Archives du blog

Un employé de la ville d’Aulnay-sous-Bois également violemment interpellé quelques jours avant l’affaire Théo ?

incendie_galion_aulnay_crameC’est ce que nous rapporte le quotidien Libération. La victime serait cette fois-ci Djamel Dib, un animateur de la ville d’Aulnay. Alors qu’un véhicule de police banalisé s’engage dans une course poursuite, la voiture de Djamel Dib se retrouve inopinément sur la trajectoire, gênant ainsi les fonctionnaires.  Sous les insultes, M. Dib aurait alors demandé des excuses, ce qui aurait envenimé les choses, et entraîné une violente interpellation.

Toute l’histoire est racontée ici.

La piste de l’accident privilégiée concernant les policiers désormais libre sur l’affaire Théo à Aulnay-sous-Bois

rassemblement_theo_aulnayAprès plusieurs jours d’enquête et de visionnage de bandes vidéos, la piste du viol volontaire serait écartée par l’IGPN. Il s’agirait en fait d’un accident sur le coup de l’action qui aurait entraîné une pénétration d’une matraque télescopique.

Les policiers sont désormais libres mais interdits de séjour en Seine-Saint-Denis, dans l’attente du verdict final sur leurs sanctions. Ces policiers sont relativement jeunes. Selon les premiers éléments d’enquête, celui qui est mis en examen pour viol n’avait pas d’antécédent.

Pas de viol par les policiers contre Théo Luhaka à Aulnay-sous-Bois mais enquête pour violences volontaires

Rose_des_Vents_Amenagement_AulnayCe n’est pas pour viol mais finalement pour violences volontaires avec arme par personnes dépositaires de l’autorité publique que les 4 policiers devront répondre devant le parquet de Bobigny qui a ouvert une information judiciaire.

Les enquêteurs tenteront d’éclaircir les zones d’ombre qui planent sur cette interpellation qui a conduit le jeune Théo Luhaka à l’hôpital. 

Le jeune homme est hospitalisé depuis le 2 février. Il souffre entre autre d’une plaie longitudinale du canal anal. Il a obtenu deux mois d’interruption temporaire de travail. Selon les premiers éléments de l’enquête, le coup de matraque serait non conforme aux usages dans la police, celle-ci prévoyant une utilisation verticale. 

Les quatre policiers seront présentés « dans la journée » à un juge d’instruction.

%d blogueurs aiment cette page :