Archives du blog

La Seine-Saint-Denis touchée par les guerres des bandes

Si le département de la Seine-Saint-Denis n’est pas le seul touché par les guerres de bandes qui font des ravages parmi les jeunes, 3 villes du départements se sont liguées pour dire stop à ces conflits mortels : Romainville, Les Lilas et le Pré-Saint-Gervais.

Mercredi dernier, un jeune s’est fait poignarder aux Lilas, mais sa vie n’est pas en danger. Pour lutter contre ce fléau obscure et déroutant, les 3 villes entendent sensibiliser les jeunes, faire des stages famille et faire en sorte à ce que les quartiers ne se fassent plus la guerre.

A Aulnay-sous-Bois, il y a eu par le passé quelques guerres de bande notamment en 2014, comme l’en atteste la vidéo choquante ci-dessous.

Plusieurs morts en Seine-Saint-Denis cette semaine suite à des exécutions et des règlements de compte

KalachnikovRien que cette semaine, au moins deux personnes ont été tuées et plusieurs autres blessés dans ce qui ressemble à des exécutions rondement planifiées et des règlements de compte.

Un homme a été tué aux Lilas lors d’une rixe, et un autre a été tué au Blanc-Mesnil dans un restaurant, au milieu de l’après-midi. A chaque fois, les auteurs ont réussi à prendre la fuite en scooter. Plusieurs blessés ont été signalés, dont 1 aux Pavillons-sous-Bois, blessé par balle.

Si rien n’est encore établi et si les motifs restent incertains, le trafic de drogue serait l’une des pistes privilégiées.

La police attaquée dans le quartier de Mitry à Aulnay-sous-Bois lors de l’arrestation d’un tireur

armeSamedi dernier, nous vous reportions qu’un homme avait été blessé à l’oreille par une balle, un calibre 9 mm apparemment. Finalement, selon Le Parisien, un suspect a été arrêté. Âgé de 28 ans, il avait en sa possession une arme automatique. Il a été appréhendé à proximité du lieu où a été blessé la personne de 32 ans, au niveau de la rue des Lilas.

La police municipale, alertée rapidement, est arrivée sur les lieux vers 4h50. Elle a été accueillie à coups de projectiles. Bilan : un véhicule a été endommagé.

Le suspect n’a eu la vie sauve que par l’intervention de la police : les amis de la victime, une quinzaine d’individus, se sont jetés sur lui alors que les forces de l’ordre ont tenté de le l’embarquer dans un des véhicules de police. Une bombe lacrymogène a été nécessaire pour disperser la foule.

Cela montre à quel point la situation est tendue dans ce quartier.

%d blogueurs aiment cette page :