Archives du blog

Analyse du docteur Amar Amrane, ancien homme politique à Aulnay-sous-Bois, fait une analyse sur le Covid-19

Amar Amrane est une personnalité politique à Aulnay-sous-Bois, ancien responsable de la section « Alliance Centriste ». Il a été adjoint une courte durée au Blanc-Mesnil dans l’équipe de Thierry Meignen (UMP), avant de se faire exclure de la majorité.

Ancien médecin à la clinique privée du Blanc-Mesnil, il est devenu médecin esthétique. Il fait part de son analyse sur l’épidémie de Coronavirus :

Amar Amrane est aussi une personnalité explosive comme on peut le voir lors du Conseil Municipal du Blanc-Mesnil où il attaque vivement Thierry Meignen concernant sa destitution :

 

Vidéo : une moto renversée rue Jacques Duclos à Aulnay-sous-Bois et un urgentiste repoussé par la police

accident_aulnay_moto

Vidéo

Nous venons d’apprendre qu’une moto a été renversée par une voiture sur la rue Jacques Duclos, entre la ferme du Vieux-Pays et le carrefour de l’Europe. Le motard a été grièvement blessé et a perdu connaissance. Les pompiers sont rapidement venus sur place et la rue a été sécurisée.

L’équipe locale #SeulsLesAulnaysiensPeuventComprendre (Facebook) était sur place et a publié une vidéo des environs, accessible en cliquant sur l’image ci-contre.

Un urgentiste repoussé par la police alors qu’il voulait aider

Amar Amrane, urgentiste exerçant à la clinique du Blanc-Mesnil, passait par là lorsque l’accident venait juste de se produire. Alors qu’il voulait porter secours à la victime qui avait perdu connaissance, celui-ci se serait fait barrer le passage par la Police Municipale. Voici son témoignage (Facebook) :

Amar_Amrane_Accident« Accident grave sur Aulnay
Voiture/ moto
Impact du motard sur pare-brise
Patient inconscient
Je m’arrête :  » vous avez besoin d’un médecin? Je suis urgentiste.
Reponse police: non il y a les pompiers
Moi: vous êtes sûr il est inconscient, je suis urgentiste
Police: circulez Monsieur

Un truc de fou, j’espère qu’il va s’en sortir

Vive la police municipale ( c’est peut être ma gueule)

La vie ne tient à rien

J’oubliais à Aulnay pour la police: Un Urgentiste = un pompier« 

S’agit-il d’une procédure habituelle ou d’un problème de communication ? Nous ne le savons pas au moment de la parution de cet article.

Vidéo : coup d’éclat d’Amar Amrane au conseil du Blanc-Mesnil après sa perte de délégation d’adjoint

Amar_Amrane_Blanc_Mesnil_Vote

Vidéo

Suite et fin de notre reportage au Conseil Municipal du Blanc-Mesnil du 13 novembre 2013, la rédaction vous propose de découvrir deux vidéos :

  • Première vidéo : vote du conseil municipal sur la délibération de suppression de délégation d’adjoint à Amar Amrane. L’élu UDI/Parti Radical n’a eu aucun soutien parmi la majorité municipale (sauf le pouvoir qu’il avait). L’opposition Communiste/Socialiste/Verts s’est abstenue de vote. Amar Amrane a été « renié » par le Maire Thierry Meignen suite à un désaccord sur une marque déposée et l’avenir des centres municipaux de santé. Amar Amrane estime qu’il s’agit d’une vengeance cachée de Jean-Christophe Lagarde, puisque l’adjoint déchu avait appelé à soutenir Yves Jego lors des élections internes UDI. Suite au vote, Amar Amrane prend tout le monde à témoin qu’il a remis son écharpe, son iPhone et d’autres matériels alloués aux Adjoints du Blanc-Mesnil
  • Amar_Amrane_Adjointe_blanc_Mesnil

    Vidéo

    Deuxième vidéo : réaction brutale d’une adjointe à l’encontre d’Amar Amrane, suite à sa destitution

Cliquer sur les images pour découvrir les vidéos.

Vidéos : Intervention d’Amar Amrane qui perd sa délégation d’ajoint du Blanc-Mesnil, réaction de Thierry Meignen

Amar_Amrane_Intervention

Vidéo

Le conseil municipal du Blanc-Mesnil du 13 novembre 2014 était mouvementé. L’opposition communiste, aidée parfois des Verts, était farouche notamment face à la non-reconduction de la convention du forum culturel de la ville. Autre évènement qui a marqué les esprits : la perte de délégation d’adjoint suite à la volonté du Maire Thierry Meignen pour différents motifs. Lors de ce conseil municipal, Amar Amrane s’est exprimé et a formulé à Thierry Meignen plusieurs critiques :

  • Valeurs non compatibles
  • Prêt d’une salle municipale au Front National
  • Non-manifestation en faveur de la cause Palestinienne
  • Non-commémoration via rehaussement d’une plaque pour le massacre du 17 octobre 1961
Thierry_Meignen_Intervention

Vidéo

De son côté, Thierry Meignen s’est défendu en avançant plusieurs arguments :

  • Trahison de la part d’Amar Amrane contre son propre camp
  • Dépôt de marque frauduleuse (Amar Amrane aurait déposé le nom de la liste de Thierry Meignen aux municipales 2014)
  • Souhait de fermer les centres municipaux de santé alors que Thierry Meignen les défend

La rédaction vous propose deux vidéos extraites du conseil municipal du 13 novembre au Blanc-Mesnil : l’intervention d’Amar Amrane et la réaction de Thierry Meignen. Cliquer sur les images pour les découvrir.

NDLR : Amar Amrane est aussi un militant du Parti Radical UDI à Aulnay-sous-Bois

Thierry Meignen se sépare de son adjoint à la santé Amar Amrane, militant UDI d’Aulnay-sous-Bois

Amar_Amrane_aulnayPremier Accroc dans la majorité municipale de Thierry Meignen, le maire (UMP) du Blanc-Mesnil. L’élu a pris hier un arrêté retirant sa délégation de fonction à Amar Amrane (UDI), adjoint en charge de la santé et du handicap. Le prochain conseil municipal, le 13 novembre, se prononcera sur la perte du statut d’adjoint de M. Amrane. Thierry Meignen lui a retiré sa délégation pour « refus d’appliquer le programme de l’équipe municipale et déloyauté ».

Le maire accuse notamment Amar Amrane d’avoir voulu « fragiliser les centres municipaux de santé », alors que la majorité s’était engagée à les rénover. Thierry Meignen reproche à son adjoint aux « méthodes brutales » d’avoir voulu « supprimer le dictionnaire Vidal » et d’avoir « tenté d’empêcher le remplacement d’un allergologue et d’un ORL » dans ces centres. Il soupçonne au passage le docteur Amrane, par ailleurs médecin urgentiste à la clinique du Blanc-Mesnil, d’avoir fait passer « son sens des affaires » avant « son sens de l’intérêt général ».

« C’est affligeant ! J’ai voulu supprimer les Vidal pour mettre en place une version Internet en plus du papier, et c’est moi qui ai conseillé de recruter les deux médecins », répond Amar Amrane, échange de mails à l’appui. « Je suis pour la modernisation des centres, c’est moi qui ai rédigé la partie santé du programme du maire ! »

Autre accusation portée par Thierry Meignen : « Amar Amrane a déposé dans mon dos le nom de ma propre liste, le parti des Blanc-Mesnilois, afin de m’empêcher d’utiliser ce nom avec lequel j’ai fait toute ma campagne ». Cette marque a en effet été déposée à l’Institut national de la propriété intellectuelle (INPI) le 4 août par M. Amrane. Un communiqué de soutien à Gaza a été publié au nom de ce parti, sans en informer Thierry Meignen. Le maire a décidé de porter plainte pour « dépôt frauduleux de la marque ».

« J’avais manifesté pour Gaza et on me l’avait reproché de manière très véhémente. Je paye aussi mon indépendance politique et mon soutien à Yves Jégo pour la présidence de l’UDI », estime Amar Amrane, dénonçant au passage l’influence du député-maire UDI de Drancy, Jean-Christophe Lagarde, lui aussi en lice pour la présidence du parti et proche de Thierry Meignen.

Source : Le Parisien

Erratum sur l’article concernant la candidature d’Amar Amrane à Aulnay-sous-Bois en 2014

LogoUDIL‘article publié sur Aulnaycap samedi dernier a fait réagir la classe politique locale, non pas sur le fond mais sur la forme. J’ai ainsi été interpellé par quelques responsables locaux UDI, par un ancien candidat aux législatives de 2012 et quelques militants UMP. Le communiqué, copié sous sa forme brute, pouvait laisser croire que la rédaction d’Aulnaycap en était l’auteur. Ce qui est inexact puisque ce communiqué a été rédigé par l’association Ensemble pour Aulnay, dont un ancien candidat « centriste » aux législatives de 2012 en est certainement le cerveau.

Amar Amrane est, tout comme Jacques Chaussat, candidat à la candidature UDI aux élections municipales de 2014. Jacques Chaussat a déjà obtenu le soutien de deux poids lourds politiques du département : Jean-Christope Lagarde (député-maire de Drancy) et Vincent Capo-Canellas (Sénateur-Maire du Bourget). Tout comme à l’UMP, l’investiture officielle sera effectuée prochainement. Il y a de fortes probabilités cependant, sauf cataclysme, que Jacques Chaussat soit investi.

Enfin, pour répondre à un candidat (très) malheureux aux élections législatives de 2012, il n’y avait pas de « soutien » de la rédaction d’Aulnaycap à la candidature de M. Amrane, mais juste une volonté d’équité et de pluralité, dans une démarche objective et journalistique.

Précisions sur la candidature d’Amar Amrane à la Mairie d’Aulnay-sous-Bois en 2014

Amar_Amrane_aulnayNous vous prions de trouver ci-joint un tract relatif à la candidature du médecin urgentiste Amar Amrane, 45 ans, à la mairie d’Aulnay-sous-Bois.

Ce tract fera l’objet d’une diffusion (boites aux lettres et marchés) sur la toute ville d’Aulnay-sous-Bois à partir du 16 mars 2013.

Ce tract informe de la candidature et des motivations du Dr Amrane au sein de la famille UDI pour être tête de liste aux municipales en 2014 à Aulnay.

En conséquence, conformément aux statuts de l’Union des Démocrates et Indépendants, ce sont les instances nationales de ce mouvement qui détermineront qui sera la tête de liste UDI à Aulnay-sous-Bois ?

Important, la candidature du Dr Amrane, forte du soutien de Jean Arthuis et de nombreux élus locaux et nationaux, s’inscrit dans une démarche de renouveau et de rassemblement avec pour partenaire l’UMP.

Pour ses soutiens, le Dr Amrane est le meilleur candidat pour l’emporter face au maire socialiste Gérard Ségura.

En effet, par son parcours d’homme exemplaire, il est l’une des rares personnalités locales à permettre un trait d’union entre les quartiers pavillonnaires et populaires.

Enfin, pour répondre aux difficultés que rencontrent les habitants d’Aulnay par des solutions concrètes, le Dr Amrane peut d’ores et déjà s’appuyer sur la création récente de l’association « Ensemble pour Aulnay » riche de 150 membres.

Ainsi le Dr Amrane appelle au rassemblement, au delà des clivages partisans, pour dessiner un nouvel avenir municipal aulnaysien.

Pour toutes précisions utiles, vous pouvez nous contacter en nous adressant un courriel à l’adresse E-mail : contact@ensemblepouraulnay.fr ou en nous téléphonant au 06.52.98.38.50., nous ne manquerons de vous rappeler.

Source : Communiqué de l’association Ensemble Pour Aulnay

%d blogueurs aiment cette page :