Publicités

Archives du blog

A Aulnay-sous-Bois, les élèves autistes trouvent leur place au collège

Six jeunes vont pouvoir suivre des cours dans leur propre classe, tout en partageant des temps de vie scolaire avec les autres élèves.

En passant devant la classe, on ne remarque pas tout de suite la différence. Il faut y pénétrer pour voir les changements, comme ces bureaux individualisés placés contre les murs, afin de permettre aux enfants de travailler au calme, et de limiter leurs stimuli sensoriels. Ou cette table ronde autour de laquelle ils peuvent réfléchir en groupe.

Ce lundi matin, Boubakar, Adam, Rafi et leurs camarades ont fait leur rentrée en 6e au collège Le Parc d’Aulnay-sous-Bois. Ils intègrent la première Unité d’enseignement externalisée pour enfants souffrant de troubles du spectre autistique (UEEA) ouverte en France dans l’enseignement secondaire.

Cantine et récréation avec les autres élèves

Grâce à ce dispositif, ces six adolescents vont pouvoir suivre leur scolarité dans un collège classique. Si le conseil départemental de Seine-Saint-Denis a réalisé quelques aménagements pour qu’ils aient leurs propres locaux, ils partageront leur repas à la cantine et leur récréation avec les autres élèves.

Source et article complet : Le Parisien

Publicités

Communiqué SOS autisme France sur l’humiliation sordide d’un enfant au collège Debussy à Aulnay-sous-Bois

L’humiliation subie par un jeune collégien autiste à Aulnay sous-bois reflète la situation actuelle des personnes autistes à l’école, et dans la société française en général. L’autisme est encore moqué, servant d’insulte notamment chez les plus jeunes.

La sensibilisation que nous faisons dans les écoles à la seule demande de certains Etablissements n’est pas suffisante. Nous avions demandé pourtant au Ministère de l’Education nationale de soutenir notre volonté de mener de véritables campagnes de sensibilisation à l’échelle nationale. Seules des campagnes de sensibilisation et de prévention pourront mettre fin à ce genre de comportement.

Les clichés et les préjugés sur l’autisme demeurent. Et il est temps que la politique d’envergure et interministérielle en matière d’autisme promise par le gouvernement se répercute enfin sur le terrain. Suite à cet évènement traumatique subi par ce jeune autiste, nous demandons à être reçu par le Ministre de l’Education nationale afin qu’il soutienne notre volonté de mener une grande campagne de sensibilisation dans les Etablissements scolaires.

Nous sommes chaque mois alertés par les familles sur des situations de harcèlement ou de moqueries de jeunes autistes notamment dans les collèges.

Source : Olivia Cattan, Présidente de SOS autisme France

%d blogueurs aiment cette page :