Publicités

Archives du blog

Un conseil municipal où l’autoritarisme du maire fait Loi

guy_challierSur le blog Aulnay mérite mieux, Guy CHALLIER, président des élus de l’opposition, informe les Aulnaysiens qu’ils ont été contraints de quitter le conseil municipal du 23 novembre, pour protester et désapprouver l’autoritarisme anti-démocratique de Bruno Beschizza,  puisque celui-ci a refusé de leur accorder la parole, pour entendre l’argumentaire et la position des élus socialistes,  du PRG, du PC et du Front de gauche concernant l’arrêté interdisant la campagne de prévention du Sida sur la ville !

Si vraiment nous sommes en démocratie, les méthodes du maire sont surprenantes et ne seront assurément pas appréciées des administrés ! En effet, Bruno Beschizza n’a rien trouvé de mieux, pour éviter la contradiction et clore le débat avant même qu’il n’ait commencé, de couper le micro de monsieur Challier !

 » Je réitère ma demande mais le Maire Bruno BESCHIZZA coupe le micro. C’est scandaleux !  » déplore à juste raison Guy Challier !

Tout le monde aura compris donc que les méthodes que nous désapprouvons chez certains gouvernants de la planète, se déroulent aussi et malheureusement… chez nous et dans notre ville !

Ce déni de démocratie est intolérable et les citoyens de la société civile n’entendent pas le subir ni se le laisser imposer sans réagir !

Autre fait très grave dénoncé par Guy Challier, le nouveau chef de cabinet de Bruno Beschizza  ( le 3ème depuis l’investiture du maire ) a été surpris en train de filmer le public a son insu et sans son consentement préalable, lequel a donc exigé l’effacement immédiat de la vidéo illégale ! Etrangement le nouveau recruté a regardé Séverine  Maroun pour obtenir son consentement  avant de s’exécuter !

A quelles fins cette vidéo a-t-elle été prise et sur l’ordre de qui ? L’objectif est-il d’organiser un fichage des  » récalcitrants  » et une   » chasse aux sorcières  » contre les administrés assistant au conseil municipal  et qui rappellent curieusement  les heures très sombres du siècle passé ?

Ces méthodes déloyales utilisées par les élus sont très inquiétantes, et invitent plutôt chaque citoyen à se méfier de l’usage qui pourrait être fait des procédés mis en place  !

Article de Catherine Medioni

Publicités

Rien ne va plus entre Leila Abdellaoui et l’opposition socialiste à Aulnay-sous-Bois

Leila_Abdellaoui_AulnayLeila Abdellaoui était un élément clé de la campagne de Gérard Ségura lors de la campagne des municipales 2008. Certains disent que c’est grâce à elle que l’ancien Maire Socialiste l’a remporté sur le fil face au Maire sortant Gérard Gaudron. Leila Abdellaoui avait en effet fait une campagne agressive en fédérant derrière elle de nombreux jeunes des quartiers Nord d’Aulnay.

Après la victoire de M. Ségura, Leila Abedllaoui obtint une place dans le cabinet du Maire, et selon les propos de certains membres de l’ancienne majorité municipale socialiste, fut présente quasiment partout, dans quasiment toutes les réunions de travail. Colistière de Gérard Ségura en 2014 qui fut battu par Bruno Beschizza, elle parvint à obtenir une place parmi les conseillers municipaux d’opposition.

Il y a quelques mois, Leila Abdellaoui a quitté le groupe PS, certainement en froid avec Guy Challier, qui tente de devenir une sorte de porte-parole de l’opposition socialiste à Aulnay. Dernièrement, lors du conseil municipal du 16 décembre, Leila Abdellaoui a voté blanc lors de la délibération sur l’élection des conseillers territoriaux du Grand Paris. Ayant un pouvoir de la part d’Ahmed Laouedj (PRG), elle fit perdre un conseiller territorial à l’opposition (elle aurait pu en espérer 3, elle n’en aura que deux).

Leila Abdellaoui n’avait pas accepté qu’elle n’ait pu obtenir ce poste de conseiller territorial, malgré le « travail consenti », selon elle. Dans un article du Parisien, Guy Challier la qualifie « d’électron libre ». Pas de quoi calmer le jeu. Et si Leila Abdellaoui rejoignait la majorité municipale LR ?

Michel Cadart : Ils ont voulu contester la démocratie à Aulnay-sous-Bois…. Echec cuisant !

Sans titre 2A Aulnay sous bois ville de 84 000 âmes, en mars 2014 les électrices et électeurs se sont prononcés à une très grande majorité pour un retour à une ville « Gagnante » et « Respectueuse » Le résultat au 2nd tour de l’élection des Municipales était sans appel, la liste de Bruno Beschizza (UMP) avait réuni 60.7 % des suffrages exprimés. Le PS local venait de prendre un énorme camouflet après 6 ans de gestion hasardeuse et contestée par ses méthodes brutales du Nord au Sud de la ville

En 2008, la liste « Aulnay Renait » menée par le PS ex-Trotskyste Gérard Ségura, aidée en cela par le PRG, le parti Communiste et des membres du parti des « Verts » l’avait emporté dans des conditions particulières, un recours avait été fait à l’époque, mais rien n’y fit.

L’affaire du « Canard Enchainé » dont on se demande comment un député obscur (ce n’est pas lui faire injure) s’était vu reprocher une prétendue escroquerie aux ASSEDIC, cet homme respectable donné en pâture à la vindicte populaire, montré du doigt, humilié a vu le doute de ses fidèles électeurs mettre en cause son honnêteté. Le coup fumant avait réussi, plusieurs centaines de sympathisants de droite et du centre, ne se sont pas rendus aux urnes, et ce malgré que l’organisme lui-même l’avait dédouané un mois avant les élections Municipales. Le résultat a été que la liste Socialiste a devancé celle de Droite de 204 voix seulement

Pourtant la pseudo affaire du « Canard Enchainé » qui était bien une « cabale » politique contre un homme honorable, et Député-Maire sortant n’avait pas empêché de dormir les quelques moralisateurs (alliés de l’époque et par opportunisme des Socialistes) qui débattent de Blogs en blog en donnant les leçons de morale habituelles. Surement système de défense des humiliés, qui n’ont pas su convaincre les administrés en dépit de campagnes arrogantes pour s’attribuer le monopole du cœur et de la bienséance ! Les Mesdames et Messieurs « Propres » de la politique se sont vus refouler à la porte des 2nd tour des dernières élections (Municipales 2014 tout d’abord avec un curieux équipage hétéroclite, allant du centre gauche aux anarchistes du NPA et ensuite aux départementales 2015, mêlés cette fois aux Communistes et autres extrême gauches)
En 2010 une partie de cette majorité (du groupe les Verts) avaient décidé de quitter la majorité municipale pour divers désaccords avec l’équipe Socialiste.

Lire la suite

Départementales 2015 à Aulnay-sous-Bois : Bruno Beschizza et Séverine Maroun l’emportent au second tour

departementales_2015Les résultats partiels sont sans appel : le binôme UMP Séverine Maroun / Bruno Beschizza l’emporte largement face au binôme socialiste Latifa Bezzaouya-Cotrie / Guy Challier.

Résultats :

  • Latifa Bezzaouya-Cotrie / Guy Challier (PS) : 34,42%
  • Séverine Maroun / Bruno Beschizza (UMP) : 65,58 %

Départementales 2015 à Aulnay-sous-Bois : Bruno Beschizza confirme, le Parti Socialiste déprime, Le Front National rate son implantation

departementales_2015Les élections départementales étaient stratégiques à plusieurs niveaux :

  • National : mesurer l’insatisfaction du gouvernement de Manuel Valls
  • Départemental : par rapport à l’abstention, vérifier si les français avaient bien compris les enjeux
  • Local : mesurer la popularité du Maire (s’il se présentait)

Avec un score supérieur à 46 %, Bruno Beschizza et sa première adjointe Séverine Maroun confirme la vague bleue qui a déferlé en mars 2014. Les tentatives de déstabilisation (manifestations contre l’école le Samedi, par exemple) et les critiques dans certaines sphères sont restées vaines.

Bruno Beschizza réalise des scores impressionnants dans la plupart des bureaux du Nord de la ville, scores que la droite n’avait plus atteint depuis Jean-Claude Abrioux. Dans certains bureaux du centre et du Sud, Bruno Beschizza obtient même la majorité absolue, et ce largement !

Du côté du Parti Socialiste (22,44%), le constat est amer : son vivier électoral du Nord de la ville semble s’épuiser au fil du temps, confirmant la tendance des élections municipales de 2014. Dans certains bureaux du Nord, le PS n’arrive même plus en tête. Au Centre et au Sud, c’est parfois la Bérézina, avec des scores oscillants autour de 10%.

Pour le Front de Gauche, c’est un échec puisque, malgré l’appui de dissidents EELV, ils ne parviennent  pas à atteindre les 12%. Le PS reste la principale force de Gauche à Aulnay-sous-Bois.

Quant au Front National; son implantation locale semble avoir échoué. Arrivé en tête dans cette ville aux élections européenne, le FN ne parvient pas à atteindre cette fois les 20%. Comme quoi l’absence de campagne et de personnes ancrées dans la ville est préjudiciable au parti à la flamme…

Résultats 1er tour élections départementales 2015 à Aulnay-sous-Bois : le binôme Beschizza / Maroun largement en tête

departementales_2015Les résultats dans la 2ème circonscription de la Seine-Saint-Denis (Aulnay-sous-Bois) viennent de tomber :

  • Claire Dexheimer / Mackendie Toupuissant (Front de Gauche / Ecologistes indépendants) : 1 695 voix (11,39 %)
  • Guy Challier / Latifa Bezzaouya-Cotrie (PS, EELV, PRG, MGC) :  3338 voix (22,44 %)
  • Michèle Taddéi / Daniel Jacob (Sans Etiquette) : 0 %
  • Cyril Bozonnet / Marie Vanessche (Front National) : 2 942 (19,78 %)
  • Séverine Maroun / Bruno Beschizza (UMP) : 6895 voix (46,36 %)

 Le binôme UMP Bruno Beschizza / Séverine Maroun arrive largement en tête, bien devant le binôme PS/EELV/PRG/MGC Guy Challier / Latifa Bezzaouya-Cotrie.

Bruno Beschizza améliore son score par rapport aux municipales 2014 et ce malgré la présence du Front National (ce qui n’était pas le cas en 2014). S’il fallait prendre comme référence la satisfaction des Aulnaysiens par rapport à une année de mandat, cette élection pour la 2ème circonscription de la Seine-Saint-Denis apparaît comme très favorable à Bruno Beschizza.

Au second tour, sauf retournement de situation, il devrait l’emporter face au duo Guy Challier / Latifa Bezzaouya-Cotrie.

Détails :

  • Inscrits : 44454
  • Votants : 15531 (34,93%)
  • Abstention : 28923 (65,06%)
  • Blancs : 489 (3,14%)
  • Nuls : 172 (1,10%)
  • Exprimés : 14870 (95,74 %)

 

Départementales 2015 à Aulnay-sous-Bois : Vidéo reportage de France 3 Ile-de-France sur les candidats

jt_france3_aulnay

Vidéo

La rédaction vous propose de revivre le journal de 19h00 de France 3 Ile-de-France concernant le reportage sur les élections départementales à Aulnay-sous-Bois. On y voit :

  • Bruno Beschizza et Séverine Maroun, à la rencontre des habitants sur le marché, confiants. M. Beschizza annonce qu’il refusera la présidence du département s’il est élu et si la Droite est majoritaire
  • Latifa Bezzaouya-Cotrie et Guy Challier, devant une école, qui croient en leur chance
  • Mackendie Toupuissant et Claire Dexheimer, en mission porte-à-porte, qui annonce vouloir incarner une troisième voie, se réclamant de la vraie Gauche
  • Cyril Bozonnet, d’abord en pleine altercation avec Alain Boulanger, puis indiquant que le vote FN est devenu un vote d’adhésion

A noter que Daniel Jacob et Michèle Taddeï n’ont pas été interviewés suite à leur souhait de ne pas faire campagne.

Cliquer ici ou sur l’image ci-contre pour prendre connaissance du reportage de France 3 Ile-de-France.

La Gauche divisée se prépare t-elle à une défaite historique aux départementales 2015 à Aulnay-sous-Bois ?

Gauche_Aulnay_DepartementalesIl y a des moments ou être candidat n’est vraiment pas une partie de plaisir. Les candidats de la Gauche Aulnaysienne en savent quelque chose. Alors que les accords départementaux prévoyaient un partage entre le PS et EELV (Les Vers) dans la circonscription d’Aulnnay-sous-Bois, les querelles au niveau local auront eu raison de cette tentative de rapprochement.

Les candidats et suppléants choisis pour défendre « la Gauche » à Aulnay sont surtout de couleur rose. On y retrouve :

  • Guy Challier, conseiller municipal PS
  • Evelyne Demonceaux,conseillère municipale PS
  • Latifa Bezzaouya-Cotrie, conseillère municipale PS
  • Oussouf Siby, habitant du quartier de l’Europe et ouvertement PS

Aucun candidats EELV et encore moins de candidats Front de Gauche parmi ces 4 individus. Ces deux mouvements seront d’ailleurs peut-être de la partie, ce qui risque encore d’accentuer les difficultés pour un Parti Socialiste en plein doute suite aux élections municipales de 2014. Pourtant, Guy Challier a tenté toutes les ouvertures et les compromis avec les militants Verts locaux, mais sans succès.

Face à une droite réunie menée d’une main de fer par le très médiatique et charismatique Bruno Beschizza, les sourires crispés sur la photo ci-contre montrent bien que les espoirs sont minces. Il est probable que les militants EELV feront tout ce qu’ils pourront pour critiquer les candidats PS, au risque de faire le jeu de la Droite. Le L’ancien responsable EELV local Alain Amédro, très discret, est resté injoignable malgré nos multiples tentatives de prise de contact. Celui-ci pourrait, par la même occasion, perdre son poste de Conseiller Régional (il est actuellement Vice-Président du Conseil Régional Ile-de-France aux côtés du socialiste Jean-Paul Huchon).

En attendant, vous pouvez découvrir le programme du PS dans le cadre des départementales en cliquant ici.

 

 

Les élus socialistes d’Aulnay-sous-Bois pour les protestations concernant les REP+ Collèges Christine de Pisan et Victor Hugo

socialistes_manifestation_aulnay

vidéo

Certains reprochent aux élus socialistes d’Aulnay-sous-Bois de supporter aveuglément le gouvernement de Manuel Valls et ses réformes parfois controversées. Pourtant, lors de la manifestation du 13 décembre pour demander plus de moyens aux collèges Victor Hugo et Christine de Pisan, quelques élus socialistes participaient discrètement dans le cortège (Evelyne Demonceaux, Gérard Ségura, Guy Challier…). Pourtant, des élus socialistes avaient refusé de voter un voeux aux Conseil Municipal notamment pour dénoncer les mesures proposées par la ministre de l’éducation, Najat Vallaud-Belkacem. Allez comprendre !

Pour visionner la vidéo prise lors de la manifestation, cliquer sur l’image.

Départementales 2015 à Aulnay-sous-Bois : Guy Challier investi par le Parti Socialiste, soutenu par les Verts ?

Guy_ChallierGuy Challier, conseiller municipal d’opposition (PS), a été investi par le Parti Socialiste pour la circonscription n°2 de Seine-Saint-Denis (Aulnay-sous-Bois), dans le cadre des élections départementales 2015. Gérard Ségura, lourdement défait, n’a pas souhaité se représenter.

Il aura la lourde tâche de ne pas subir une trop lourde défaite face à l’UMP, très probablement représentée par Frank Cannarozzo (adjoint au Maire) et Séverine Maroun (1ère adjointe). A moins que le Front National ne perturbe le duo de droite dans une campagne qui pourrait s’apparenter à une promenade de santé.

Plus étrange : les Verts (EELV) soutiendraient Guy Challier : une personnalité EELV serait à ses côtés, malgré les bisbilles à rebondissement pendant la mandature de Gérard Ségura. Alain Amédro, chef de file écologiste, est injoignable pour confirmer cette information, même si cela ne fait apparemment plus aucun doute.

%d blogueurs aiment cette page :