Publicités

Archives du blog

Jets de cocktail Molotov sur une voiture de police au Galion à Aulnay-sous-Bois

police_voiture_bruleeCette nuit au niveau du Galion, une patrouille de la police (BST) a été la cible de jets de cocktails Molotov. Ce guet-apens n’a heureusement pas fait de blessés mais montre à quel point le métier de policier n’est pas de tout repos. En effet, après les attaques de Viry Chatillon  et les manifestations des forces de l’ordre contre leurs conditions de travail, il semblerait que la situation tend à se dégrader ces derniers mois.

Une voiture a été endommagée lors de cette attaque. Les individus qui ont lancé ces cocktails Molotov ont réussi à fuir, aucune personne n’a été interpellée. Nous ne savons pas si dans ce secteur, le périmètre est couvert par de la vidéo-surveillance, qui pourrait aider les policiers à rattraper les lascars…

Publicités

Saint-Denis : une voiture de police visée par des cocktails Molotov !

Police_AulnayUne voiture de police a été la cible de jets de projectiles, à Saint-Denis, dans la nuit de dimanche à lundi. Rue de Lorraine, dans le quartier du Franc-Moisin, la voiture, a été la cible d’un jet d’engin incendiaire un peu avant 1 heure du matin. Il s’agissait d’une patrouille de la brigade anticriminalité, dans une voiture siglée police.

Le projectile a atteint la voiture mais n’a blessé personne.

Une opération de contrôle des lieux a eu lieu dans la foulée, avec des renforts. Cela a permis de saisir quatre cocktails Molotov, six boules de pétanques et deux tubes de mortier.

Source : Le Parisien

Vidéo : une synagogue d’Aulnay-sous-Bois victime d’un cocktail Molotov

Synagogue_Aulnay

Vidéo

L’incident s’est déroulé la nuit dernière, sur l’avenue Clermont Tonnerre, dans le sud pavillonnaire de la ville, pas très loin du commissariat de la police nationale. La devanture de cette petite synagogue a été la cible d’un cocktail Molotov. La porte a été légèrement carbonisée et le revêtement du sol endommagé. Pas de blessé à signaler, mais de profondes interrogations. Alors que le conflit entre le Hamas et Israël s’intensifie dans la bande de Gaza, est-ce que cette escalade pourrait avoir des répercussions dans l’hexagone, notamment à Aulnay-sous-Bois, ou s’agit-il d’un acte isolé sans attache politique ou religieuse ?

Pour rappel, 3 jeunes Israéliens ont été enlevés puis exécutés à proximité de Hébron, en Cisjordanie. Suite à cela, 1 palestinien a été à son tour enlevé puis exécuté, son corps a été brulé. Le Hamas bombarde le sud et le centre d’Israël à coup de roquettes, alors que les Israéliens répliquent par voie aérienne. Plus de 100 personnes, principalement des palestiniens, ont été tués.

Bruno Beschizza, Maire d’aulnay-sous-Bois, en appelle au calme et a convié les principales autorités religieuses de la ville.

La rédaction vous propose de découvrir cette petite synagogue victime de ce cocktail Molotov en vidéo en cliquant sur l’image ci-contre.

Lancé de Cocktail Molotov sur la Police à Aulnay-sous-Bois, quartier de la Rose des Vents

Cockatal_MolotovUn homme a été arrêté, vendredi soir, rue Edgar-Degas, à Aulnay-sous-Bois, alors qu’il venait de jeter des projectiles sur un véhicule de police, brisant le rétroviseur droit. Il avait également lancé un cocktail Molotov, sans atteindre sa cible.

Source : Le Parisien du 05/05/2014

14 juillet 2013 : À Aulnay-sous-Bois, la police visée par une vingtaine de tirs de mortier ainsi que des cocktails Molotov

Cockatal_MolotovTirs de mortier et cocktails Molotov

Selon des documents officiels que le Point.fr a pu consulter, 21 fonctionnaires de police ont été blessés à Paris et dans les trois départements limitrophes de la capitale (92, 93, 94) au cours de la soirée. En 2012, le bilan faisait état de 3 policiers malmenés dans l’exercice de leurs fonctions.

Le nombre de véhicules incendiés a augmenté de 30 % par rapport à 2012, passant de 196 à 256 en 2013. Les tirs de mortier et les jets de projectiles sur les agents de la force publique se maintiennent à un niveau élevé. On a dénombré 386 faits de caillassage, mais surtout 337 tirs de mortier contre 210 l’an dernier. Les pétards tirés au mortier font de plus en plus de dégâts : si les utilisateurs peuvent y perdre leur main, ces gros pétards peuvent aussi déclencher des incendies. À Suresnes (92), cette nuit-là, un tir de mortier sur le toit d’un immeuble a provoqué l’incendie de deux appartements.

À Aulnay-sous-Bois, les forces de l’ordre ont été visées par une vingtaine de tirs de mortier ainsi que des cocktails Molotov. Les policiers se sont dégagés en tirant au Flash-Ball.

Source : Le Point

%d blogueurs aiment cette page :