Archives du blog

Action sociale : la majorité agit au cas par cas et ignore la Convention Territoriale Globale, dispositif ambitieux et financé de la CAF 93

Monsieur le maire,

Lors des conseils municipaux de juin 2020 et d’octobre 2020, votre majorité a signé au coup par coup avec la CAF des avenants et une convention thématique.

Il est temps de sortir des actions au coup par coup grâce à une stratégie globale et une coordination concrète des nombreux acteurs sociaux dans le cadre d’une Convention Territoriale Globale (CTG) à signer avec la CAF 93. Une CTG permet -en fonction des projets proposés par une ville- d’obtenir des financement supplémentaires et stabilisés sur 4 ans pour des prestations et équipements complémentaires pour tou.te.s les aulnaysien.ne.s avec un renforcement pour les habitant.e.s des quartiers prioritaires et les personnes en situation de handicap.

Quand cette signature -qui aurait dû intervenir fin 2019- aura-t-elle lieu ? Je vous ai alerté le 4 septembre 2019, ainsi que lors des conseils municipaux de juin et d’octobre 2020 et par courrier en octobre 2020. Vous vous plaignez régulièrement de la baisse des dotations de l’Etat (à juste titre), mais vous ne cherchez même pas les financements auxquels nous avons droit !

Aulnay-sous-Bois dont la convention enfance jeunesse arrivait à échéance fin 2019 et qui cumule différentes problématiques sociales est considérée par la CAF comme l’une des villes prioritaires du département.

Alors que la pandémie a gravement fragilisé les plus fragiles faisant craindre durant le 1er confinement une révolte de la faim et que la deuxième vague fait peser le risque de possibles reconfinements et d’une dramatique précarisation, quand signerez-vous enfin la CTG à laquelle nos enfants et leurs parents ont droit .

Vous n’avez pas donné suite à mes interventions depuis 2019. Interpellé lors du conseil municipal du 14 octobre, vous avez répondu que le dossier était suivi. Mais le 27 octobre la CAF 93 m’a informée que la ville ne l’avait toujours pas contactée.

En tant qu’administratrice de la CAF 93*, j’ai pris mes responsabilités pour que les aulnaysien.ne.s soient priorisés et vous en informer.

A vous maintenant d’assumer les vôtres en nous informant de votre calendrier, en signant et surtout en mettant en œuvre cette CTG.

Source :  Sylvie Billard, Élue de gauche, écologiste et citoyenne « Aulnay-en-Commun », Administratrice de la CAF 93, Administratrice de l’UDAF 93

* Mes enfants sont adultes, je n’habite pas un quartier prioritaire, personne dans ma famille n’est atteint de handicap. Je ne serai donc pas bénéficiaire de la signature de cette CTG que cela soit directement ou indirectement. Il n’y a donc aucun conflit d’intérêt entre mes statuts d’administratrice de la CAF et d’élue de la ville. Je me bats seulement que mes concitoyen.ne.s bénéficient de ce à quoi ils/elles ont droit.

Pour information pour les aulnaysien.ne.s : Qu’est-ce qu’une CTG et à quoi sert-elle ?

Pour adapter aux besoins locaux la mise œuvre de ses orientations, la Caisse Nationale d’Allocations Familiales (CNAF) a défini le dispositif de CTG entre une Caisse d’Allocations Familiales (CAF) et une collectivité territoriale sur une durée de quatre ans.

Réalisée dans le cadre d’une démarche de co-construction avec l’ensemble des parties prenantes d’un territoire, la CTG permet -à partir d’un diagnostic et d’un plan d’actions partagés- de définir une politique globale sur-mesure favorisant l’accès aux droits, le développement et l’adaptation des équipements, des services et des interventions.

De ce fait, une CTG permet de mieux accompagner les familles, mettre en cohérence la multiplicité d’interventions, compléter et stabiliser les financements.

La priorisation des territoires pour signer une CTG tient compte du calendrier de renouvellement des Contrats Enfance-Jeunesse et du cumul des problématiques sociales définit par le Conseil d’Administration de la CAF 93 à savoir : situation financière des communes, situation des allocataires, offres de service sur le territoire. Aulnay cumulant toutes ces critères est considérée comme prioritaire par la CAF 93.

Aide financière exceptionnelle de la CAF de la Seine-Saint-Denis

La Caisse d’Allocations Familiales de la Seine-Saint-Denis met en place une aide financière exceptionnelle pouvant aller jusqu’à 650 euros.

Vous trouverez ci-dessous les modalités pratiques:

« La France est actuellement confrontée à une crise sanitaire qui frappe en première ligne les plus fragiles. De ce fait, la branche Famille adapte sa doctrine en matière d’attribution des aides financières individuelles afin d’apporter de manière urgente un soutien financier aux familles identifiées en détresse.

Du fait du contexte économique et sanitaire, la situation des familles les plus fragiles de Seine-Saint-Denis risque de se dégrader. Pour leur permettre de subvenir à leurs besoins les plus élémentaires, la CAF de la Seine-Saint-Denis met en œuvre un nouveau dispositif d’accompagnement.

L’octroi d’aides financières d’urgence s’inscrit dans un cadre partenarial coordonné avec les aides existantes dans le département. Il s’agit d’apporter une réponse concertée aux besoins des familles.

Qui peut bénéficier de l’aide d’urgence de la CAF ?

    • Les familles allocataires avec au moins un enfant à charge et percevant une/des prestations familiales ou l’APL ou le RSA ;
    • Les parents non-allocataires assumant la charge d’un seul enfant âgé de moins de 18 ans ;
    • Les parents non-gardiens disposant d’un droit de visite et à jour dans le versement de leurs obligations alimentaires.

L’aide d’urgence est destinée aux familles qui ne peuvent pas payer une dépense impérative en raison d’une perte ou d’une baisse de ressources liée à la crise sanitaire actuelle.

Quel est le montant de l’aide ?

    • L’aide d’urgence est une subvention fractionnable de 650 € maximum.
    • Le montant sera attribué en fonction du besoin immédiat de la famille. Ainsi, une famille n’ayant pas utilisé la totalité de la subvention pourra resolliciter la CAF durant la crise sanitaire.

Quels sont les critères d’attribution de l’aide d’urgence ?

L’aide d’urgence est attribuée sur évaluation sociale d’un travailleur social de la CAF de la Seine-Saint-Denis. L’aide est destinée aux familles qui ne peuvent pas payer une dépense impérative ou qui nécessitent une sauvegarde immédiate lors d’une rupture familiale.« 

Pour prétendre à cette aide les personnes concernées doivent prendre contact avec la CAF à l’adresse suivante: urgences-sociales.caf93@caf.fr

Appel à la grève dans les CAF de la Seine-Saint-Denis ce mercredi

cafLancé par le syndicat SUD, un appel à la grève ce mercredi risque de perturber les caisses d’allocations familiales (CAF) de la Seine-Saint-Denis. En cause, un rythme et des conditions de travail difficiles, comme notamment des insultes et des agressions. Certaines équipent doivent également finir à 18h30.

Autres revendications: transformation des CDD en CDI, renforcement des effectifs et des conditions de sécurité.

Vidéo : La CAF d’Aulay-sous-Bois mise sur Internet pour diminuer les files d’attente

cite_europe_aulnay

Vidéo

Située en périphérie de la cité de l’Europe (cf. Vidéo disponible en cliquant sur l’image ci-contre), la CAF d’Aulnay-sous-Bois se tourne vers l’avenir et mise sur Internet pour suivre et compléter les dossiers. RSA, APL et autres allocations peuvent désormais faire l’objet d’un dossier entièrement numérisé.

Pionnière dans le département, la CAF d’Aulnay guide désormais les allocataires au travers d’écrans d’ordinateur. Mise en place en février dernier,  la procédure s’installe progressivement dans tout le département.

Renseignements sur http://sur www.caf.fr

La nouvelle CAF d’Aulnay-sous-Bois accueillie avec enthousiasme par les familles

cafA côté du KFC de la cité de l’Europe à Aulnay, non loin de son ancienne antenne, la nouvelle Caisse d’allocations familiales (CAF) a ouvert ses portes hier au 124, rue Jacques- Duclos. Plus grande et agencée de façon plus rationnelle, elle a plutôt séduit les premiers usagers, hier matin, qui étaient plus de soixante-dix à midi. Des locaux « magnifiques », des agents « accueillants » et une prise en charge immédiate…Ce sont quelques- unes des louanges que les bénéficiaires de la CAF ont laissées, dès hier, sur un livre d’or à l’attention du personnel. « Ça fait plaisir », remercie la directrice du site, Sandrine Lourenço. « Les agents aussi travaillent dans de meilleures conditions, avec plus d’espace et de lumière », ajoute-t-elle.

Après Saint-Denis le 12 novembre, c’est en effet au tour d’Aulnay d’accueillir ainsi ce nouveau dispositif dit « agence familles ». « C’est le quatrième et a priori le dernier pour le département, tous les secteurs étant désormais couverts par de nouvelles antennes », explique Romain Gardelle, le responsable du secteur Est auquel appartient Aulnay et dont dépendent 20%des bénéficiaires de Seine-Saint-Denis. Depuis 2006, l’accueil des CAF a en effet été entièrement repensé dans le département pour désengorger les anciennes antennes, plus petites et avec des amplitudes horaires moindres. A Aulnay, sauf le jeudi où l’agence est fermée l’après-midi, les agents reçoivent ainsi du lundi au vendredi de 8 h 30 à 16 h 30. Une borne Internet, sur la façade, est aussi accessible 24 heures sur 24.

« Pour schématiser, nous avons créé deux espaces distincts : l’accompagnement administratif sans rendez-vous sur Internet et un accueil sur rendez-vous. Celui-ci, pour les cas particuliers avec un travailleur social, à même d’orienter les personnes vers les bons services », explique Romain Gardelle. Concrètement, des couleurs distinctes délimitent et permettent d’identifier les différentes zones aménagées sur une surface de quelque 300m2 en rez-de-chaussée d’un immeuble sorti de terre il y a moins d’un an. Un vert anis accueille ainsi pas moins de 16 ordinateurs, dotés d’Internet reliés à trois imprimantes avec scanner, pour toutes les démarches administratives. Des agents sont là pour orienter les usagers. De l’orange habille la salle d’attente pour les rendez-vous spécifiques.

Source : Le Parisien

La plupart des CAF et des services préfectoraux fermés ce vendredi

cafLa sous-préfecture du Raincy (services circulation routière, ressortissants étrangers,…) comme celle de Saint-Denis ou de la préfecture de Bobigny, sont fermées aujourd’hui et demain. Il en va de même pour les CAF, sauf Bobigny, Noisy-le-Grand, Rosny-sous-Bois et Saint-Denis sur Rendez-Vous.

La CAF compte déjà ses sous à Aulnay-sous-Bois sur la réforme des rythmes scolaires

CAF_Aulnay_2Voilà qui conforte le nouveau maire UMP d’Aulnay, Bruno Beschizza, dans son hostilité à la mise en oeuvre de la réforme. L’élu vient d’écrire au nouveau ministre de l’Education nationale, pour lui demander d’« abroger ce décret ou de donner aux maires la possibilité de différer l’application de cette réforme ». Ses services s’inquiètent notamment d’un « gel » des dotations de la Caisse d’allocations familiales, qui aide à la mise en place des activités périscolaires. « Il n’est pas question d’un gel, Aulnay aura droit aux crédits comme les autres villes », rétorque Gaëlle Choquer-Marchand, directrice-adjointe de la CAF. Celle-ci est toutefois confrontée à une équation à inconnues multiples, puisque l’aide versée dépend de la durée des ateliers et du nombre d’enfants accueillis (sur le 93, elle a prévu de consacrer 1,5 M€ à la mise en œuvre de la réforme, restreinte à 5 villes sur les neuf premiers mois de l’année). Prudente, et pour éviter d’épuiser ses ressources, la Caisse nationale a donné consigne de réduire la voilure dans un autre domaine. Les villes présentant de nouveaux projets d’accueil en centre de loisirs bénéficieront dès lors de crédits moins importants.

Source : Le Parisien du 11/04/2014

Un partenariat renforcé entre la CAF et le Conseil général de la Seine-Saint-Denis

seine-saint-denisLa signature de la convention territoriale globale de partenariat entre la Caisse d’Allocations familiales et le Département de la Seine-Saint-Denis a eu lieu le 25 octobre 2013 à Bobigny.

Cette convention a été signée, par Tahar Belmounès, Directeur général de la Caisse d’Allocations familiales de la Seine-Saint-Denis, Stéphane Troussel, Président du Conseil général de la Seine-Saint-Denis et Jean-Pierre Tourbin, Président du Conseil d’Administration de la Caisse d’Allocations familiales de la Seine-Saint-Denis, en présence notamment de Bally Bagayoko, le Vice-président du Conseil général chargé de l’enfance, de la famille et des nouvelles technologies.

Les conventions territoriales globales sont un nouveau cadre de contractualisation entre les Caisses d’Allocations familiales et les collectivités.

Cette contractualisation illustre le souhait des deux institutions de renforcer leur partenariat autour de thématiques fortes comme par exemple l’expérimentation de la garantie jeunes, un projet départemental partagé pour faciliter l’exercice de la parentalité ou encore les nouvelles dispositions de la convention de gestion du RSA.

Retour en vidéo de la pose de la première pierre de la CAF d’Aulnay-sous-Bois partie 2

CAF_Aulnay_4

Vidéo

Suite et fin de notre reportage sur la pose de la première pierre de la future CAF d’Aulnay-sous-Bois : la rédaction vous propose de prendre connaissance :

  • Du discours de Tahar Belmounès, Directeur Général de la CAF de la Seine-Saint-Denis
  • Du discours de Jean-Pierre Tourbin, Président du Conseil d’Administration de la CAF de la Seine-Saint-Denis
CAF_Aulnay_5

Vidéo

Sous un ciel gris d’un 27 février 2013, dans la Cité de l’Europe, le froid et le vent ne rendaient pas évident cette cérémonie. Mais plus de 40 personnes étaient toutefois venues assister à ce moment symbolique et important pour un grand nombre d’allocataires Aulnaysiens.

Gérard Ségura, Maire d’Aulnay-sous-Bois, officiellement candidat à sa réélection ?

CAF_Aulnay_Segura

Vidéo

Certains analystes en herbe fantasmaient sur un potentiel chamboulement à la tête de liste PS aux élections municipales de 2014 à Aulnay-sous-Bois. Apparemment, il n’en sera rien, puisque Gérard Ségura, Maire de la ville, annonce publiquement son intention de refaire un mandat.

Lors de l’inauguration de la pose de la première pierre de la future Caisse d’Allocation Familiale à la cité de l’Europe, le 27 février 2013, dans un long discours plein de remerciements, de projets effectués ou à venir, M. Ségura, sur le ton de la boutade, a bien confirmé qu’il restait le chef incontesté du Parti Socialiste local. Bien entendu, pour une ville comme Aulnay, l’investiture s’effectue au niveau national. Mais Gérard Ségura a déjà quelques avantages sur ses potentiels adversaires :

  • Il est le Maire sortant
  • Il est soutenu par une large majorité de militants
  • Il est très apprécié par quelques associations cultuelles et sociales, qui disposent d’un grand nombre d’adhérents
  • Il est incontestablement un grand orateur et un bon communicant

Sauf accident, et avec la confirmation par le biais de ce discours, il est désormais peu probable d’avoir un coup de théâtre. Gérard Ségura affrontera alors le conseiller général et conseiller municipal Jacques Chaussat, l’ancien co-président du conseil de quartier Mairie/Paul Bert Denis Cahenzli et peut-être un candidat de l’ADES. Aucun autre candidat ne s’est jusqu’alors déclaré…

Pour écouter le discours de Gérard Ségura, cliquer sur l’image.

%d blogueurs aiment cette page :