Archives du blog

Le rappeur de Sevran Kaaris gravement malade et hospitalisé !

Les fans du rappeur Kaaris sont complètement retournés puisque leur idole est, depuis plusieurs jours, hospitalisé. On ignore ce qui touche le rappeur de 41 ans mais une chose est sûre, il a mis en stand by ses projets pour se consacrer à la santé.

Pour rappel, Kaaris n’est pas l’ami de Booba, autre rappeur bien connu en Seine-Saint-Denis.

 

Fusillade sur le tournage d’un clip de Booba à Aulnay-sous-Bois, le rappeur Kaaris disculpé

Booba soupçonnait son éternel rival Kaaris d’être derrière la fusillade qui avait blessé trois personnes lors du tournage de l’un de ses clips en Seine-Saint-Denis à l’été 2019. Le parquet a classé l’affaire.

« La fusillade n’a pas été reliée à un quelconque différend opposant les rappeurs ». Le parquet de Bobigny a indiqué ce mardi avoir classé sans suite cette affaire dans laquelle Booba était la victime. Le célèbre rappeur connu autant pour son « flow » que pour les clashs qui l’opposent à Kaaris, un autre rappeur originaire de Sevran, soupçonnait cette fois que son éternel rival était à l’origine de la fusillade qui avait violemment ponctué le tournage d’un clip à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) en août 2019. Il s’en était ému lors d’une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux. Devant un reportage sur la fusillade il avait crié dans une nouvelle provocation « Armand! », le vrai nom de Kaaris.

Le jour de la fusillade, le rappeur des Hauts-de-Seine, alias « le Duc de Boulogne », et son équipe se trouvaient dans une zone industrielle en pleine action lorsqu’ils avaient vu débarquer cinq voitures, avec à leur bord des individus armés de battes de base-ball et d’armes de poing. Booba qui avait quitté les lieux n’avait pas assisté à la scène. Et les mystérieux trouble-fêtes n’avaient pas hésité à faire feu sur l’équipe de tournage.

Ibou, un proche de Booba avait été grièvement blessé. Il avait reçu quatre balles de 9 mm dans la jambe. Un technicien et un réalisateur avaient été atteints par les projectiles. A la suite de ces violences, une enquête pour tentative d’homicide en bande organisée a été ouverte.

Source et article complet : Le Parisien

Fusillade à Aulnay-sous-Bois ciblant l’équipe de Booba, ce dernier semble désigner et menacer le rappeur Kaaris

Après la fusillade qui a eu lieu à Aulnay-sous-Bois visant une équipe du tournage d’un clip du rappeur Booba qui a fait 3 blessés dont 1 par balles, on aurait pu attendre de la part de l’artiste un message de compassion pour les victimes. Cependant, dans un tweet paru récemment, celui-ci semble en pleine forme et pas du tout affecté. 

Cependant, dans la vidéo accessible en cliquant sur l’image ci-contre, celui-ci semble viser Kaaris, son rival dans le monde du Rap. On peut entendre « Armand » (le vrai non de Kaaris est  Okou Armand Gnakouri), ainsi que « t’es mort cousin« .

Message subliminal ou véritables menaces à prendre au sérieux par les autorités compétentes ? Gageons qu’il ne vienne à Kaaris l’idée de faire un tournage à Aulnay-sous-Bois…

Booba et son équipe attaqués lors du tournage d’un clip à Aulnay-sous-Bois, des coups de feu tirés et blessés par balles

Ils étaient une quinzaine à vouloir en découdre. Dans la nuit du 20 au 21 août, des individus armés ont débarqué sur le tournage d’un clip de la star du rap Booba, qui se déroulait dans un entrepôt désaffecté d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), selon les informations de nos confrères d’Europe 1, confirmées par RTL. 

Les agresseurs ont ouvert le feu sur un spectateur qui assistait au tournage. Blessé aux jambes, il a été hospitalisé. Deux autres personnes dont le réalisateur du clip ont quant à elles été rouées de coups à l’aide d’une batte de base-ball. Leurs jours ne sont pas en danger mais elles ont également été hospitalisées. Booba avait lui déjà quitté les lieux au moment de l’irruption des suspects et n’a donc pas été touché. 

Aucune interpellation n’a pu avoir lieu sur place, les individus ont réussi à prendre la fuite avant l’arrivée des forces de l’ordre. Une enquête a été ouverte par le parquet de Bobigny. Une certitude pour le moment selon nos informations, le tournage était parfaitement légal, l’équipe du rappeur ayant eu toutes les autorisations nécessaires.

Source : RTL

Un clip de Booba et Lacrim aux Etangs à Aulnay-sous-Bois provoque un affrontement entre jeunes et policiers

Sans autorisation, Booba et Lacrim,  des rappeurs bien connus en Seine-Saint-Denis, sont venus tourner un clip dans le quartier des Etangs à Aulnay-sous-Bois. Une centaine de jeunes fans sont venus les accueillir, certains sont montés sur le toit du centre commercial du quartier.

Intriguée, la BAC est intervenue et a été accueillie à jets de pierre. Il y a eu utilisation de gaz lacrymogène pour disperser la foule, ce qui a mis fin au tournage du clip « oh bah oui ».

Booba – Walabok, clip de rap tourné à Aulnay-sous-Bois avec Karim Benzema

booba_walabok

Vidéo

Nous en avions parlé dans un précédent article, le rapeur Booba a tourné un clip à Aulnay-sous-Bois intitulé Walabok. Rien de bien nouveau dans ce clip en noir et blanc où violence, argent et menaces font la part belle aux paroles du chanteur. A noter la présence de Karim Benzema qui, à défaut de jouer dans l’équipe de France pour l’Euro 2016, pourra se consoler d’avoir pu participer à un clip de son ami.

Pour découvrir le clip en vidéo, cliquer sur l’image ci-contre.

Vidéo : Ünkut au centre commercial O’Parinor à Aulnay-sous-Bois, le magasin de Booba

Unkut_Booba_Aulnay

Vidéo

Certains auront remarqué que les jeunes aiment s’habiller de la marque Ünkut, spécialement à Aulnay-sous-Bois. Ünkut, où une enseigne se trouvait jusqu’il y a peu à proximité du Boulevard de Strasbourg, se trouve désormais dans le centre commercial O’Parinor. Cela depuis le 8 février 2015. L’enseigne se trouve désormais à proximité du cinéma UGC.

Booba, de son vrai nom Élie Yaffa4, est un rappeur français né le 9 décembre 1976 à Boulogne-Billancourt. Il est membre du 92I, un collectif de rap français dont il a été le fondateur, regroupant des rappeurs issus des Hauts-de-Seine, Mala et Bram’s (source : Wikipedia). Mais Booba et Aulnay-sous-Bois, c’est aussi une longue histoire d’amour. Ses fans sont nombreux dans la ville.

Pour découvrir la devanture de la vitrine Ünkut au centre commercial O’Parinor, cliquer sur l’image ci-contre.

Téléphone de la boutique : 01.48.61.21.54

 

 

Le rappeur Booba tourne son clip 3G à Aulnay-sous-Bois !

booba_aulnayUne fois de plus, le rappeur Booba a choisi Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) comme toile de fond d’un de ses clips, celui de son dernier morceau «3G» (deuxième extrait d’un album qui doit sortir à la fin de l’année). Cette fois, c’est entre les murs d’un vaste entrepôt, non loin du centre commercial O’Parinor, qu’a eu lieu le tournage, dans la nuit de samedi à dimanche. 

«Il y avait peut-être 200 personnes présentes. Ca a duré de minuit à deux heures du matin», raconte un jeune habitant, qui a assisté aux prises de vues. Un décor minimal, les carosseries rutilantes d’une Lamborghini et de deux Mercedes, et des dizaines de figurants : les ingrédients ont suffi au réalisateur Chris Macari, lui aussi habitué des lieux, et qui collabore régulièrement avec le rappeur. 

Originaire de Boulogne (Hauts-de-Seine), Booba a cependant de nombreux contacts à Aulnay, où se trouve d’ailleurs l’une des boutiques de la marque de vêtements qu’il a créée, Unkut. L’an dernier, c’est sur ses conseils que le rappeur new-yorkais Waka Flocka Flame était venu tourner un clip dans le quartier de Balagny, toujours à Aulnay. 

La ville de 80 000 habitants a aussi inspiré, dans un passé plus lointain, le rappeur Sefyu (originaire de la commune) mais aussi le chanteur britannique Tricky (ex-Massive Attack) en 2008, pour un tournage dans les halls de la cité de l’Europe.

Source : Le Parisien

 

Booba aurait incité des jeunes d’Aulnay-sous-Bois à perturber le passage de La Fouine à l’Urban Peace 3 ?

boobaD’après des informations recueillies par le site Muzikspirit, certains membres de la sécurité du Stade de France, où s’est déroulé l’Urban Peace 3 le 28 septembre dernier, auraient entendu une folle rumeur. « Une centaine de jeunes d’Aulnay-sous-Bois » ont probablement été payés par B2O afin qu’ils lancent des pétards sur la scène du concert (voir vidéo ci-dessous).

Aussi, selon un proche de La Fouine, « Booba aurait souhaité que Laouni pète un cable ». En clair, le rappeur du 92 aurait tout simplement voulu se venger des évènements qui se sont déroulés pour lui lors de l’Urban Peace 2. On vous rappelle que des personnes avaient craché sur Booba, qui avait aussitôt rétorqué en lançant une bouteille depuis la scène. Qu’en pense le créateur de l’album « Futur 2.0 » ? Réponse dans les prochains jours. Sachez également que Booba a annoncé sur Facebook que « Futur 2.0 » sortira le 25 novembre.

Source : Meltybuzz.fr

%d blogueurs aiment cette page :