Archives du blog

Le chantier de désamiantage toujours d’actualité

Les sujets liés à l’amiante sont monnaie courante avec des bâtiments anciens qui utilisaient cette matière pour lutter contre les départs de feu, notamment. L’usine d’amiante CMMP était un sujet douloureux pour les riverains, et la destruction de certains bâtiments ont montré récemment des traces d’amiante.

En fonction de la pollution constatée, il est parfois nécessaire de procéder au désamiantage sous bulle, les particules d’amiante étant particulièrement nocives pour la santé avec le développement de cancers divers. Par mesure de sécurité, un confinement complet est souvent envisagé pour traiter les différentes parties recouvertes par l’amiante, en utilisant des films polypropylène rétractable traités avec un pistolet chauffant de rétraction ou de lances d’étanchéité spécialement adaptées aux traitements de ces matières.

Le procédé de rétraction d’un film plastique de type shrink permet aux professionnels de traiter les surfaces contaminées par l’amiante, et d’autres équipements de protection pour les personnes qui interviennent en milieu confiné pour éliminer cette matière sont également nécessaires (Plus d’information : shrink)
). La moindre erreur d’appréciation, la moindre dispersion de l’amiante dans l’atmosphère peut provoquer une mini-catastrophe sanitaire qui peut conduire à des sanctions très lourdes pour les entreprises qui ne respectent pas la réglementation.

Aujourd’hui, on trouve encore de l’amiante dans les toits de maison ou de garages, mais aussi sous certains revêtements de sol, dans le bitume et même au sein de certaines cloisons. On peut également retrouver l’amiante dans les conduits de cheminée, dans les prises d’aération des inserts de cheminée ou dans certains équipements de chaufferie. Toute manipulation de ces parties sans matériel de protection adapté est strictement interdite, et seules des sociétés habilitées à travailler sur de l’amiante peuvent effectuer une dépollution.

Plusieurs étapes sont nécessaires pour désamianter un chantier en toute sécurité. Les principales étapes sont :

  • La sécurisation du chantier et le remplissage de plusieurs documents administratifs pour attester de la conformité de la méthode employée pour le désamiantage
  • Installation du chantier en délimitant les zones avec des balises pour empêcher des personnes extérieures d’y pénétrer
  • Début du retrait de l’amiante avec différentes mesures intermédiaires pour vérifier le taux de contamination. Le taux d’empoussièrement est relevé fréquemment afin d’effectuer des mesures correctives si nécessaire
  • Evacuation des déchets vers un site de traitement prévu à cet effet
  • Inspection du chantier par des personnes habilitées pour attester du bon respect du protocole
  • Fin du chantier avec libération des lieux après une dernière visite d’inspection

Si votre habitation contient de l’amiante ou si vous avez un doute sur le sujet, n’hésitez pas à faire appel à un spécialiste pour confirmer ou infirmer la présence de cette matière dangereuse. Tout comme le plomb, il vous est interdit d’intervenir sur cette matière par vous-même, les risques sanitaires sont bien trop élevés, un équipement spécifique et une formation sont indispensables.

Source : contribution externe.

 

Covid-19, le Docteur Bellaïche de l’hôpital Ballanger Aulnay-sous-Bois devient un nouveau Didier Raoult ?

Si le sujet du Covid fait débat parmi les scientifiques avec de nombreuses oppositions sur comment endiguer l’épidémie et limiter le nombre de morts, il passionne tout aussi bien les profanes en quête d’explication sur l’origine de ce virus fulgurant. Le docteur Bellaïche, chef du service de gastro-hépatologie à l’hôpital Ballanger à Aulnay-sous-Bois, a lancé une grenade dans une interview qui a secoué le monde scientifique.

M. Bellaïche estime non seulement qu’il ne faut pas confiner, mais qu’il faut vivre avec le virus, et que des traitements efficaces existent, que les professionnels de santé ne veulent pas démocratiser. Comme Didier Raoult, M. Bellaïche affirme, chiffres à l’appui, que ces traitements sauvent des vies.

Le monde scientifique s’en retrouve de nouveau bouleversé. Qui croire ? En tout cas, il serait bon de prendre au sérieux les propos de M. Bellaïche et de valider – ou invalider – les résultats qu’il a obtenu. Chaque jour, des centaines de personnes meurent du virus en France, et plus de 5000 dans le monde !

Une citoyenne interpelle Bruno Beschizza sur les cirques et les animaux

cirque_venise_animaux

Vidéo

Monsieur le Maire,

J ‘espère recevoir une réponse favorable de votre part merci.  Prenez vous des cirques avec des animaux ? Si oui, prenez des cirques sans animaux ? merci.

Travaillant bénévolement pour les associations de défenses animale je me permets de vous contacter pour les cirques avec des animaux.
Je vous demande de faire une loi pour ne plus recevoir des cirques avec des animaux et de faire des contrôles voir certificats de capacités.
Qu’ils aient de l’eau et du foin a volonté.

Savez ce qu’endurent les animaux? Les cirques ne leur redonnent  pas leur milieu naturel.
Le dressage est contre nature. Prenez  des cirques sans animaux. De plus ils passent trop de temps dans les camions pour aller dans une autre ville.
Les zèbres :
Installations extérieures minimum de 150m2 pour trois zèbres maximum obligatoire. Ils doivent pouvoir sortir une heure par jour. Réglementation très peu respectée.
Les félins (tigre, lion, panthère…) :
  • Une installation intérieure et extérieure à caractère fixe sur le lieu de stationnement
  • Installations intérieures : 7 m² minimum par animal avec hauteur minimal de 1,8 m avec dès la présence du premier animal 12 m² disponibles
  • Cage de détente obligatoire d’un minimum de 60 m2
  • Les félins doivent pouvoir avoir accès aux installations extérieures au moins 4 heures par jour
  • Présence obligatoire de matériaux pour faire leurs griffes et pour les occuper
  • Parois des véhicules hébergeant les félidés doivent être isolées de la chaleur et du froid
  • Les félins doivent pouvoir s’installer en hauteur
  • Les tigres doivent pouvoir se baigner hors des périodes de grand froid.

De plus en plus de voix s’élèvent contre l’utilisation d’animaux dans les cirques

zavatta_lions_tigres

Vidéo

La prochaine venue du cirque Sébastien Zavatta à Aulnay a déclenché de nombreuses protestations contre l’utilisation des animaux dans le spectacle.

Un lecteur affirme ainsi : « stop aux cirques avec des animaux prisonniers, tortures et esclaves de la bêtise humaine« .

Si les animaux sont en général bien traités et suivis par des vétérinaires, certains numéros les mettent en position humiliante, de dominés. Plusieurs associations réclament la fin des numéros d’animaux dans les cirques.

Pour découvrir un exemple de numéro d’animaux dans un cirque, cliquer sur l’image ci-contre.

%d blogueurs aiment cette page :