Publicités

Archives du blog

Des dealers font partir des instits de leur logement de fonction à Sevran

Deux enseignants ont quitté leur appartement de fonction, situé dans un immeuble gangrené par le trafic, à Sevran.

Lassés par le trafic de drogue, les instits ont fini par déménager. A Sevran, en bordure de l’école élémentaire Marie-Curie, au 8 rue Pierre-Brossolette dans le quartier Rougemont, un bâtiment d’appartements de fonction dédiés en partie aux enseignants… n’en abrite plus aucun. Virés par les dealers.

« Les deux derniers qui y habitaient sont partis dans le courant de l’année scolaire 2018-2019. Ils ont été relogés ailleurs dans la ville », confirme-t-on dans l’entourage du maire Stéphane Blanchet (SE).

« Le shit est plus fort que l’éducation »

Ce mardi matin, dans l’une des écoles de ce groupe scolaire, on nous confirme que « le trafic de drogue, le bruit à toute heure, le squat de certains appartements, l’insalubrité, ont eu raison de la patience de ces enseignants ».

Source et article complet : Le Parisien

Publicités

6 jeunes de Sevran morts en Syrie et en Irak pour le Djihad recrutés par des prédicateurs à Rougemont

rebelles_syriensAu moins 6 jeunes Sevranais sont morts dans leur quête du Djihad en Syrie et en Irak, selon les services de renseignement. La plupart vivait dans le quartier Rougemont, où sévit plusieurs prédicateurs / recruteurs. L’un de ces recruteurs aurait même été il y a peu CPE dans un collège de la ville.

Des parents de victimes se sont adressés au Maire Stéphane Gatignon (Ecologiste) mais ce dernier n’a toujours pas réagi, ce qu’il aurait pu faire via un dépôt de plainte au procureur de la république.

Une maman d’une victime attaque ouvertement le Maire de Sevran dans cette vidéo.

Des armes et du cannabis saisis cité Rougemont à Sevran

armeDes armes et des munitions ont été saisies chez le domicile d’un individu dans le quartier Rougemont à Sevran. Cet homme de 20 ans, selon Le Parisien, a passé une nuit en garde à vue alors qu’il avait été interpellé pour possession d’un peu de résine de cannabis.

Le butin : revolver de petit calibre, pistolet à grenaille, fusil de chasse, une vingtaine de cartouche 9 mm et autant de cartouches Famas. Reste à savoir à quoi servait tout cet arsenal…

Le stupéfiant procès d’une PME du cannabis à Sevran !

CannabisA Sevran, quartier Rougement, une entreprise était entièrement orientée à la production et au commerce du Cannabis : deux patrons gérants, une personne dédiée au stockage et au conditionnement de la drogue, un jardinier pour les pousses de Cannabis, une personne chargée de l’approvisionnement et une dernière pour l’inspection qualité de l’import de la substance illicite.

Implantée à Rougement où ils écoulaient leur stock, les deux gérants vendaient essentiellement du Cannabis, mais aussi de la Cocaïne. Par jour, 15 kg de cannabis était écoulé. Les plants étaient cultivés dans 4 appartements.

Train de vie de luxe et quelques erreurs ont permis à la police de démanteler cet étrange commerce.
Source et détails : Le Parisien
%d blogueurs aiment cette page :