Archives du blog

Les sens uniques à Aulnay-sous-Bois, une bonne idée, mais…

Nous ne surprendrons personne : à Aulnay, le stationnement sauvage, en particulier sur les trottoirs, est une plaie. Rien ne semble fait pour décourager ce genre d’incivilités dont les piétons sont les victimes, les personnes âgées, les enfants, et tous ceux qui sortent avec une poussette ou un chariot à provisions.

Parmi tant d’autres, la rue Paul Langevin est à cet égard emblématique, dans un quartier où à la densification va toujours s’intensifiant, sur le chemin des centaines d’enfants du collège comme des écoles élémentaires et maternelles toutes proches. La plus grande partie du trottoir entre la rue du Gros Peuplier et la place Abrioux étant squattée par les voitures, le piéton doit descendre sur la chaussée.

Une embellie se dessine cependant, (la rue ayant été mise partiellement en sens unique) avec une bonne idée réalisée par les services de la ville :

Seulement voilà : les habitudes sont les plus fortes !

Et du coup, par crainte de voir abîmer leur rétroviseur, les autres propriétaires de voitures vont continuer à s’installer complètement sur le trottoir !

A quoi sert le coûteux parking Abrioux et ses tarifs avantageux, à quelques dizaines de mètres de là ? A quoi sert la si efficace police municipale ? Sans crainte du gendarme, pas de respect du code de la route ! Pas de frein aux incivilités !

Source : communiqué Aulnay Environnement

Les trottoirs défoncés angle de la rue Ballet et route de Bondy à Aulnay-sous-Bois dangereux pour les piétons

Une lectrice nous informe avoir échappé de peu à une chute à cause de l’état déplorable du trottoir à l’angle de la rue Albert Ballet et de route de Bondy à Aulnay-sous-Bois.

Sur l’image ci-contre, on remarque en effet le trottoir défoncé, dans cet état depuis plusieurs mois et qui n’a toujours pas été réparé. Et pour les piétons, plus dure sera la chute !

Notre lectrice nous témoigne :

« une chute : c’est ce qui a failli m’arriver, il y a tout juste 5 minutes. Heureusement qu’il y avait le poteau !« 

Dans un registre plus positif, notre lectrice nous informe que sa rue a enfin été nettoyée, et qu’il s’agit peut-être d’un miracle…

Les feuilles d’arbre sur les trottoirs d’Aulnay-sous-Bois, un véritable fléau !

Vidéo

Une lectrice nous informe que de nombreux trottoirs à Aulnay-sous-Bois sont couverts de feuilles d’arbre et que, par temps de pluie, le sol devient glissant. Notre lectrice a failli tomber deux fois et se faire très mal.

De plus, plusieurs caniveaux sont obstrués par des feuilles et des détritus, ce qui bloque les écoulements. A quand une action coup de poing pour supprimer ce fléau ?

Pour Aulnay Environnement, les trottoirs d’Aulnay-sous-Bois ne sont pas aux normes

Monsieur le Maire

Nous  souhaiterions attirer votre attention sur les sujets suivants concernant l’urbanisme à Aulnay .

Nous assistons à une urbanisation massive, notamment dans les quartiers sud de la ville et donc à une densification de l’espace urbain incompatible avec la structure historiquement  pavillonnaire du secteur. Il nous semble évident que l’augmentation de la population d’une ville doit se faire en augmentant proportionnellement l’espace urbain dans tous les domaines ; de la circulation des piétons, des cyclistes et des voitures aux réseaux d’évacuation.

Or aujourd’hui nous constatons que le minimum prescrit par la loi concernant la largeur des trottoirs n’est jamais respecté : « 1.40 m libre de mobilier ou tout autre obstacle éventuel : loi du 11 février 2005 article 45 décret n° 2006-1658 du 21 décembre 2006″

Nous avions déjà évoqué le sujet lors de l’acquisition et la démolition du pavillon du 15 rue Camille Pelletan. La photo ci-contre illustre parfaitement ce propos.

 Malheureusement cet exemple se répète à chaque nouvelle construction.

Route de Bondy  un retrait significatif commencé au numéro 32 de la rue et jamais poursuivi  aurait pu rendre cette rue attractive, commerçante, et accessible aux piétons, cyclistes et au stationnement. Au contraire aucune des constructions récentes ne respecte ce minimum de largeur de trottoirs.

Les jours de ramassage de poubelles les piétons notamment les « Personnes à Mobilité Réduite » doivent rester chez eux à moins que ce soit les jeunes arbres nouvellement plantées qui trinquent.

La rue Tournadour doit détenir le record absolu d’étroitesse de trottoir à Aulnay avec 36cm de largeur à certains endroits. Peut-on espérer qu’à l’occasion de la vente du terrain à l’angle de la rue de Bondy un élargissement conséquent de ce trottoir sera réalisé en bordure de cette parcelle?

Il est choquant également de constater, notamment dans cette rue, que le mobilier urbain tel que poteaux électriques et de téléphone encombre la voie publique déjà saturée alors qu’ils devraient complètement disparaître du paysage et surtout du passage des piétions.

Rue Julien Mira, un échafaudage apparemment posé au frais de la municipalité  depuis 2016 encombre ce trottoir déjà étroit, sujet à de nombreux passages piétons vers la gare. Cet échafaudage créant également une zone très insalubre ne peut pas rester éternellement.

Pourrait-t-on obtenir des informations sur le devenir de cet immeuble sinistré ?

Rue Eugène Schueller, un immeuble en construction est déjà bien avancé, sur un trottoir trop étroit (1.20m de largeur utile donc en infraction avec la loi). Le promoteur a réussi l’exploit de placer des balcons entre deux candélabres (au moins les habitants auront l’éclairage gratuit sur leur terrasse) un comble pour une rue déjà étroite et sans trottoir coté de l’usine L’Oréal.

Ceci pose le problème général des balcons qui débordent sur des trottoirs, d’aspect inesthétique et qui obstruent la perspective de rue déjà étroite. Le comble, c’est l’évacuation des eaux de pluies de ces balcons sur le trottoir comme sur la rue Jean Charcot et bien d’autres.

Les piétons apprécieront ces douches inopinées à leur juste valeur.

Tous ces éléments concourent à une asphyxie générale de la ville d’Aulnay dont la population augmente de façon considérable dans sa partie sud sans aucune augmentation proportionnelle de l’espace  urbain. C’est à l’opposé de toute logique et contraire à ce qui ce fait par exemple à Paris où toute construction d’immeuble au droit des rues se fait pratiquement par un recul du trottoir de plusieurs mètres. Cela permet soit d’augmenter la largeur du trottoir, soit d’aménager des espaces  de parking qui libèrent complètement la chaussée des véhicules en stationnement. S’il était fait, ce choix faciliterait la circulation automobile fortement  perturbée à Aulnay.

Globalement cet état de fait ne contribue pas à l’attractivité d’une ville pourtant pleine de ressources et conduit les habitants à fuir vers les grands centres commerciaux où la circulation piétonne et automobile est fluide. Cela encourage les promoteurs à monter encore plus de projets de ce genre auquel nous savons que  vous-même, Monsieur le Maire, vous vous opposez.

Souhaitant que ces remarques attirent l’attention de vos services d’urbanisme, nous vous adressons nos salutations les plus respectueuses. 

Source : lettre de l’association Aulnay Environnement adressée au Maire d’Aulnay-sous-Bois

Vidéo : énorme trou dans le trottoir de la rue Raphaël à Aulnay-sous-Bois

Trou_Raphael_Aulnay

Vidéo

A proximité de l’intersection de la rue Raphaël et de l’avenue Henri Simon, un énorme trou s’est formé dans le trottoir. Ce trou est très dangereux pour les piétons. Un membre de la rédaction a d’ailleurs failli s’y prendre les pieds. Prenez donc garde si vous vous baladez sur cette rue pavillonnaire située à proximité directe de la cité de Mitry.

Vous vous rendre compte de ce danger en vidéo, cliquer sur l’image ci-contre.

Reportage réalisé par Aurore Buselin et Christelle.

%d blogueurs aiment cette page :