Archives du blog

De plus en plus de femmes enceintes atteintes de formes graves de Covid-19 en Seine-Saint-Denis

Le variant anglais du Covid-19 est particulièrement agressif et provoque la mort de personnes de plus en plus jeune. Les femmes enceintes ne sont pas épargnées dans le département de la Seine-Saint-Denis, avec des dizaines de cas en réanimation.

L’organisme de la femme enceinte est particulièrement mis à rudes épreuves notamment au niveau du cœur. La contamination par le nouveau variant entraîne des complications et les services hospitaliers sont sur le qui-vive pour éviter le moindre drame.

Le taux d’hospitalisation en réanimation dépasse les 150% en Seine-Saint-Denis !

La situation se détériore encore dans le département de la Seine-Saint-Denis avec un taux d’hospitalisation en réanimation qui dépasse désormais les 150 % ! Le faux départ de la vaccination, les clusters dans les écoles, l’imprudence d’une partie de la population et surtout le manque de moyen mis en oeuvre pour endiguer l’épidémie semblent rendre la situation hors de contrôle.

Il est probable que des mesures plus sévères soient prises dans les prochains jours.

Covid-19, les services d’urgence de l’hôpital Ballanger à Aulnay-sous-Bois submergés, le confinement souhaité

@RTL

Le personnel soignant de l’hôpital Ballanger à Aulnay-sous-Bois est sur la corde raide avec un flux tendu de patients qui arrivent chaque jour en réanimation. Plus de 90% des lits en réanimation sont occupés par des patients Covid, et le nombre de malades tend à s’accentuer.

Pas de vacances, pas de repos, des moyens insuffisants : les soignants souhaitent des mesures plus strictes pour soulager les services et veulent désormais le confinement. Seront-ils écoutés ?

De nouveaux lits de réanimation éphémères à l’hôpital Ballanger à Aulnay-sous-Bois

Sous l’impulsion de la région Île-de-France et de l’Union Européenne, des nouveaux lits de réanimation éphémères sont en cours d’installation dans l’hôpital Ballanger à Aulnay-sous-Bois. Malgré une légère amélioration de la situation et la baisse du nombre de décès, ces lits pourraient permettre de faire face à une troisième vague, prévue pour mars-avril avec l’arrivée du beau temps et les éventuelles baisses de vigilance.

Covid-19, ravage du virus avec plus aucun lit de réanimation disponible en Seine-Seine-Denis

Alors que le nombre de morts ne continue de croître dans le monde, la situation au niveau local est également jugée préoccupante puisqu’il n’y a plus de lit de réanimation disponible pour les patients Covid. En deux jours, plusieurs centaines de personnes ont été admis aux urgences mais certaines n’ont pu trouver de place, faute de lits disponibles.

Alors que le confinement devrait faire effet dans les prochains jours, les services sanitaires du département tirent la sonnette d’alarme. Les patients Séquano-Dyonisiens pourraient être transférés dans d’autres départements moins touchés.

Covid-19, un patient décédé à l’hôpital Ballanger d’Aulnay-sous-Bois, les services de réanimation saturés

La rédaction vient d’apprendre récemment la mort tragique d’un patient qui était atteint du Covid à l’hôpital Ballanger. Admis en réanimation, le patient n’a pas survécu au virus et est mort de complications pulmonaires.

L’hôpital Ballanger est également au bord de la rupture puisqu’il n’y a plus de lit en réanimation disponible pour les nouveaux patients atteints du Covid. On se retrouve dans la même situation que fin mars 2020, où l’hôpital avait tiré la sonnette d’alarme. Le confinement semble inévitable…

Explosion de Covid en Seine-Saint-Denis avec plus de 500 hospitalisation et des hôpitaux débordés

L’épidémie de Covid continue à faire des ravages dans le département avec plus de 500 hospitalisations recensées. Le seuil d’alerte est déjà atteint depuis quelques jours et rien ne semble arrêter la progression du Coronavirus.

Plusieurs hôpitaux ont atteint également leur seuil de saturation avec quasiment plus de place de disponible en réanimation. Un confinement partiel semble inéluctable compte-tenu de la situation sanitaire catastrophique.

Covid-19, les hôpitaux de la Seine-Saint-Denis saturés et lits de réanimation pris d’assaut

Avec plus de 80% des lits de réanimation occupés par des patients Covid, le département de la Seine-Saint-Denis est durement touché par la pandémie. Malgré le couvre-feu entré en vigueur et les demandes de précaution, rien ne semble enrayer la progression du coronavirus. Un vaccin n’est pas attendu avec la fin du premier semestre 2021.

Beaucoup de commerçants, d’artisans et de dirigeants craignent un nouveau confinement qui pourrait détruire à jamais les espoirs d’une reprise économique.

%d blogueurs aiment cette page :