Archives du blog

Bruno Beschizza et Brigitte Kuster consternés par le blocage de l’autoroute A1 par les gens du voyage

Bruno_Beschizza_SarkozyDu vendredi 28 août au samedi 29, l’autoroute A1 a été bloquée par une soixantaine de gens du voyage.

Ceux-ci réclamaient que le fils d’une des victimes de la fusillade, incarcéré, puisse assister aux funérailles de son père. Pendant près de 24 heures, ceux-ci ont dressé des barrages en brûlant des pneus et des palettes au niveau du péage de Roye. Les dégâts sont considérables et se chiffrent en plusieurs centaines de milliers d’euros.

Bruno BESCHIZZA et Brigitte KUSTER, secrétaires nationaux à la sécurité des Républicains, ont pris connaissance avec consternation des propos tenus par la Préfecture de Picardie justifiant la non-intervention des forces de l’ordre par les risques de trouble à l’ordre public, reflet de l’hypocrisie du gouvernement dans la gestion de cet événement.

brigitte_kusterS’il est traditionnel qu’en matière d’ordre public, l’intervention d’une force de maintien de l’ordre ne créé pas un désordre supérieur, Bruno BESCHIZZA et Brigitte KUSTER s’interrogent sur cette justification étant donné le nombre de personnes considérées, une soixantaine, et sur le signal envoyé par cette non-intervention dans nos quartiers populaires.

Est-ce à dire que dorénavant, dans un quartier, la police n’interviendra plus lorsqu’une émeute avec une soixantaine de personnes éclatera ?

Bruno BESCHIZZA et Brigitte KUSTER dénoncent le silence assourdissant du si discret Ministre de l’Intérieur, Bernard CAZENEUVE, sur ce dossier alors que cette décision n’a pas pu être prise par la Préfecture sans en référer aux plus hautes instances de l’Etat.

Source : communiqué Bruno BESCHIZZA et Brigitte KUSTER
Secrétaires Nationaux à la Sécurité

Il y a 50 ans, l’Autoroute A1 était inaugurée

Roms_Autoroute_aulnay

Vidéo

17 décembre 1965, les premières automobiles pouvaient emprunter l’Autoroute A1 entre Paris et Saint-Denis, avant de se prolonger jusqu’au Bourget pour desservir l’aéroport.

Le Parisien revient sur ce pan d’histoire, que vous pouvez découvrir en cliquant ici, ici, ici et ici.

Ce que l’on peut résumer :

  • L’Autoroute A1 est un projet qui date des années 30s. Elle devait surtout permettre aux automobiles d’accéder à l’aéroport du Bourget rapidement, sans être perturbées par les chevaux
  • Comme d’habitude, les promoteurs (l’état) promettaient aux riverains une vie plus calme et reposée grâce à cette autoroute. Ce n’est pas le cas, où la pollution est extrêmement néfaste pour la santé (à l’entrée du tunnel du Landy, c’est l’endroit le plus pollué d’Ile-de-France !)
  • La voix royale qui amenait la dépouille des rois de France à la Basilique de Saint-Denis a été rasée au profit de l’autoroute. A l’époque, on ne se souciait guère du patrimoine national

A noter également que le tracé de l’autoroute A1 de Paris à Lille a provoqué la fermeture de plusieurs lignes ferroviaires.

Evacuation du camp de Roms à Aulnay-sous-Bois, près d’O’Parinor

Roms_Aulnay

Vidéo

Les forces de polices étaient venues en nombre pour faire évacuer le camp de Roms situé à l’entrée de la ville, sur la RN 370, à proximité de Garonor. Lundi 6 mai 2013, fin de matinée, de nombreux cars des forces de l’ordre s’étaient garés le long de la nationale pour prier les occupants des abords de l’autoroute A1 de quitter les lieux.

Pas d’incidents signalé, mais une démonstration de force impressionnante !

La rédaction vous fait part d’une vidéo lors de cette évacuation, vidéo accessible en cliquant sur l’image.

Le camp de Roms s’installe durablement à Aulnay-sous-Bois, à proximité d’O’Parinor

Roms_Campement_Aulnay_Oparinor

Vidéo

Beaucoup d’Aulnaysiens ont encore dans leur mémoire la triste ruine du garage Renault, à proximité de la cité de l’Europe, où des Roms s’étaient installés durant plusieurs mois. L’émotion était telle qu’après sa victoire en 2008, le Maire Gérard Ségura souhaitait trouver un arrangement avec le propriétaire du site pour construire au plus vite des restaurants. M. Defait avait vivement critiqué l’ancien Maire Gérard Gaudron sur la gestion de ce dossier (de novembre 2005 à mars 2008).

Aujourd’hui, c’est toujours au Nord d’Aulnay, mais sur la RN370, que le même spectacle s’offre aux automobilistes qui entrent dans la ville, en provenance de Gonesse. Les milliers de visiteurs quotidiens, qui se rendent soit sur le site PSA soit dans le centre commercial O’Parinor principalement, voient comme première image d’Aulnay un campement de fortunes, jonché de détritus.

Si, contrairement au terrain de l’ancien Garage Renault, des riverains n’habitent pas à proximité, c’est toujours une bien triste image de la ville qui est donnée aux visiteurs. D’autant plus que des enfants, qui logent dans ce camps, subissent les nuisances sonores et la pollution des Autoroutes A3 et A1 à proximité. L’humidité, la pollution et l’absence d’assainissement provoqueront certainement des maladies.

La vidéo accessible en cliquant sur l’image montre les abords de ce camp, qui se prolongent jusqu’aux abords de l’autoroute. Les services d’hygiène ont-ils été contactés ?

%d blogueurs aiment cette page :