Publicités

Archives du blog

Des tensions au sein de l’UDI à Aulnay-sous-Bois !

UDI_Aulnay_ConfligLa rédaction vous propose de prendre connaissance d’un article du Parisien daté d’aujourd’hui en cliquant ici ou sur l’image ci-contre. Jacques Chaussat, Arnaud Kubacki et Daniel Jacob, 3 figures de l’UDI locale, sont en désaccord sur l’organisation du Parti dans la ville.

Depuis les élections municipales de 2014, aucune réunion, aucune vision claire n’est donnée par M. Chaussat aux militants UDI, selon Arnaud Kubacki. Daniel Jacob estime que pour survivre, il faudrait que l’UDI se présente aux échéances électorales.

Publicités

Bisbille au sein de l’UDI en Seine-Saint-Denis et tout particulièrement à Aulnay-sous-Bois ?

udi_93Depuis la démission de son président fondateur Jean-Louis Borloo, l’UDI connait quelques passages troubles, gérés cependant avec plus ou moins de succès. 4 prétendants se sont présentés à sa succession, à savoir au premier tour :

Seulement deux ont pu se qualifier pour le second tour en arrivant en tête : Jean-Christophe Lagarde et Hervé Morin.

A Aulnay-sous-Bois plus qu’ailleurs, la situation semble s’envenimer suite à des différents entre ténors du Parti.

Au premier tour, Jacques Chaussat (au centre sur la photo), également adjoint à Aulnay-sous-Bois et conseiller général de la Seine-Saint-Denis, a affirmé dans un communiqué que le Bureau du Parti Radical de la Seine-Saint-Denis avait opté pour l’homme fort de l’UDI en Seine-Saint-Denis, Jean-Christophe Lagarde. Ceci a fait réagir vivement Billel Ouadah, conseiller départemental UDI et militant au Blanc-Mesnil et à Aulnay-sous-Bois (à gauche sur la photo), en dénonçant un déni de démocratie. En effet, seuls 5 membres du bureau s’étaient exprimés en la faveur de Jean-Christophe Lagarde pour plus d’une centaine de militants. Au niveau du Parti Radical Aulnaysien, Billel Ouadah et Amar Amrane a soutenu Yves Jégo alors que d’autres comme Arnaud Kubacki ont soutenu Hervé Morin.

Suite aux résultats du 1er tour, Amar Amrane et Billel Ouadah ont appelé à soutenir Hervé Morin (Bien que le candidat perdant Yves Jégo appelle à voter Jean-Christophe Lagarde). Dans un tweet assez spécial, Hervé Morin remercie Billel Ouadah en tant que président d’Aulnay Radical, pouvant prêter à confusion. Offusqué, Jacques Chaussat sort un communiqué Sibyllin en guise d’attaque indirecte sur son ancien compagnon de route (Billel Ouadah a mené la campagne de Jacques Chaussat en 2008 dans le cadre des élections cantonales). Il y fait allusion à son parcours politique (« Il est même inquiétant que les valeurs radicales soient bafouées par de tels personnages au parcours souvent sinueux et opportuniste« ).

Ceci a fait vivement réagir Karim Bellili, responsable du Nouveau Centre à Aulnay et ancien colistier de Jacques Chaussat, qu’il critique ouvertement :

« je suis vraiment écœuré de ce genre de communiqué, je ne sait, qui à bafoué ? ceux qui négocie leur place a titre personnel ?, qui assure leurs arrière?, leur futur confortable?, au détriment d’une équipe qui a mis le candidat « bien assis sur son siège » d’élu municipal. soit disant un « Aulnaysien » avec un résultat au dernière municipal , je vous rappel de moins de 20%« 

Enfin Yannick Hoppe (à droite de la photo), ancien directeur de la Stratégie de la campagne des municipales 2014 de Jacques Chaussat, a via un échange sur le réseau social Facebook vivement attaqué Billel Ouadah :

« Billel Ouadah peut-il nous confirmer ou infirmer 1) qu’il est adhérent UDI de la Seine-Saint-Denis 2) qu’il occupe des fonctions au sein du bureau départemental de l’UDI 77 3) qu’après avoir quitté le Parti Radical, il a été adhérent de l’Alliance Centriste puis qu’il est redevenu récemment radical 4) qu’il est présenté par un candidat comme Président d’Aulnay radical 5) qu’il entretient donc une regrettable confusion quant à la fonction actuellement occupée démocratiquement par Jacques Chaussat ?« 

M. Ouadah répond par l’affirmative aux questions 1) et 4) et à la négative aux autres.

Quoiqu’il en soit, les esprits semblent s’échauffer ici plus qu’ailleurs. Les résultats du second tour permettront-il au Centre Aulnaysien de se ressouder ?

 

 

Communiqué de Jacques CHAUSSAT, Président du Parti Radical de la Seine-Saint-Denis

ChaussatCertaines personnes se réclamant du Parti Radical, proclament ici et là, le soutien des radicaux de Seine-Saint-Denis à un candidat qualifié pour le second tour des élections pour la présidence de l’UDI.

Elles n’en n’ont ni la compétence ni le pouvoir. Il est même inquiétant que les valeurs radicales soient bafouées par de tels personnages au parcours souvent sinueux et opportuniste.

Je confirme donc que le président du Parti Radical, Laurent Hénart, a expressément demandé à tous les radicaux de ne pas se prononcer sur leur choix pour le second tour avant la réunion du comité exécutif, dont je fais partie.

J’invite donc tous les radicaux de Seine-Saint-Denis à respecter cette demande et à ne pas se laisser influencer par des manœuvres politiciennes de quelques « marginaux » de la politique.

Source : communiqué de Jacques CHAUSSAT
Président du Parti Radical de Seine-Saint-Denis

Municipales à Aulnay-sous-Bois : plusieurs colistiers de Jacques Chaussat rejoignent Gérard Ségura

jacques_chaussatPlusieurs informations envoyées à la rédaction nous confirment qu’au moins 3 colistiers de la liste « Aulnay Demain », menée par Jacques Chaussat, ont ouvertement pris position en faveur de la liste « Aulnay Avance » menée par Gérard Ségura.

Pour rappel, Jacques Chaussat a donné pour consigne dès lundi de voter pour Bruno Beschizza après que celui-ci ait accepté 6 colistiers de a liste « Aulnay Demain », dont Jacques Chaussat.

Les 3 colistiers en question dénoncent :

  • La manière dont les négociations se sont déroulées (l’ensemble des colistiers n’aurait été prévenu que mardi soir, soit après le dépôt de la liste)
  • Aucune discussion n’aurait eu lieu entre les colistiers pour savoir quelle position prendre par rapport aux solutions envisageables. La décision aurait été prise par Jacques Chaussat directement
  • L’absence de prise en considération des valeurs véhiculées par le Centre par la liste UMP

Si les jeux sont faits selon Bruno Beschizza, reste à savoir s’il pourra atteindre les 54% espérés au soir du second tour et si l’impact de cette division au sein de la liste « Aulnay Demain » aura un impact ou non.

Municipales à Aulnay-sous-Bois : la droite largement en tête

municipales_aulnay_beschizzaLes résultats ont tardé à s’afficher sur le grand écran installé dans la salle des conseils municipaux. Mais à l’hôtel de ville d’Aulnay (Seine-Saint-Denis), les chiffres circulaient déjà depuis un bout de temps ce dimanche soir, d’abord partiels, puis de plus en plus complets…

Les derniers décomptes, proclamés peu avant minuit par le maire socialiste Gérard Ségura ont confirmé la tendance : le candidat de l’UMP Bruno Beschizza arrive largement en tête de ce premier tour, avec 41, 3% des suffrages.

Un score qui permet à la droite de croire sérieusement en ses chances de reprendre une mairie perdue en 2008. Le maire PS sortant n’a obtenu que 26,66% des voix, mais minimisait ce soir son retard : « On est dans une proportion un peu moins favorable qu’en 2008 [face au maire UMP sortant d’alors, Gérard Gaudron, ndlr], assure Gérard Ségura. Nous devons aller chercher 2300 voix, on en avait récupéré 2600 pour le second tour il y a six ans ».

En troisième position, avec 14%, le candidat de l’UDI Jacques Chaussat devrait négocier dans la nuit un rapprochement avec l’UMP. Alain Amédro, tête de liste Europe Ecologie, frôle la barre des 10% sans l’atteindre, avec 9,1% des voix. Candidat pour la première fois, l’entrepreneur Moktar Farhat réalise un joli score de 5,4%, ayant recueilli de nombreuses voix dans certains bureaux du nord de la ville, là où l’électorat avait en 2008 accordé sa préférence à Gérard Ségura. Ce dernier veut s’adresser à « tous les candidats de gauche, Alain Amédro, Moktar Farhat, mais aussi à Lutte ouvrière et au Parti ouvrier indépendant [respectivement 1,8 et 1,3%] pour obtenir leur soutien en vue du deuxième tour. Bruno Beschizza, qui a passé la soirée à guetter les résultats depuis sa permanence, dans le quartier de la gare, affiche sa confiance. « Quand un maire sortant fait 26%, cela exprime un rejet. C’est le rejet du système Ségura mis en place depuis six ans », affirme ce nouveau-venu de l’UMP, qui entend grapiller des voix au-delà de l’électorat traditionnel de droite : « Je suis le candidat de toutes les victimes du système Ségura ».

Source et image : Le Parisien du 24/03/2014

Municipales 2014 à Aulnay-sous-Bois : décidément la candidature de Jacques Chaussat inquiète !

jacques_chaussatJacques CHAUSSAT qui a réussi à réunir une liste de large rassemblement inquiète très sérieusement la majorité en place !

Dans ces conditions, à quelques encablures du premier tour du scrutin, un des plus proches de l’actuelle majorité a assigné Monsieur CHAUSSAT pour atteinte à son droit à son image laquelle  apparaît dans le fascicule de campagne du candidat d’« AULNAY DEMAIN » .

Parmi ses proches, son entourage ou même ceux qui le connaissent moins, aucun n’a pu sérieusement douter de la proximité et de la fidélité de Monsieur CHALLIER à la majorité en place.

Mais l’objectif poursuivi étant clairement électoraliste puisqu’on nous annonce déjà un contentieux post-électoral,  nous souhaitons confirmer que Monsieur CHALLIER n’appartient pas à la liste de Monsieur CHAUSSAT et qu’il n’en a jamais été question.

Source : communiqué de l’équipe de campagne de Jacques Chaussat

Elections municipales 2014 à Aulnay-sous-Bois : environ 400 personnes pour le grand meeting de Jacques Chaussat

chanteloup_chaussat_aulnayHier se tenait la dernière grande réunion publique du candidat Jacques Chaussat pour la liste « Aulnay Demain », soutenue par l’UDI, le Modem, le mNPR et Nouvelle Ecologie Démocrate. Environ 400 personnes, quasiment toutes Aulnaysiennes, avaient fait le déplacement.

Plusieurs personnalités départementales avaient fait le déplacement pour soutenir le candidat du rassemblement des Aulnaysiens, du Centre et de la Droite Républicaine, à savoir :

  • Jean-Christophe Lagarde, Député-Maire de Drancy
  • Vincent Capo-Canellas, Sénateur-Maire du Bourget
  • Stéphane Salini, Conseiller Général et premier adjoint à Drancy

Jacques Chaussat a longuement fustigé le programme du maire sortant Gérard Ségura. Revenant sur la proposition du candidat socialiste sur la protection des zones pavillonnaires, Jacques Chaussat rétorque : « C’est l’hôpital que se fout de la charité !« .

D’autres propositions que certains jugent burlesques ont également été passées au crible. Jacques Chaussat est ensuite revenu sur sur 7 axes de proposition, mettant l’accent sur la sécurité, l’urbanisme et les finances de la ville.

Vincent Capo-Canellas a quant à lui critiqué la gestion du Maire sortant sur le dossier PSA, s’étonnant de sa proposition sur l’implantation d’usines aéronautiques en l’absence de pistes à Aulnay. Enfin, Jean-Christophe Lagarde s’est longuement exprimé sur le projet Métropole Grand Paris, indiquant la perte de pouvoir des maires sur l’urbanisme dès 2016, et son étonnement que le député Daniel Goldberg ait pu voter pour.

La CFTC intérroge 3 candidats aux municipales 2014 à Aulnay-sous-Bois sur différents thèmes

(Recto février 2014)La CFTC  interrogé 3 candidats aux élections municipales 2014 à Aulnay-sous-Bois sur différents thèmes majeurs de la campagne. Ces 3 candidats sont :

  • Alain Amédro, soutenu par EELV, le Parti de Gauche et Ensemble
  • Bruno Beschizza, soutenu par l’UMP
  • Jacques Chaussat, soutenu par l’UDI, le mNPR, le Modem et Nouvelle Ecologie Démocrate

Les thèmes abordés ont été :

  • La métropole du Grand Paris
  • La réforme des rythmes scolaires
  • Les recrutements, les évaluations, les rémunérations chez les communaux d’Aulnay
  • La santé au travail
  • Le service public et l’organisation du travail
  • Les risques de coup de balai en cas de victoire de l’un des candidats sur le personnel communal
  • Le budget du personnel

Pour accéder aux réponses des candidats, cliquer ici ou sur l’image ci-contre.

Elections municipales 2014 à Aulnay-sous-Bois : nouveau panneau officiel de Jacques Chaussat vandalisé

balagny_chaussatDécidément, quelqu’un en veut au candidat du rassemblement des Aulnaysiens, du Centre et de la Droite Républicaine. Après l’avenue Anatole France, c’est au tour du quartier Balagny où un panneau officiel a été vandalisé. D’autres candidats auraient été impactés.

Pour rappel, contrairement aux panneaux d’affichage libre, il est interdit d’altérer une affiche d’un candidat sur un panneau officiel. Certains aiment le goût du risque, apparemment, à moins que la candidature de Jacques Chaussat soit trop gênante…

Elections municipales 2014 à Aulnay-sous-Bois : grand meeting de campagne de Jacques Chaussat salle Chanteloup le 12 mars

visuel réunion du 12 marsJacques Chaussat, candidat du rassemblement des Aulnaysiens, du Centre et de la Droite Républicaine, organise avec son équipe son dernier grand meeting de campagne dans la salle Chanteloup (1 Avenue de Nonneville) le mercredi 12 mars, à partir de 20h00.

Le Député-Maire de Drancy Jean-Christophe Lagarde et le Sénateur-Maire du Bourget Vincent Capo-Canellas seront également présents.

%d blogueurs aiment cette page :