Publicités

Archives du blog

Disparition et réapparition du parc de la rue Rembrandt à Aulnay-sous-Bois programmées par la municipalité ?

Récemment, Aulnay cap, relayé à la fois par monaulnay et l’association Aulnay environnement signalait à l’occasion d’articles  que M.Le Maire et M.Cahenzli , Adjoint à l’urbanisme avaient décidé de supprimer le parc Modigliani situé rue Rembrandt, derrière l’école des Petits Ormes au milieu des pavillons de blanc village des  3000 . Trois documents  accompagnaient ces articles dont le premier était le  plan cadastral des divisions anticipées du parc et ces deux autres :

  • Un courrier daté du 20 février 2019 signé par l’adjoint à l’urbanisme sur délégation du Maire ayant pour objet « Session amiable », adressé à chaque riverain(avec porte à porte d’un employé municipal pour proposer ces ventes) leur faisant miroiter la possibilité d’agrandir leur terrain car contigu à leur propriété, ce courrier mentionnant même « cédé » mais rectifié ensuite par « une évaluation du prix au m2 sera demandé à France Domaine »…et ce courrier précisait  bien « un découpage foncier » pour constructions de 5 parcelles!
  • Une pétition des riverains datée du 15 avril 2019(ci-dessous) s’opposant à cette disparition précisant entre autres que c’est un lieu qui sert d’espace vert aux résidents et à leurs enfants et qu’il est protégé dans le dernier PLU en vigueur et que sa vente violerai un principe de protection du patrimoine !

Donc, ces riverains dont les pavillons sont mitoyens à ce parc ont, du jour au lendemain, reçu ce courrier accompagné déjà de la division en lots de leur parc  mais sans AUCUNE CONCERTATION préalable,  sans AUCUNE INFORMATION , en conseil de quartier par exemple auprès au minimum des riverains et même de tous les Aulnaysiens, après tout , chacun devrait se sentir concerné, disparition d’un parc aulnaysien sur décision unilatérale des élus, pourtant des citoyens aulnaysiens aussi?  mais RIEN

Aulnaysiens, riverains totalement écartés d’un tel projet !!!

REACTION GENERALE : une pétition des riverains, des articles dans deux blogs les plus consultés, Monaulnay et Aulnaycap, un courrier d’Aulnay environnement au Maire dénonçant ce choix imposé  obligeait donc bon gré mal gré l’ adjoint à l’urbanisme à organiser une RENCONTRE avec les riverains devant autant de réactions si légitimes .

Celle-ci fut donc prévue le mercredi 24 avril sur place en présence de M Cahenzli qui pensait  imposer ce projet de façon aussi autonome, soi-disant défenseur surtout du tissu pavillonnaire et du patrimoine aulnaysien, on peut désormais en douter, de  personnels du cadastre et d’une trentaine de riverains …

… et de l’intervention de Mme Maroun  1ère adjointe arrivée en cours de réunion, venue afin de dénoncer son propre projet, celui de sa majorité , pensant peut être que l’on pouvait ainsi disposer de la ville d’Aulnay, des Aulnaysiens à sa guise, ça c’était dans un passé très lointain … 

Il devait disparaître !

 

ABANDON du PROJET

sans pratiquement en débattre avec, cerise sur le gâteau, des améliorations subites du parc : une nouvelle appellation de celui-ci désormais appelé Pablo Picasso, et une multiplication de travaux, dont éclairage public, restructuration des  allées …afin d’éviter certaines nuisances qui avaient déjà été dénoncées par des riverains mais sans effet. Allez y comprendre quelque chose ?

Un tel événement est quand même très mais très significatif sur les méthodes de la majorité actuelle, d’imposer ainsi des modifications, des transformations de l’environnement aulnaysien de façon si « jupitérienne » pour reprendre un mot à la mode, « sans aucune participation citoyenne » pour reprendre aussi une formule à la mode et donc s’interroger sur la considération des élus vis-à-vis des Aulnaysiens, modeler la ville de façon arbitraire, revoyez absolument votre copie. Mais les élus sont-ils tous d’accord devant un tel processus ? Juste pour rappel la ville d’Aulnay est encore de la propriété des Aulnaysiens.

Aujourd’hui, on constate que des réunions sont parfois prévues  avec des Aulnaysiens, voire parfois qu’avec les riverains pour des réunions spécifiques au quartier (enfin pas dans ce cas, pourquoi? ) ou pour des conseils de quartier(obligatoires de par la loi), on leur explique le projet déjà bien ficelé, on leur demande quand même de s’exprimer    … , et quelques temps plus tard l’exécution du projet est bien celui de la première présentation, mais plus trace des quelques remarques des habitants… un grand tour de passe /passe,  ça au moins c’est de la participation citoyenne.

C’est d’ailleurs ce qui explique la désertion des participants dans la plupart des réunions, des conseils de quartier, les citoyens ont compris que leurs interventions sont … inutiles.

Le grand projet Val Francilia qui devrait concerner tous les Aulnaysiens semble aussi recueillir très peu de participants pour construire les scénarii possibles.

Comme d’habitude si erreur dans les faits, les rectifications des élus seront les bienvenues, personne n’est parfait (mais facebook a la préférence !)

Source : Contribution extérieure

Publicités

Retour sur la mise en sens unique de l’allée Circulaire à Aulnay-sous-Bois

circulaire_sens_interdit_aulnayM . Le Maire,

Vous avez certainement signé récemment la mise en sens unique de l’allée circulaire sans bien en connaître les tenants et aboutissants ce qu’il est possible d’admettre devant la dizaine de documents à signer chaque jour qui s’accumulent dans votre parapheur. Ne pouvant pas être au fait de toutes les décisions parfois très localisées d’une ville de 82 000 habitants, vous êtes amené à faire plus ou moins confiance à vos collaborateurs, adjoints, conseillers…, sans possibilité d’en faire une étude personnelle, oui, mais… !

Sûr que l’allée circulaire n’est pas votre préoccupation, bien sûr,  ni d’ailleurs celle de bon nombre d’Aulnaysiens qui ne la connaissent pas mais elle l’est au moins pour ses utilisateurs et la récente décision de placer cette rue, de la rue J.Jaurès à la rue Vercingétorix est riche d’enseignements, mais surtout d’inquiétude pour l’avenir et je m’en explique.

Tout d’abord, on ne peut pas considérer l’allée circulaire comme une rue particulièrement passagère ente l’avenue J. Jaurès et la rue Vercingétorix, empruntée certes par ses riverains donc limitée mais bien davantage par les centaines d’utilisateurs à la fois du gymnase  Tournier  et des locaux de plusieurs associations situés à l’école Vercingétorix où, juste en passant, les possibilités de  stationnement sont catastrophiques. Pour l’utiliser personnellement plusieurs fois par semaine, toujours à partir de la rue Jean Jaurès l’après midi, le soir , la circulation ne représente pas un véritable problème même s’il n’y a qu’un passage du fait des véhicules stationnés. En cas de deux véhicules se croisant, chaque automobiliste se gare entre les véhicules stationnés pour laisser passer la voiture en sens inverse, aucun problème sauf peut être pour les grincheux permanents qu’il faut oublier. N’était-il pas plus simple, au moins  dans un premier temps,  de tenter de convaincre les riverains de rentrer plus souvent leurs automobiles dans leur jardin, puisque zone pavillonnaire,  plutôt que de prendre une décision que personne ne semble accepter, sauf peut être, je ne sais qui… ? De plus si un tel choix pouvait s’avérer plus avisé, un sens unique dans l’autre sens semblait beaucoup plus judicieux…

Aujourd’hui, pour parvenir à son domicile, à son club, il faut rouler 800 /1200 m supplémentaires. Etait-il nécessaire d’ajouter de la circulation à la circulation ? Est-ce que la circulation de la rue de Nonneville, de la rue du Clocher et bien d’autres à la fois rencontrant les mêmes difficultés  mais beaucoup plus passagères et pourtant dénoncées  depuis plusieurs années n’était-elle pas plus préoccupante ? Bien sûr, mais….

… la stupéfaction vient des faits suivants :

  • Des riverains non pris en compte, non concertés(si bien qu’ils prévoient de se regrouper pour manifester leur mécontentement) …
  • Les associations aulnaysiennes n’ont pas été concertées …
  • La question n’a pas été évoquée en réunion de quartier …

Sûr que quelques circonstances ne prêtent pas à des possibilités de négociations :

  • Difficiles auprès de M.Tellier, conseiller municipal, chargé de la circulation , auprès de qui le dialogue est souvent « à sens unique », avec le plus souvent un manque d’écoute envers ses interlocuteurs (et lorsque c’est possible de le rencontrer). Etait-ce un bon choix de désigner ce jeune homme qui n’a peut être pas suffisamment d’expérience pour une attribution aussi importante? La fonction de simple conseiller municipal permettrait-elle de prendre la grosse tête ?
  • Mais le plus incroyable, c’est lorsque l’on apprend qu’un adjoint ,  Cahenzli qui habite depuis peu dans cette rue, enfin pas très longtemps, et qu’une de ses multiples attributions, certainement trop d’ailleurs… , est la démocratie participative alors que cette décision n’a jamais été abordée en conseil de quartier,  quelle déduction logique peut-on en tirer ? M.le Maire, je vous en laisse seul juge, mais comme c’est bizarre … ! Autre déduction,  on met ce que l’on veut dans les thèmes de débat des conseils de quartier mais surtout pas ce qui peut avoir un intérêt, peut être … personnel ?

Ce sont de tels comportements d’élus qui sont inquiétants, présumant de décisions plus ou moins autoritaires sans concertation avec les usagers, avec les Aulnaysiens, ….et ne l’oublions pas avec vos électeurs ? oui M Le Maire, très inquiétant pour l’avenir, capable ainsi de prendre des décisions unilatérales, mais pas dans l’intérêt général …

En conclusion, si j’ai souhaité ardemment la disparition de l’ancienne équipe ségurienne qui a plombé la ville d’Aulnay dans laquelle  j’habite depuis 60 ans,  j’avoue que cette simple décision, certes anodine bien entendu, laisse bien perplexe sur une gestion qui risquerait ainsi de devenir arbitraire dans de nombreux autres domaines, c’est pourtant ce qui a perdu en partie l’ex municipalité ?

Malheureusement, je suppose que comme d’habitude aucun retour, aucun commentaire ne permettront une nouvelle étude un peu plus appropriée, même si j’ose espérer qu’éventuellement vous remettrez de l’ordre auprès de collaborateurs qui se sont peut être trompés sur leur rôle d’élus, en principe au service de la population, les privilèges sont abolis depuis bien longtemps, quoique… !

Recevez Monsieur le Maire, l’expression de mes salutations distinguées.

Un électeur aulnaysien

NB : Si vous lisez ce courrier, je tiens à remercier la rédaction d’Aulnaycap de m’avoir publié

L’allée circulaire à Aulnay-sous-Bois devient en sens unique et provoque la colère des riverains

sens_interditL’allée circulaire est depuis lundi dernier en sens unique à partir de la rue Jean Jaurès. Plusieurs automobilistes se sont faits surprendre par ce changement soudain de circulation. Plusieurs riverains nous ont fait part de leur consternation et envisagent de créer un collectif pour rétablir le double-sens d’antan.

Denis Cahenzli, qui habite dans les parages, aurait été sollicité à maintes reprise depuis lundi mais n’aurait pour l’instant donné aucune suite.

Nous avons contacté Alain Boulanger, président de l’association Capade, qui nous affirme ne pas avoir été impliqué dans la modification du sens de circulation. « Les modifications qui interviennent avant même la présentation de l’étude globale et les discussions avec les associations concernées nous surprennent. Nous nous attendions au moins à ce que cela soit élaboré en Conseil de Quartier après la finalisation de l’étude sur circulation qui, selon les dires de conseiller en charge de ce dossier (Mathieu Tellier) est bientôt ficelé.« 

Affaire à suivre…

Bruno Beschizza, maire d’Aulnay-sous-Bois et conseiller Régional, élu président de Paris Terres d’Envol

Beschizza_mixiteNous avions été le premier a émettre cette hypothèse et cela est aujourd’hui confirmé : Bruno Beschizza a bel et bien refusé un poste de Vice-Président au Conseil Régional (il a été élu conseiller régional et aurait pu prétendre à cette place suite à la victoire de Valérie Pécresse) pour défendre le poste de président du territoire T7 : Paris Terres d’Envol ou Territoire des Aéroports.

Si la Gauche, quelque peu naïve, pensait que la non-obtention du poste de Vice-Président venait du score de la liste LR en Seine-Saint-Denis (loin derrière celle du Socialiste Claude Bartolone), l’édile d’Aulnay a encore montré ses habilités tactiques à obtenir des positions clé.

Rien n’arrête Bruno Beschizza, qui semble suivre la même carrière que son mentor Nicolas Sarkozy, parvenu jusqu’au plus haut sommet de l’état.

Les villes composant le territoire T7 : 

  • Aulnay-sous-bois
  • Le Blanc-Mesnil
  • Le Bourget
  • Drancy
  • Dugny
  • Sevran
  • Tremblay-en-France
  • Villepinte

A noter que les adjoints Frank Cannarozzo, Denis Cahenzli et Alain Ramadier ont obtenu également des postes clé au sein du territoire T7 (délégués).

Vidéo : Reportage France 2 sur les divisions de parcelle à Aulnay-sous-Bois

division_parcelle_aulnay

Vidéo

Un reportage dans le journal du 20h de France 2 parlait des divisions de parcelles à Aulnay-sous-Bois : des terrains de 400 m² divisés en 2 parcelles de 200 m², des murs à moins de 2 mètres du jardin, des agents immobiliers qui y trouvent leur compte… Un sujet d’actualité qui transforme petit à petit les zones pavillonnaires de la ville.

La rédaction d’Aulnaycap a d’ailleurs été contactée par France 2 pour parler de ce sujet sensible, à l’approche d’une révision du Plan Local d’Urbanisme. Dans ce reportage, vous reconnaitrez Alain Boulanger.

Enfin, Denis Cahenzli, adjoint à l’Urbanisme, a été interviewé sur cet épineux sujet.

Cliquer sur l’image pour revivre ce reportage en vidéo.

Vidéos de la réunion publique Capade Sud du 26 Mai 2014 : interventions Denis Cahenzli et Mathieu Tellier

Cahenzli_Capade

Vidéo

Suite et fin de notre reportage sur la réunion publique Capade Sud du 26 Mai 2014, la rédaction vous propose de découvrir en vidéo les interventions des personnalités suivantes :

  • Denis Cahenzli, adjoint à l’urbanisme et à la démocratie locale
  • Mathieu Tellier, conseiller-adjoint à la circulation.

Devant près de 150 personnes, Denis Cahenzli est revenu sur son désir de travailler avec le milieu associatif, et de revoir l’ensemble des 41 projets d’immeubles sur la ville. Denis Cahenzli souhaite en effet voir « du beau » sans pour autant mettre à genoux les promoteurs.

Tellier_Capade

Vidéo

Mathieu Tellier est quant à lui revenu sur la circulation du Sud de la ville et l’impact de l’implantation du 7ème collège. La municipalité précédente aurait caché un projet du Stif permettant de fusionner deux lignes de bus (614 et 616) et de faire circuler des bus dans certaines artères de la ville. Le tout sans concertation.

Pour écouter les interventions de Denis Cahenzli et de Mathieu Tellier, cliquer sur les images ci-contre.

Denis Cahenzli : CITOYENNES, CITYOYENS ! Suite…

Mr-Cahenzli1La municipalité a lancé une étude de circulation sur les quartiers d’Aulnay Sud.

Ce plan a été fortement critiqué par la population car il favorise la vitesse et n’apporte aucune solution pour diminuer le transit.

Depuis cinq ans, aucun aménagement n’a été réalisé pour sécuriser la circulation des deux roues alors qu’un plan de déplacement composé de 30 km d’itinéraire avait été étudié et présenté aux conseils de quartier et à la population.

Sans concertation, la municipalité a mis en place deux bandes cyclables rue Jean Jaurès à titre expérimental. Contrairement aux propos tenus par Monsieur Defait dans Oxygène, les riverains ont majoritairement signalé que cet aménagement était dangereux. En effet, la signalisation n’est pas visible et le marquage non réglementaire. Pour se croiser, les véhicules sont contraints  de circuler et de s’arrêter sur la bande cyclable ce qui est strictement interdit.

Lors de la réunion du 24 Octobre 2013, Monsieur Defait s’est engagé à prendre en compte les remarques des personnes présentes. A ce jour, ses promesses sont restées sans suite.

Favoriser le déplacement des deux roues reste une priorité, mais dans le respect des règles et en toute sécurité.

Source : communiqué de Denis Cahenzli

Denis Cahenzli indique que l’aménagement chaucidou avenue Jean Jaurès à Aulnay-sous-Bois est illégal !

Cahenzli_Chaucidou

Vidéo

Denis Cahenzli, ancien directeur municipal en charge des voiries, n’a pas décoléré lors de la réunion de présentation du bilan de l’aménagement de l’avenue Jean Jaurès : les bandes de type chaucidou seraient, selon Denis Cahenzli, totalement non conformes à une utilisation en milieu urbain ! Outre la dangerosité (croisement de véhicules, chutes potentielles…), M. Cahenzli a demandé à ce que la municipalité retire de toute urgence ce dispositif pour éviter des ennuis juridiques.

Vous pouvez visionner la vidéo de l’intervention de Denis Cahenzli en cliquant sur l’image ci-contre.

 

Denis Cahenzli soutient la candidature de Bruno Beschizza et appelle à l’union des forces de droite à Aulnay-sous-Bois

Mr-Cahenzli1Comme beaucoup d’habitants, je suis inquiet quant à l’avenir de notre ville. Depuis 2007, Gérard Ségura a doublé l’endettement de la commune alors que les services à la population sont en constante diminution et que notre cadre de vie se détériore.

Le bilan sécuritaire, aujourd’hui catastrophique, est la conséquence directe de décisions irresponsables comme la suppression des caméras et des Brigades de nuit ou le manque de répression.

L’économie locale est en pleine régression, la création d’emplois absente et l’insertion quasi-inexistante. Quant au commerce de proximité, il est totalement oublié au profit de la création de centres commerciaux soutenue par le maire de façon parfaitement illusoire.

Le paysage urbain, notre environnement, est chaque jour d’avantage dégradé par une politique de construction irréfléchie, prônant le « toujours plus haut ».  La reconquête de la ville en mars 2014 est possible, si toutes les forces de droite s’unissent.

Né à Aulnay en 1951, j’ai travaillé 35 ans au service des Aulnaysiens avec Jean-Claude ABRIOUX et Gérard GAUDRON, deux amis. Ce fut une formidable école.

Je me suis porté candidat à l’investiture de l’UMP pour rassembler toutes les compétences et toutes les bonnes volontés.

Dès l’annonce de ma candidature, de nombreux Aulnaysiens et bon nombre d’associations m’ont apporté leur soutien. A leur contact, j’ai eu confirmation de leurs inquiétudes et pour beaucoup de leur déception.

J’ai alors rencontré Jacques CHAUSSAT afin de lui faire part de mes constats et de mes intentions. C’est un homme compétent qui travaille sans relâche et qui souhaite le rassemblement de nos forces.

L’UMP a décidé d’investir Bruno BESCHIZZA, secrétaire national du mouvement, en charge de l’emploi ainsi que des forces de sécurité et conseiller régional. Je respecte ce choix et m’engage totalement à ses côtés pour la reconquête de la ville. Je lui ai présenté un rapport énonçant les attentes de la population et des associations que j’ai rencontrées depuis le mois d’octobre avec mes amis que je remercie ici.

J’ai découvert un homme déterminé, à l’écoute, rassembleur et doté d’une grande connaissance du département et de notre ville, ainsi que des grands enjeux de notre territoire. Son expérience au niveau national, son engagement en tant que conseiller régional sont autant d’opportunités qui assurent pour Aulnay un bel avenir.

Source : Communiqué de Denis Cahenzli, ancien candidat aux élections municipales de 2014 à Aulnay-sous-Bois

Denis Cahenzli sur le plan de circulation du Sud d’Aulnay-sous-Bois

PLAN CIRCULATION - Riverains Aulnay Sud« Gérard SEGURA continue à se cacher derrière ce qu’il appelle la démocratie pour mettre en œuvre sa politique incohérente, sans se soucier de notre avis. La Municipalité a lancé l’étude du plan de déplacement d’Aulnay Sud, suite à la demande des membres du Conseil de quartier du Parc qui sollicitaient la diminution du transit de certaines voies vers l’autoroute.

La méthode de concertation proposée par le Maire n’a pas permis d’ouvrir le débat sur les véritables enjeux. Pour maitriser les échanges, la Municipalité a invité un nombre impressionnant de fonctionnaires et d’élus.

DESAVEU POUR LE MAIRE :

Je me suis rendu aux réunions des 20 et 27 mars sur les thèmes de la circulation des axes structurants et du stationnement. Déçus par la réunion de lancement, seuls 18 et 11 participants avaient fait le déplacement ! Je souhaitais mettre au cœur du débat mon analyse du projet. Malheureusement pour la démocratie, nous n’étions invités que pour répondre à des questions concernant la solution retenue par la Ville.

UN PROJET QUI NE REPOND PAS AUX ATTENTES DES AULNAYSIENS :

L’objectif du plan de déplacement est de maîtriser le transit et favoriser la circulation des vélos et des bus. La solution retenue par le Maire consiste à réglementer les voies structurantes en sens unique, comme le boulevard de Strasbourg, la route de Bondy et l’avenue Jean Jaurès. Ce choix est dangereux. La circulation sera plus aisée et engendrera du même coup, l’augmentation du trafic et de la vitesse.

La solution pour diminuer le transit sur le quartier du Parc consiste à compléter l’échangeur A3, sortie Bondy vers l’A1 Charles de Gaulle. Les services de l’Etat, sollicités de nombreuses fois, restent muets. J’ai récemment adressé un courrier au Ministre des Transports afin de renouveler cette demande.

Pourquoi réglementer l’avenue Jean Jaurès en sens unique ? C’est une voie peu fréquentée, pacifiée et l’ensemble des usagers se partagent l’espace en toute sécurité. Ce sens unique génèrera des détours pour les riverains et des excès de vitesse.

Il est prévu que les lignes de bus circulent avenue Dumont dans les deux sens. L’itinéraire est certes plus court, mais l’insertion place de la Gare sera très difficile et il ne sera plus agréable de circuler sur ces trottoirs. Le projet du double sens « vélo » rue Paul Langevin n’est pas possible sans arracher les arbres.

En conclusion, sécuriser la circulation des vélos est une noble cause, mais il existe d’autres solutions en passant par les voies secondaires.

De plus, ce projet impose de supprimer 300 places de stationnement dans un quartier résidentiel déjà saturé. A mon sens, la priorité serait un parking gardé et des arceaux à proximité des commerces et équipements publics. L’actuel plan de circulation du sud d’Aulnay, compléter par l’échangeur « Bondy » permet la maîtrise du transit et de la vitesse. Pourquoi mettre en œuvre un projet, qui comme la construction d’immeubles sur le quartier résidentiel, détériore notre cadre de vie.

Pour construire l’avenir ensemble et proposer un projet alternatif, vous pouvez me contacter ou m’envoyer vos remarques et suggestions. Je ne manquerai pas de vous rencontrer. »

Source : Communiqué de Denis Cahenzli, candidat aux élections municipales de 2014 à Aulnay-sous-Bois

%d blogueurs aiment cette page :