Archives du blog

Aulnay-sous-Bois : Les écologistes condamnent les propos de Bruno Beschizza sur la sécurité

Alain_Amedro_CMMPLe candidat UMP a choisi de faire son entrée en campagne électorale sur le thème de la sécurité. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’il n’élève pas le niveau. Il explique le plus sérieusement du monde sa solution: “Les Aulnaysiens auront un choix à faire entre la défense des victimes… ou la défense des dealers, agresseurs et voleurs”.
Le candidat est dans une grossière caricature, avec d’un côté ceux qui aimeraient les gentils et de l’autre, ceux qui aimeraient les méchants. Ni sérieux, ni responsable !

Notre ville après 5 ans d’autoritarisme, de coups médiatiques et de réelles hésitations sur les réponses en matière de sécurité, mérite mieux que des débats caricaturaux. Le candidat UMP se cache derrière les vieilles ficelles d’une droite extrême qui oublie son propre bilan durant une décennie au pouvoir, au lieu de proposer.

L’autoritarisme et la démagogie d’un maire que nous dénonçons régulièrement, ne justifient en rien cette escalade verbale nauséabonde que nous condamnons très fermement. Ces comportements font monter les tensions là où la responsabilité de chacun est de les apaiser.

Pour les écologistes, qui travaillent sur ces questions depuis des années, le traitement de la sécurité ne supporte pas les raccourcis démagogiques et demande d’abord du sang froid de la part des responsables politiques. Cette responsabilité, nous l’exercerons pour apporter une diversité de réponses ambitieuses en matière de prévention, de répression, de réparation et d’aide aux victimes mais surtout par de véritables moyens sur le terrain.

Source : Communiqué Aulnay Ecologie Les Verts

Avec Cécile Duflot, diminution des places de stationnement et densification des zones pavillonnaires

Cecile_DuflotLa densification des zones tendues, comprendre la région Parisienne et quelques agglomérations de province, sera bientôt un devoir légal, à en croire les propositions avancées par la ministre écologiste Cécile Duflot.

Dans le dossier de presse intitulé « Réformer l’urbanisme et l’aménagement pour engager la transition écologique des territoires », nous apprenons ainsi :

  • Qu’il faut limiter les obligations réglementaires de stationnement :

« Des règles trop strictes en termes de stationnement conduisent à une augmentation du coût des projets de construction, qui peut entraîner leur abandon ou engendrer des surcoûts importants. En effet, la réalisation d’une place de stationnement coûte en moyenne 20 000 à 25 000 €. Certains plans locaux d’urbanisme fixent des contraintes disproportionnées, comme, par exemple, l’obligation de construire trois places de stationnement par logement dans le centre de certaines grandes agglomérations.

C’est pourquoi, le gouvernement va réduire les obligations de construction de places de stationnement imposées aux constructeurs de logements, dès lors que leur projet immobilier est situé à proximité de transports collectifs. Concrètement, il ne pourra pas être exigé plus d’une place de stationnement par logement dans ces secteurs »

  • Qu’il faut permettre la densification des quartiers pavillonnaires

« Dans les zones tendues, les quartiers pavillonnaires, très peu denses, constituent un gisement de foncier qu’il convient d’exploiter pour construire des logements, tout en contribuant au renouvellement urbain de ces quartiers et en optimisant les équipements existants. Le projet de loi urbanisme et logement prévoit une série de mesures qui créeront les conditions favorables à la densification de ces tissus pavillonnaires existants. Il s’agit en particulier de restreindre la possibilité pour les PLU de fixer une taille minimale de terrain et une densité maximale des constructions, deux éléments qui freinent la densification »

Ces nouvelles règles, si votées et appliquées, risquent fortement d’impacter le tissu pavillonnaire Aulnaysien, situé à 15 km de Paris et où existent encore des terrains d’une certaine superficie. Le cas du 5 rue du Sausset pourrait ainsi devenir beaucoup plus fréquent…

Source : Dossier de presse

Seine-Saint-Denis : Les wagons étaient vides de déchets nucléaires

convoi-nucleairePlus de peur que de mal. Les quatre wagons de type « Castor » qui ont stationné dans la gare de triage Bourget/Drancy ne contenaient finalement aucune matière radioactive. La préfecture vient de le confirmer, après s’en être assurée auprès du transporteur.

La gare d’Aulnay-sous-Bois voit passer de temps en temps ce type de convoi, qui généralement transite vers le centre de retraitement de La Hague. Les militants écologistes utilisent souvent cette occasion pour manifester et effectuer des actions symboliques.

%d blogueurs aiment cette page :