Publicités

Archives du blog

L’eau a été rétablie sur le terrain réservé aux gens du voyage à Aulnay-sous-Bois

Dans un article précédent, nous vous évoquions la coupure d’eau de l’espace situé sur la route entre Gonesse et Aulnay-sous-Bois, à proximité du centre commercial O’Parinor. Nous avons appris que l’eau a été rétablie pour les familles qui vivent sur ce terrain. Cet espace avait été aménagé sous la mandature de Gérard Gaudron, en vertu de la loi en vigueur.

Publicités

L’eau qui alimente le terrain des gens du voyage à Aulnay-sous-Bois est totalement coupée depuis plusieurs jours

L’accueil des gens du voyage à Aulnay-sous-Bois se situe à proximité de l’autoroute A1, non loin du centre commercial O’Parinor. Son accès se trouve sur la RN370 qui relie Gonesse à Aulnay-sous-Bois. Depuis plusieurs jours, l’eau a été coupée, privant ainsi les locataires du terrain d’un denrée de première nécessité. Selon une lectrice, cela dure depuis plus d’une semaine (l’eau aurait été coupée le jeudi 29 mars 2018).

Les gens du voyage se trouvent dans une situation délicate puisque les toilettes et les douches ne fonctionnent plus. Des packs d’eau sont distribués pour se laver, faire la cuisine, faire la lessive…

La municipalité a été contactée et le Maire est au courant de la situation. Malgré l’urgence de la situation, il n’y a pas eu d’avancée. Un problème technique serait la cause de cette coupure.

En attendant, des enfants, des personnes âgées souffrent de la situation. Les familles payent environ 500 € par mois pour obtenir de l’eau, du gaz, de l’électricité et un placement

 

 

3,50 € eau, gaz et l’électricité

Bruno Beschizza et Brigitte Kuster consternés par le blocage de l’autoroute A1 par les gens du voyage

Bruno_Beschizza_SarkozyDu vendredi 28 août au samedi 29, l’autoroute A1 a été bloquée par une soixantaine de gens du voyage.

Ceux-ci réclamaient que le fils d’une des victimes de la fusillade, incarcéré, puisse assister aux funérailles de son père. Pendant près de 24 heures, ceux-ci ont dressé des barrages en brûlant des pneus et des palettes au niveau du péage de Roye. Les dégâts sont considérables et se chiffrent en plusieurs centaines de milliers d’euros.

Bruno BESCHIZZA et Brigitte KUSTER, secrétaires nationaux à la sécurité des Républicains, ont pris connaissance avec consternation des propos tenus par la Préfecture de Picardie justifiant la non-intervention des forces de l’ordre par les risques de trouble à l’ordre public, reflet de l’hypocrisie du gouvernement dans la gestion de cet événement.

brigitte_kusterS’il est traditionnel qu’en matière d’ordre public, l’intervention d’une force de maintien de l’ordre ne créé pas un désordre supérieur, Bruno BESCHIZZA et Brigitte KUSTER s’interrogent sur cette justification étant donné le nombre de personnes considérées, une soixantaine, et sur le signal envoyé par cette non-intervention dans nos quartiers populaires.

Est-ce à dire que dorénavant, dans un quartier, la police n’interviendra plus lorsqu’une émeute avec une soixantaine de personnes éclatera ?

Bruno BESCHIZZA et Brigitte KUSTER dénoncent le silence assourdissant du si discret Ministre de l’Intérieur, Bernard CAZENEUVE, sur ce dossier alors que cette décision n’a pas pu être prise par la Préfecture sans en référer aux plus hautes instances de l’Etat.

Source : communiqué Bruno BESCHIZZA et Brigitte KUSTER
Secrétaires Nationaux à la Sécurité

Yvelines : trois voleurs de la communauté des gens du voyage d’Aulnay-sous-Bois ont fait plus de quarante victimes !

Roms_Aulnay

Vidéo

Les enquêteurs de la direction régionale de la police judiciaire (DRPJ) de Versailles (Yvelines) viennent de mettre un terme à une impressionnante série de vols dit «à la fausse qualité», commis par deux hommes accompagnés d’une femme. Les trois suspects ont été interpellés, mardi 10 mars, alors qu’ils venaient de commettre trois nouveaux larçins au domicile de personnes âgées dans les Yvelines et la Seine-Saint-Denis.

 Membres de la communauté des gens du voyage, installés à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), ils sont soupçonnés d’avoir abusé de la crédulité d’une quarantaine de victimes en Ile-de-France mais aussi dans le Nord et en Normandie. Selon un mode opératoire bien rôdé, la femme se présentait chez des personnes âgées en se faisant passer pour une employée de la ville. Quelques minutes plus tard, ses deux complices qui prétendaient être «policiers à la recherche d’une cambrioleuse» simulaient son arrestation, sous les yeux incrédules de la victime. Après le départ des trois malfrats, la personne âgée se rendait finalement compte du vol de ses économies.

Les trois voleurs présumés étaient toujours en garde à vue, ce mercredi. Le préjudice s’élève à plusieurs dizaines de milliers d’euros.

En l’espace de quelques semaines, c’est la troisième équipe de voleurs par ruse démantelée par les policiers de la DRPJ de Versailles.

Source : Le Parisien

%d blogueurs aiment cette page :