Archives du blog

Billel Ouadah apparaît dans le clip de campagne officiel En Marche pour les législatives 2017

Vidéo

Si François Asselineau apparaît sans surprise dans le clip de campagne officiel de l’UPR aux législatives 2017, l’apparition de Billel Ouadah, candidat En Marche dans la 10ème circonscription de la Seine-Saint-Denis (Aulnay-sous-Bois, Les Pavillons-sous-Bois, Bondy Sud-Est) est davantage surprenant.

Dans le clip qui dure 1 min 45, on voit quelques dizaines de candidats En Marche, dont Billel Ouadah (à 0 min 52).

Alors que le candidat a subi dernièrement une campagne de dénigrement sur son parcours politique (duplication d’un article d’un blog politique qui dresse avec une certaine minutie le parcours du candidat), Billel Ouadah espère créer la surprise et attaque vivement Alain Ramadier dans un article du Parisien (selon M. Ouadah, M. Ramadier a fait plusieurs dizaines d’années de politique et a été conseiller régional sans que la ville d’Aulnay n’en voit les bénéfices).

Pour consulter la vidéo, cliquer sur l’image ci-contre.

Priorités pour Billel Ouadah en tant que député : l’échangeur autoroutier A3 de Bondy, transports en commun et sécurité

Ma suppléante Jenny Lebard et moi-même, Billel Ouadah, seront dorénavant présents sur l’ensemble des marchés de la 10ème circonscription afin d’informer les habitants que nous allons porter, auprès du président de la République Emmanuel MACRON, trois fortes demandes issues des  consultations effectuées par nos marcheurs sur les villes d’Aulnay, Pavillons et Bondy :

1)      La demande  de travaux d’aménagement sur l’échangeur autoroutier A3 de Bondy à proximité d’Aulnay; seul échangeur de l’autoroute A3 qui ne comporte qu’une entrée, dans le sens province Paris, et qu’une sortie dans le sens Paris province. Cela a pour conséquence un important trafic de transit, c’est-à-dire des véhicules qui ne font que traverser nos villes d’Aulnay, Pavillons et Bondy.

2)      La demande d’une création d’un commissariat de police aux Pavillons-sous-Bois.

3)      La demande de mettre fin au scandale du RER B (souvent à l’arrêt), du T4 (nombreuses défaillances) et de la RN3.

Enfin, nous profiterons de ces moments d’échanges avec la population pour apporter toutes les précisions utiles sur le programme du Président Macron et la nécessité de lui donner une majorité pour gouverner dans de bonnes conditions.

Source : tract Billel Ouadah et Jenny Lebard, Candidats de la Majorité Présidentielle « La République en marche ! »

Billel Ouadah investi par Emmanuel Macron en tant que candidat En Marche à Aulnay-sous-Bois

Billel Ouadah, militant politique de longue date à Aulnay-sous-Bois, a été investi par le mouvement En Marche ! pour représenter la majorité présidentielle d’Emmanuel Macron.

Poussé par une vague pro-Macron qui déferle sur le pays, Billel Ouadah pourrait rebattre les cartes dans une circonscription désormais pleine de surprises !

Droit de réponse de Billel Ouadah, ex-centriste d’Aulnay-sous-Bois : « Salissez, salissez, il en restera toujours quelque chose !!! »

billel_ouadahSalissez, salissez, il en restera toujours quelque chose !!!

Je tenais à vous faire part de ma consternation quant à la publication de mon nom relative à une procédure disciplinaire à l’initiative du président départemental UDI 93 ; formation UDI dont je ne suis plus adhérent depuis le 2 décembre 2014 (ci-dessous preuve de ma démission et correspondance avec notamment comme destinataire Vincent Capo-Canelas).

Ce sont des méthodes nauséabondes qui n’ont rien à voir avec les supposées valeurs humanistes affichées par l’UDI.

 
Utiliser le nom d’un non adhérent pour asseoir une autorité de façade dans la presse est une démarche à la fois scandaleuse et désinvolte
 
Je vous demande expressément de porter à la connaissance de vos lecteurs ma réprobation de procédés qui n’ont pour seul objectif de dénigrer et de salir.
Ci-dessous, la réponse de Billel Ouadah à un membre de l’UDI suite à une information de sanction disciplinaire :

« Très cher Christian (NDLR : Debeve),

A lecture de ton courriel, je tiens à te faire part de ma surprise dans la mesure où j’ai signifié le 2 décembre 2014 à l’UDI (Tu trouveras ci-dessous ma lettre) que je ne souhaitais plus être adhérent d’une formation qui ne respecte pas ses militants et les valeurs humanistes qu’elle est censée porter.
 
J’ajoute le positionnement inacceptable et le vote des députés UDI à l’Assemblée nationale contre la reconnaissance de la Palestine.
Je tiens à saluer ici les 4 députés UDI qui ont fait preuve de responsabilité, de tolérance et d’équilibre.
 
On peut également évoquer les propos tenus par certains sur les bi-nationaux comparables à ceux tenus par Marine Lepen.
 
Plus grave encore, votre UDI va même jusqu’à accorder une tribune et une caution centriste au belliqueux Habib Meyer.
 
Cette UDI (ou plutôt votre UDI) n’observe de la tolérance qu’avec des individus qui ne respectent les règles du jeu et qui instrumentalisent la diversité.
 
Sans oublier malgré les menaces et les pressions les candidats que nous avons soutenus qui nous ont tourné le dos…
 
Là encore, seuls Hervé MORIN et Jean ARTHUIS ont fait preuve d’honnêteté et de considération à notre égard.
 
L’ensemble de ces éléments m’ont donc amené à prendre mes distances avec l’UDI…
 
Je ne connais pas bien Jean-Louis Borloo mais je suis convaincu d’une chose, c’est qu’il n’avait certainement pas à l’esprit de construire une telle UDI…
 
Je t’avoue éprouver aujourd’hui beaucoup de fierté à ne plus être parmi vous et je te demande vivement de faire le nécessaire pour ne plus être importuner par l’UDI!
 
J’ai donc fermé depuis ce 2 décembre 2014 une parenthèse ouverte en 2002 à l’UDF!!!
 
Pour ce qui est de la cantonale à Aulnay-sous-Bois, sache qu’à la demande de mon ami Daniel JACOB, j’ai accepté d’être son suppléant « Sans étiquette » pour mieux dénoncer les pratiques du flamboyant septuagénaire Jacques CHAUSSAT, conseiller général sortant qui a réduit à néant la présence centriste sur la ville d’Aulnay…
 
Il est important de souligner que la présence récente d’un binôme frontiste à Aulnay a amené Daniel JACOB à renoncer à sa candidature. Aucune propagande et aucun bulletin de vote ne seront diffusés dans le cadre de cette campagne sur le canton d’Aulnay.
 
Très cordialement,
Billel Ouadah »

Daniel Jacob et Billel Ouadah suspendus par l’UDI à cause de leur candidature à Aulnay-sous-Bois ?

Jacob_AulnayC’est ce que l’on peut lire entre les lignes du Parisien ce matin. Daniel Jacob était jusqu’alors Conseiller National UDI, membre de l’UDI-Parti Radical à Aulnay-sous-Bois. Billel Ouadah était Conseiller Départemental UDI de la Seine-Saint-Denis et membre de l’UDI-Parti Radical d’Aulnay-sous-Bois.

Daniel Jacob a déposé sa candidature aux départementales 2015, dans la 2ème circonscription de la Seone-Saint-Denis (Aulnay). Billel Ouadah était annoncé comme suppléant. Le lendemain de l’annonce de cette candidature, Daniel Jacob annonçait se retirer compte-tenu de la présence du Front National. Ceci n’a pas permis de calmer le courroux des instances départementales UDI, représentées par Vincent Capo-Canellas, Sénateur-Maire du Bourget.

billel_ouadahCe nouvel épisode marque une fois de plus les tensions qui subsistent au sein de l’UDI au lendemain du premier tour des municipales 2014. Deux courants semblent s’affronter : d’un côté celui de Jacques Chaussat, qui préfère se soumettre aux décisions départementales et s’effacer face à l’UMP (malgré plusieurs années de tentatives infructueuses pour s’imposer face aux instances locales de ce parti) et de l’autre, et d’autres qui souhaitent se démarquer du courant fort de l’UDI départemental de la Seine-Saint-Denis, à savoir celui de Jean-Christophe Lagarde.

Départementales 2015 à Aulnay-sous-Bois : Retrait du binôme « TADDEI – JACOB » pour faire barrage au Front National

NousSommesAulnayLa liste des candidats étant désormais connue sur le canton d’Aulnay-sous-Bois, nous prenons connaissance de la présence d’un binôme Front National.

Nous rappelons que le tandem « Michelle TADDEI – Daniel JACOB » s’était inscrit dans une démarche citoyenne ; démarche citoyenne qui s’est construite en opposition aux pratiques de Jacques Chaussat et surtout qui était connue de tous. 
En effet, l’ensemble des responsables politiques locaux et départementaux en avait connaissance.
Ainsi, compte tenu du danger frontiste encouru et dans un souci de responsabilité républicaine, le tandem TADDEI-JACOB (Sans étiquette) tient à préciser ne plus prendre part à cette élection
En conséquence, aucune propagande et aucun bulletin de vote ne seront diffusés dans le cadre de la campagne des 22 et 29 mars 2015 prochains.
Source : communiqué de Michelle Taddeï et Daniel Jacob

Départementales 2015 à Aulnay-sous-Bois : des Centristes se présentent sous la bannière #NousSommesAulnay

NousSommesAulnay
Ce lundi 16 février 2015, Michelle TADDEI et Daniel JACOB ont déposé leur candidature en Préfecture de Bobigny sur le canton d’Aulnay-sous-Bois (2ème canton de la Seine-Saint-Denis)..
Ce tandem sans étiquette se veut indépendant et s’inscrit dans une démarche citoyenne qui se place en dehors des clivages politiques et partisans.
Convaincus des difficultés et des préoccupations des aulnaysiens quant à l’avenir de leur canton,Michelle et Daniel souhaitent porter leur voix et démontrer que l’on peut faire de la politique d’une manière totalement désintéressée.
Ce binôme refuse avec force le cumul des mandats et les petits arrangements politiques ; ces arrangements politiques qui consistent à préserver des intérêts particuliers et souvent à favoriser des proches…
Ce tandem s’engage également à reverser une partie significative de leur indemnité d’élus à des associations caritatives
Dans cette aventure citoyenne nouvelle et innovante, Michelle TADDEI et Daniel JACOB seront respectivement suppléés par Rahma BENDIAB et Billel OUADAH.
Enfin, déjà, de nombreux acteurs aulnaysiens de la société civile et de la vie associative ont tenu à leur apporter leur soutien.
On retrouve parmi les premiers signataires de leur comité de soutien :
 
Olivier BRUSSON, Anne DONNADIEU, Patrick REMY, Florence GENET, Jean-Marc ENOUF, Ingrid KUBACKI, Alain PISSARD, Ada KERAMBLOCH, Jean-Pierre LEVERRIER, Manou ADOULÉ, Albertino MARTINS, Sandrine BLASSEL, Thierry FRESLON, Hélène KOUASSI

Bisbille au sein de l’UDI en Seine-Saint-Denis et tout particulièrement à Aulnay-sous-Bois ?

udi_93Depuis la démission de son président fondateur Jean-Louis Borloo, l’UDI connait quelques passages troubles, gérés cependant avec plus ou moins de succès. 4 prétendants se sont présentés à sa succession, à savoir au premier tour :

Seulement deux ont pu se qualifier pour le second tour en arrivant en tête : Jean-Christophe Lagarde et Hervé Morin.

A Aulnay-sous-Bois plus qu’ailleurs, la situation semble s’envenimer suite à des différents entre ténors du Parti.

Au premier tour, Jacques Chaussat (au centre sur la photo), également adjoint à Aulnay-sous-Bois et conseiller général de la Seine-Saint-Denis, a affirmé dans un communiqué que le Bureau du Parti Radical de la Seine-Saint-Denis avait opté pour l’homme fort de l’UDI en Seine-Saint-Denis, Jean-Christophe Lagarde. Ceci a fait réagir vivement Billel Ouadah, conseiller départemental UDI et militant au Blanc-Mesnil et à Aulnay-sous-Bois (à gauche sur la photo), en dénonçant un déni de démocratie. En effet, seuls 5 membres du bureau s’étaient exprimés en la faveur de Jean-Christophe Lagarde pour plus d’une centaine de militants. Au niveau du Parti Radical Aulnaysien, Billel Ouadah et Amar Amrane a soutenu Yves Jégo alors que d’autres comme Arnaud Kubacki ont soutenu Hervé Morin.

Suite aux résultats du 1er tour, Amar Amrane et Billel Ouadah ont appelé à soutenir Hervé Morin (Bien que le candidat perdant Yves Jégo appelle à voter Jean-Christophe Lagarde). Dans un tweet assez spécial, Hervé Morin remercie Billel Ouadah en tant que président d’Aulnay Radical, pouvant prêter à confusion. Offusqué, Jacques Chaussat sort un communiqué Sibyllin en guise d’attaque indirecte sur son ancien compagnon de route (Billel Ouadah a mené la campagne de Jacques Chaussat en 2008 dans le cadre des élections cantonales). Il y fait allusion à son parcours politique (« Il est même inquiétant que les valeurs radicales soient bafouées par de tels personnages au parcours souvent sinueux et opportuniste« ).

Ceci a fait vivement réagir Karim Bellili, responsable du Nouveau Centre à Aulnay et ancien colistier de Jacques Chaussat, qu’il critique ouvertement :

« je suis vraiment écœuré de ce genre de communiqué, je ne sait, qui à bafoué ? ceux qui négocie leur place a titre personnel ?, qui assure leurs arrière?, leur futur confortable?, au détriment d’une équipe qui a mis le candidat « bien assis sur son siège » d’élu municipal. soit disant un « Aulnaysien » avec un résultat au dernière municipal , je vous rappel de moins de 20%« 

Enfin Yannick Hoppe (à droite de la photo), ancien directeur de la Stratégie de la campagne des municipales 2014 de Jacques Chaussat, a via un échange sur le réseau social Facebook vivement attaqué Billel Ouadah :

« Billel Ouadah peut-il nous confirmer ou infirmer 1) qu’il est adhérent UDI de la Seine-Saint-Denis 2) qu’il occupe des fonctions au sein du bureau départemental de l’UDI 77 3) qu’après avoir quitté le Parti Radical, il a été adhérent de l’Alliance Centriste puis qu’il est redevenu récemment radical 4) qu’il est présenté par un candidat comme Président d’Aulnay radical 5) qu’il entretient donc une regrettable confusion quant à la fonction actuellement occupée démocratiquement par Jacques Chaussat ?« 

M. Ouadah répond par l’affirmative aux questions 1) et 4) et à la négative aux autres.

Quoiqu’il en soit, les esprits semblent s’échauffer ici plus qu’ailleurs. Les résultats du second tour permettront-il au Centre Aulnaysien de se ressouder ?

 

 

Billel Ouadah sur le CMMP : « L’échec et la faillite de l’exécutif municipal socialiste animé par Gérard Ségura »

Chantier_Amiante_Aulnay_1L’exécutif municipal socialiste animé par Gérard Ségura, si prompt à communiquer pour se valoriser dans l’hebdomadaire « Oxygène », a une nouvelle fois failli sur le dossier Comptoir des Minéraux et Matières Premières (CMMP)…

Rappelons que malgré les vaines promesses du premier édile de notre ville d’Aulnay-sous-Bois, le site du CMMP demeure toujours un site pollué !
Aujourd’hui, vendredi 3 mai 2013, nous apprenons de M. Gérard Voide, responsable du collectif et des associations de riverains et victimes du CMMP, que : « le portail d’entrée du site CMMP a été fracturé et que des camions ont déversé des tonnes de terre (vraisemblablement polluées) sur le blocage de gravier concassé devant recevoir la dalle de béton armée prévue sur toute la surface du site. »

Ces faits gravissimes se seraient déroulés le 6 avril 2013… et nous interpellent sur la diffusion aussi tardive d’une information vitale dans la recherche de la vérité et des auteurs de cette pollution sauvage.

Sur ce dossier du CMMP comme sur beaucoup d’autres (PSA, PLU, gestion municipale…), les simples protestations de l’exécutif socialiste ne suffiront pas à masquer ses faillites…

Billel Ouadah

Source : communiqué de Billel Ouadah, ancien candidat aux élections législatives de 2012

Erratum sur l’article concernant la candidature d’Amar Amrane à Aulnay-sous-Bois en 2014

LogoUDIL‘article publié sur Aulnaycap samedi dernier a fait réagir la classe politique locale, non pas sur le fond mais sur la forme. J’ai ainsi été interpellé par quelques responsables locaux UDI, par un ancien candidat aux législatives de 2012 et quelques militants UMP. Le communiqué, copié sous sa forme brute, pouvait laisser croire que la rédaction d’Aulnaycap en était l’auteur. Ce qui est inexact puisque ce communiqué a été rédigé par l’association Ensemble pour Aulnay, dont un ancien candidat « centriste » aux législatives de 2012 en est certainement le cerveau.

Amar Amrane est, tout comme Jacques Chaussat, candidat à la candidature UDI aux élections municipales de 2014. Jacques Chaussat a déjà obtenu le soutien de deux poids lourds politiques du département : Jean-Christope Lagarde (député-maire de Drancy) et Vincent Capo-Canellas (Sénateur-Maire du Bourget). Tout comme à l’UMP, l’investiture officielle sera effectuée prochainement. Il y a de fortes probabilités cependant, sauf cataclysme, que Jacques Chaussat soit investi.

Enfin, pour répondre à un candidat (très) malheureux aux élections législatives de 2012, il n’y avait pas de « soutien » de la rédaction d’Aulnaycap à la candidature de M. Amrane, mais juste une volonté d’équité et de pluralité, dans une démarche objective et journalistique.

%d blogueurs aiment cette page :