Archives du blog

Le responsable de la grande mosquée d’Aulnay-sous-Bois souhaite que les musulmans puissent prier pendant le confinement

Yacine Laoudi, médecin à l’hôpital d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) et responsable de la grande mosquée de la ville, revient sur la difficulté pour les musulmans à vivre leur foi pendant le confinement.

Yacine Laoudi est le président de l’association du culte musulman d’Aulnay-sous-Bois (ACMA) qui gère la grande mosquée de cette ville. En temps normal, ce sont près de 3000 fidèles qui prient dans ce lieu de culte! Pour l’homme — par ailleurs médecin chef de service hospitalier —, le président doit autoriser les rassemblements religieux, lors de sa prise de parole prévue ce mardi, à condition qu’une jauge maximum de fidèles soit établie. Et il tacle la différence de traitements entre cultes par les autorités.

Comment se passe le reconfinement en matière de culte musulman ?

Yacine Laoudi. C’est compliqué. On a déjà vécu cela, lors du premier confinement. D’abord spirituellement parlant, car les gens ont besoin de se retrouver pour prier, surtout en cette période sombre. Il y a aussi la question financière, de plus en plus inquiétante. L’argent sert à entretenir les locaux, payer les loyers dans certains cas… Or, les dons des fidèles se font au moment des prières, surtout le vendredi et évidemment, lors du ramadan. Si celui de l’an prochain (NDLR : qui débute mi-avril) ne peut se tenir pour cause de troisième vague, ce sera une catastrophe.

Source et article complet : Le Parisien

Le Ramadan commence aujourd’hui

Mosquee_AulnayDans le calendrier musulman, l’année 1436 débute son Ramadan aujourd’hui pour se terminer le 17 juillet. Au cours de ce mois, les musulmans qui le suivent ne peuvent ni manger, ni boire, ni fumer et ni entretenir de relations sexuelles de l’aube au coucher du soleil.

Le ramadan est aussi l’occasion chez certaines familles de se retrouver et de festoyer chaque soir à la tombée de la nuit.

Pour rappel, l’origine du Ramadan  remonte bien avant l’avènement de l’Islam (9ème mois dans le monde arabe pré-islamique). Dans le Coran, il est indiqué que le jeûne est prescrit aux musulmans, comme il le fut auparavant pour les juifs.

Bon Ramadan à nos lecteurs qui le font !

Les républicains ont discuté de l’Islam aujourd’hui, notamment avec Bruno Beschizza

Sarkozy_PavillonsLes Républicains (anciennement UMP) ont organisé une séance de travail et de réflexion sur la place de l’Islam en France aujourd’hui. Une réunion a huis-clos à laquelle ont participé des élus (dont le Maire d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza) et des responsables de culte.

L’ex-chef de l’état Nicolas Sarkozy voulait mettre sur la table les sujets suivants :

  • Le port du voile
  • Les prières dans la rue
  • La formation et les discours des imams
  • Le financement des lieux de culte

Les Républicains ont depuis toujours entretenus une relation ambigüe envers l’islam. Laurent Wauquiez tient un discours très agressif alors que Nathalie Kosciusko-Morizet semble beaucoup plus conciliantes vis-à-vis des pratiques de cette religion.

Bruno Beschizza quant à lui tient une position décomplexée et beaucoup plus pragmatique. Très rigide sur le plan national, il sait cependant mettre de l’eau dans son vin au niveau local, en s’alliant à des associations cultuelles et en défendant le projet d’école musulmane sur la Route Nationale 2 (cf. article du Parisien de l’entrre-deux tours des municipales).

La communauté musulmane est la communauté religieuse qui progresse le plus en France. Par conséquent, les partis politiques lorgnent sur cet électorat qui peut faire basculer une ville, un département ou le pays (François Hollande a été élu en 2012 en grande partie grâce au report des voix de cette communauté). Traditionnellement à Gauche, les musulmans ont boudé le Parti Socialiste aux dernières élections suite aux promesses non tenues, au mariage pour tous et aux rumeurs (entretenues par la Droite) sur la théorie du genre. Elle sera peut-être la clé de la victoire de la présidentielle 2017.

Départementales : un parti des musulmans se présente aux élections à Bobigny, mais pas à Aulnay-sous-Bois ?

musulmans_politiqueLa récente Union des démocrates musulmans de France devrait présenter des candidats dans quelques cantons. Une première pour ce parti qui veut promouvoir le halal et autoriser le voile à l’école.

Lorsqu’on lui demande s’il y pense « tous les matins en se rasant », il éclate de rire et ironise : « Vous savez, nous, les musulmans, on ne se rase pas, c’est bien connu ! » L’oeil malicieux, Khalid Majid a la repartie facile pour mater les clichés. Et une barbe de trois jours subtilement travaillée.

A 36 ans, ce cadre de la SNCF d’origine marocaine, père de 3 enfants, sera le candidat de l’Union des démocrates musulmans français (UDMF) avec Shérazade Benhaddad, 34 ans, pour le canton de Bobigny (Seine-Saint-Denis) aux élections départementales des 22 et 29 mars. Hier, le binôme est allé déposer sa candidature. Sept autres listes devraient être présentées dans les jours qui viennent à Bagneux (Hauts-de-Seine), aux Mureaux (Yvelines), à Marseille, Lyon, Nice, Avion (près de Lens, dans le Pas-de-Calais) et très probablement à Strasbourg.

Source et article complet : Le Parisien

 

%d blogueurs aiment cette page :