Archives du blog

L’amicale AFOC demande la suppression du loyer d’avril à l’OPH Aulnay-sous-Bois

Covid-19, perte d’emplois, revenus en chute libre : l’amicale AFOC demande à Séverine Maroun, présidente de l’OPH Aulnay Habitat, la suppression du loyer du mois d’avril et un échelonnement des dettes des locataires.

Vous pouvez consulter le communiqué en cliquant sur l’image ci-dessous :

L’AFOC et une partie de l’OPH en campagne pour Bruno Beschizza aux municipales à Aulnay-sous-Bois

Un tract de l’AFOC a été envoyé aux locataires de l’OPH Aulnay. Ce tract encense Séverine Maroun et Bruno Beschizza.

La conseillère municipale Patricia Drode siège à l’AFOC et semble avoir convaincu cette association de défense des locataires dans son combat. 

Plus d’information en cliquant sur l’image ci-contre.

Bulletin de l’Amiva-CSF de novembre et décembre 2016

jardins_mitry_aulnayEn page 4 de la « Lettre du maire » de novembre 2016, sous le titre « Promouvoir un habitat à taille humaine et des quartiers dans lesquels il fait bon vivre« .

Nous pouvons lire « à aulnay, les locataires de logements sociaux aussi ont le droit au Beau ! » Ainsi,au travers de ce propos, un nouveau droit parait-être accordé aux locataires de logements sociaux : le droit au
Beau !

Nous devons reconnaitre que de tels propos sont nouveaux dans les écrits de nos édiles.Toutefois, l’utilisation de l’adverbe « aussi » peut laisser transparaitre une certaine condescendance dans le propos et laisser supposer que cette approche de l’auteur de ces lignes ne fait pas l’unanimité dans ses rangs. Nous ne sommes pas naïfs nous savons, parce-que nous le vivons quotidiennement, que de nombreux citoyens voire certains décideurs ressentent, eux de la condescendance pour ne pas dire du mépris pour les familles résidant dans des logements sociaux et qu’ils leurs dénient, encore aujourd’hui, ce droit d’accéder au Beau.

Mais, pour les habitants de nombreux sites de l’OPH, rien n’est gagné. Si cette reconnaissance exprimée par le premier magistrat de la ville peut laisser entrevoir des perspectives d’espoir quant à l’amélioration de leur cadre de vie, ils savent qu’il y a loin, très loin, des promesses à leurs concrétisations.

Pour les locataires de la rue du 8 mai 1945 comme pour ceux de la résidence « Pascarel » au gros-saule, par exemple si l’on en croit les décisions du conseil d’admi- nistration du 8 Novembre 2016, il leur faudra encore attendre de nombreuses années pour qu’ils puissent apprécier les effets de ce nouveau droit au Beau.

Source : édito du bulletin novembre/décembre de l’Amiva-CSF

Bulletin AMIVA-CSF de septembre 2016 et quelques soucis avec l’OPH à Aulnay-sous-Bois

bulletin-septembre-octobre-2016_page_1Association de défense des locataires de l’OPH d’Aulnay sous bois (AMIVA-CSF) vous propose de découvrir son bulletin de septembre 2016 en cliquant ici ou sur l’image ci-contre.

Au menu :

  • Les échanges très vifs entre l’OPH et l’association, la première menaçant même de porter plainte pour diffamation
  • Retour sur le dossier des logements rue du 8 mai 1945
  • Le rachat par l’OPH de 181 logements et autant de places de parkings souterrains à la société « Domaxis »

Contentieux entre AMIVA et l’OPH d’Aulnay-sous-Bois

OPH_Aulnay_Moulin_VilleDans le cadre d’un contentieux opposant une locataire et Aulnay-Habitat portant sur le non-paiement d’une indemnité de 500 € figurant dans les clauses d’un accord collectif acté le 27 décembre 2013, AMIVA a saisi la commission Départementale de Conciliation de Seine-Saint-Denis.
Cette instance c’est réunit le 09 juin 2016 en l’absence de représentants de l’OPH qui ont opté pour la politique de la chaise vide.

Les membres de la commission, après avoir pris connaissance du dossier établi par l’Association, écouté les arguments développés par les représentants d’AMIVA-CSF, et entendu les réponses sur des points particuliers demandant des précisions ils ont fait savoir qu’Ils communiqueraient leurs conclusions dans les tous prochains jours.

Compte tenu de la teneur des débats, les représentants d’AMIVA-CSF à cette réunion pensent qu’il sera fait droit aux demandes de la locataire concernée 

En cas de refus des dirigeants de l’OPH  de suivre l’avis de la commission,  AMIVA poursuivra jusqu’au bout sa démarche en étendant son action à l’ensemble des locataires ayant subi la même injustice. 

Source : communiqué du Bureau AMIVA-CSF

Vidéo : visite du logement en piteux état résidence Saint-Just à Aulnay-sous-Bois

messaoud_logement_aulnay

Vidéo

Une nouvelle fois, la rédaction a été contactée par une locataire de l’OPHLM pour dénoncer ses conditions de logement. Située dans la résidence Saint-Just, une locataire a sollicité notre correspondante Aurore Buselin pour effectuer un reportage pour montrer au public tous les défauts de son logement. Les images se passent de commentaire.

En procès contre l’OPH, la locataire a également sollicité Aulnaycap pour faire un rapport écrit sur l’état des lieux.

Pour visionner ce reportage édifiant, cliquer sur l’image ci-contre.

Séverine Maroun devient président de l’OPH d’Aulnay-sous-Bois

Severine-MarounAulnay Habitat est un OPH (office public de l’habitat). A ce titre, la composition de son conseil d’administration, qui comprend 23 membres dont des représentants de la ville d’Aulnay, est renouvelé à la suite des élections municipales de mars dernier. 

La nouvelle présidente, Sévérine Maroun, 1er adjoint au maire, a été élue le vendredi 6 juin par les représentants du conseil d’administration. 

Zohra Hakimi, directrice Maitrise d’Ouvrage et Technique de l’OPH, est nommée directrice générale déléguée 

Le rôle du Conseil d’administration, qui comprend, outre des représentants de la commune, des représentants  des amicales de locataires, des membres de syndicats, des personnalités qualifiées, est important. En effet, il fixe les grandes orientations que l’office doit suivre en matière de construction, de réhabilitation où d’acquisition foncière, il vote le budget de l’office et valide les mesures proposées par l’équipe dirigeante.

Source : OPH Aulnay

Les nouveaux immeubles de logements sociaux rue du Chemin du Moulin de la Ville à Aulnay-sous-Bois

OPH_Aulnay_Moulin_VilleDans le cadre du projet à rebondissements Lot A du Vélodrome, plusieurs plots de logements sociaux ont été construits récemment, en face de la cité des Étangs et non loin du projet immobilier Vert Harmony.

Composé d’une tour de 6 étages et de deux autres de 4 étages, ce programme avait fait l’objet d’un recours de riverains qui voyaient d’un mauvais œil l’ouverture de la rue d’Artois vers la rue du Chemin du Moulin de la Ville. Finalement, c’est pour l’instant une sente piétonne qui est accessible entre ces deux rues.

Les résidents peuvent bénéficier d’un petit parc, installé pour couvrir la partie polluée du sol : le secteur était en effet, à l’époque, une décharge. Le programme immobilier initial prévoyait d’occuper tout l’espace, avec des immeubles plus petits. Mais la découverte d’une pollution plus importante à retardé les travaux et changé la physionomie du programme.

Seine-Saint-Denis : Pétition contre la hausse de la TVA sur le logement social

citeEuropeLe bailleur Plaine Commune Habitat a mis en ligne sur son site Internet une pétition qui s’oppose à la hausse de la TVA sur le secteur du logement social et sur les habitants du parc HLM. L’office invite ses locataires à signer la pétition « en faveur de la reconnaissance du logement social comme bien de première nécessité ». L’augmentation prévue passera de 7% à 10%, au 1er janvier 2014. « En touchant directement les capacités financières des organismes HLM, elle aura un effet négatif sur leurs possibilités de développement et d’entretien de leur patrimoine existant », estime Plaine Commune Habitat.

Plus d’infos sur http://www.oph-plainecommunehabitat.fr.

Source : Le Parisien du 15/03/2013

Aulnay-sous-Bois : Y a-t-il encore un pilote dans l’avion OPH ?

Pilote avion OPH« Le 25 juin  s’est tenue la dernière réunion du conseil d’administration de l’OPH pour l’année 2012,

ces 6 mois sans que la plus haute instance de décision ne se réunisse constitue une situation inédite dans les annales de l’OPH. Un tel vide de gouvernance est grave dans une période où la situation générale est difficile, et ou des dossiers importants sont à traiter. Citons :

 

–          Le débat d’orientation budgétaire pour 2013 qui doit définir la politique de l’OPH pour l’année 2013 et doit fixer, le taux d’augmentation des loyers.

–          La présentation du rapport de la mission diligentée par la Directrice sur l’opportunité et la faisabilité de la fusion avec l’Office Départemental de Bobigny (ODH), nous ne pouvons que constater que sujet reste tabou et secret.

 

Ajoutons à cela :

 

–          L’arrêt, depuis le mois de juin, du processus de concertation par groupes de travail réunissant la direction et les représentants des associations et cela en dépit des engagements de l’Office,

–          Le climat social délétère à tous les niveaux, de plus en plus perceptible par les locataires,

–          L’augmentation des indisponibilités du personnel de  proximité (maladie, formation,  auxquelles  s’ajoute la démobilisation ambiante)  qui dégrade de manière sensible la qualité du service dû aux locataires.

–          Les erreurs de gestion courante diverses et variées, collectives ou individuelles  (par exemple dans le calcul de la régularisation des charges récupérables) qui démontrent un laisser-aller y compris dans les services administratifs.

 

Les dirigeants n’ont-ils pas comme objectifs de favoriser  le pourrissement de la situation interne afin d’organiser et de pratiquer une forme d’autodestruction   destinée à légitimer le souhait de la Présidence de se débarrasser de l’OPH et de mieux le brader à la structure départementale ?

 

Les représentants d’AMIVA-CSF demandent une fois de plus à être reçu  par le Président du Conseil d’Administration en espérant, sans y croire vraiment, que cette nouvelle sollicitation sera mieux  entendue que toutes les précédentes.

 

Dernière minute : Un conseil d’administration a été convoqué pour le 19 décembre…mais il a été annulé en dernière minute et reporté à une date ultérieure…« 

Source : Communiqué de l’Amiva-CSF

%d blogueurs aiment cette page :