurtre homophobe à Drancy

@Le Progrès

Soupçonnés d’avoir attiré un homosexuel de 29 ans dans un guet-apens à Drancy (Seine-Saint-Denis) avant de le passer à tabac et de le poignarder, trois jeunes, dont deux mineurs, ont été présentés aujourd’hui à un juge, a appris l’AFP auprès du parquet de Bobigny.

Le parquet a indiqué à l’AFP avoir ouvert une information judiciaire pour tentative de meurtre en raison de l’orientation sexuelle, vol avec arme et association de malfaiteurs, pour des faits qui se sont déroulés dans la nuit du 4 au 5 mars. Violemment agressée, la victime, âgée de 29 ans, a eu le poumon perforé par un coup de couteau.

«Kevin est sorti de l’hôpital et il est tiré d’affaire», a indiqué sur Twitter Guillaume Mélanie, président d’Urgence Homophobie, lui-même récemment victime d’une agression à Paris. Guillaume Mélanie a raconté sur le réseau social que le jeune homme s’était rendu à Drancy «pour rencontrer un jeune homme avec qui il parlait depuis trois jours sur les applications».

«Quand il sort de sa voiture, trois jeunes hommes lui tombent dessus et le rouent littéralement de coups. Ils lui ont tendu un piège. Ils voulaient “casser du pd”. Le tuer, plus exactement : car après l’avoir passé à tabac, un de ses trois agresseurs lui assène un coup de couteau», relate le militant. Le président d’Urgence Homophobie explique également que ses trois agresseurs l’ont «laissé pour mort», et que le jeune homme s’en est sorti grâce à des voisins qui, alertés par l’alarme de sa voiture, qu’il a pu déclencher, ont appelé les secours.

Source et article complet : Le Figaro

Pourquoi et comment lutter contre l’homophobie à Aulnay-sous-Bois ? Réponse le 8 décembre

rencontre-du-8-decembre-2016-v2L’association Vivre Mieux Ensemble à Aulnay vous convie à un débat sur l’homophobie le 8 décembre à la salle Dumont. Ci-dessous, l’extrait du communiqué :

Le nom de notre commune a encore été associé à une opération de communication politicienne dangereuse de la part du maire. Une campagne de prévention contre le VIH à destination des homosexuels a été interdite par arrêté municipal. Nous refusons qu’une campagne destinée à sauver des vies soit ainsi censurée. Pour l’avoir dit et affiché dans notre ville, des citoyens ont été arrêtés, leurs affiches confisquées par la police municipale. Ces événements participent d’un climat de rejet et d’exclusion.

Pour notre part, nous vous invitons à venir dialoguer avec trois experts pour échanger sur les conséquences humaines, sanitaires, psychologiques et politiques de telles décisions :

  • Matthieu Lafaurie, Infectiologue à l’hôpital Saint-Louis, nous parlera de l’importance de la prévention des maladies sexuellement transmissibles et de cette campagne en particulier,
  • Sylvie Gras, Déléguée IDF de SOS Homophobie fera un point sur les différents aspects de l’homophobie dans notre pays et nous expliquera les conséquences des interdictions de cette campagne sur des hommes et femmes qui se sentent rejetés,
  • Françoise Dumont, Présidente de la Ligue des Droits de l’Homme, approfondira le caractère discriminatoire de l’interdiction de ces affiches et le détournement de la police municipale de ses missions d’intérêt général pour défendre une politique partisane et électoraliste.

Au programme :

  • 19h30 – Apéritif convivial participatif (chacun-e est invité-e – s’il en a la possibilité- à apporter à manger et à boire)
  • 20H00 – 21h45 – Présentation, interventions des invités et échanges.

Source : communiqué Vivre Mieux Ensemble à Aulnay

%d blogueurs aiment cette page :