Archives du blog

L’ordre donné à la police de ne pas intervenir lors d’un match de foot à Aulnay-sous-Bois fait réagir

Le match de football organisé dans le city-stade de la Rose des Vents a non seulement occasionné des nuisances sonores importantes pour les riverains, mais également provoqué des incidents à la fin de la rencontre, lundi soir. Plus de 400 personnes se sont rassemblées autour d’un match non autorisé, sans le respect des consignes sanitaires liées à l’épidémie de Covid-19.

Alors que des véhicules ont été incendiés, les forces de l’ordre ont eu pour consigne de ne pas intervenir, laissant se faire les larcins, à la plus grande surprise des habitants. Aucune interpellation n’a eu lieu, donnant un sentiment d’impunité pour ces individus chez qui la valeur matérielle n’a que peu d’importance.

Deux poids deux mesures ?

Ce curieux épisode a donné lieu à de multiples remarques sur les réseaux sociaux. Si certains déplorent qu’une partie du territoire Aulnaysien semble désormais hors de contrôle de l’autorité régalienne, d’autres se demandent pourquoi la police est si prompte à donner des amendes aux automobilistes qui font un léger excès de vitesse ou oublient de mettre la ceinture.

Pour d’autres, l’image des gilets jaunes violemment interpellés vient à l’esprit alors que pour d’autres manifestations comme celle de lundi dernier, la police semble un brin laxiste et contemplative.

Le plus grave est que cette manifestation aurait pu déboucher sur un drame, avec des riverains qui auraient pu en venir aux mains avec toutes les conséquences qui vont avec. Pourquoi la police semble t-elle ne plus contrôler la situation dans un quartier d’une ville si proche de Paris, capitale française ?

Deux méthodes qui s’affrontent

Il y a quelques jours, l’ancien commissaire d’Aulnay Vincent Lafon était épinglé dans le journal Le Parisien pour ses méthodes musclées et son tempérament volontaire. Commissaire au moment de l’affaire Théo, Vincent Lafon était connu pour vouloir intervenir et rétablir l’ordre sur la zone qui lui était confiée, quitte à utiliser des méthodes parfois brutales en donnant lieu à des interpellations musclées. Ce profil semblait ne pas plaire à tout le monde, y compris chez les personnalités politiques. Bruno Beschizza, Maire d’Aulnay-sous-Bois, avait en effet pris parti en faveur de Théo Luhaka, alors que la première adjointe Séverine Maroun regrettait les interventions des hommes de M. Lafon, qui empêchaient ensuite la police municipale d’intervenir dans le quartier pendant plusieurs jours de peur de représailles.

A l’opposé de cette méthode, la police semble désormais vouée à contempler les dégâts et ne pas intervenir pour éviter tout incident et des émeutes. Est-ce que le quartier en sortira grandi ? Est-ce que la police municipale pourra patrouiller dans le quartier sans être prise à partie ? Est-ce la bonne méthode pour ne pas froisser les jeunes qui, selon toute vraisemblance, souhaitaient exprimer bruyamment leur joie d’une manifestation post-confinement ?

A l’heure où les forces de police sont prises à partie dans les médias suite à l’affaire George Floyd, est-ce que certains quartiers vont définitivement être hors de contrôle, avec toutes les conséquences que cela impliquent ?

Violents débordements à Aulnay-sous-Bois après un match de foot sauvage avec des voitures brulées

Entre 300 et 400 personnes étaient présentes dans le city stade de la cité des 3000. Fumigènes et banderoles hostiles à la police ont été sortis et des voitures ont été brûlées.

On se pressait lundi soir au city stade dans la cité des 3000 à Aulnay. Le terrain avait peine à contenir les centaines de jeunes qui devaient assister à un match improvisé entre les 3000 et le quartier des Mille Mille.

Des spectateurs étaient juchés sur les grilles, un halo de fumée diffusé par des fumigènes planait sur le terrain. Et accrochées aux clôtures du city stade, des banderoles hostiles à la police ou en faveur d’Adama Traoré et de Théo pavoisaient. Vers 21 heures, la tension est montée d’un cran.

Les policiers «avaient ordre de ne pas intervenir»

Des conteneurs ont été poussés au milieu de la rue et incendiés. Deux véhicules ont également pris feu. Lorsque les premiers véhicules de police locaux se sont approchés des lieux, des tirs de mortier ont retenti. Ils ont rebroussé chemin.

Un policier confie : « Les effectifs avaient ordre de ne pas intervenir. On a donc dû laisser brûler les voitures. Dès que nous approchions nous étions visés par des tirs de mortier. C’était complètement préparé ».

Il n’y a eu aucun blessé, ni interpellation. Vers 23 heures, le calme est revenu dans la cité. « Nous sommes dans la suite logique de ce qui se passe au niveau national et international », constate ce fonctionnaire de police faisant allusion aux campagnes contre les violences policières et au climat de défiance global contre les forces de l’ordre.

Source et article complet : Le Parisien

Aulnay-sous-Bois en proie à une épidémie de voitures brûlées dans les quartiers nord

   Au FEU, au FEU ….    

Faut pas l’ébruiter, faut pas alerter la population notamment sur des faits qui se déroulent proche de chez soi, sauf quand un habitant du quartier sort de son silence tant il en a ras le bol .

Les faits : depuis le début de l’année, on doit en être au douzième véhicule incendié, allée Pablo Picasso, la nuit notamment (voir la photo prise par cet habitant), avec le plus souvent l’enlèvement de l’épave le plus rapidement possible car chut, il y a déjà suffisamment d’évènements qui font  fuir la population  : arnaque à l’assurance, acte de malveillance… ? En tout état de cause ce sont, comme d’habitude les « chers » contribuables qui paient les pots cassés soit par leur assurance, soit pas les dépenses publiques engendrées.

Encore, si c’était dans l’allée César qui compressait les voitures, on comprendrait mais Picasso, Pablo, quelle atteinte à son art…

Et dire que dans certains secteurs , le plus souvent en province, un rétroviseur cassé fait la une des journaux locaux…chacun son niveau d’exigence mais oyez, oyez braves gens, dormez sur vos deux oreilles, la police veille sur votre sécurité.

Contribution extérieure

 

 

Les épaves des voitures brûlées au vélodrome à Aulnay-sous-Bois suite à la victoire des bleus

Parfois les images valent bien mieux qu’un long discours. Chacun appréciera cet acte à proximité de l’exposition des dinosaures où les familles se promènent…

Vidéo de voiture qui flambe à Aulnay-sous-Bois après le sacre de l’équipe de France de Football au mondial 2018

Vidéo

Alors que la fête bat son plein et que la joie est immense partout en France, quelques énergumènes ont gâché le spectacle en brûlant une voiture quartier Robespierre.

(MAJ: info rectifiée par Aurore Buselin, l’info donnée était erronée)

Pour visualiser le triste spectacle de la voiture brûlée près du Vélodrome, cliquer sur l’image ci-contre ou ci-dessous.

 

Les mères courage à Aulnay-sous-Bois qui ont empêché les voitures de brûler la nuit du réveillon

France Bleu

C’est l’histoire d’un groupe de mamans qui a décidé de calmer les ardeurs des plus jeunes dans le quartier de l’Europe à Aulnay-sous-Bois. Leur histoire a fait le tour de la France et ces mamans ont été honorées de leur courage.

Une belle histoire donc, même si ces mamans ne pourront jamais remplacer les forces de police.

Des voitures incendiées la nuit du Nouvel An à Aulnay-sous-Bois dans le quartier de la Rose des Vents

Même si la nuit a été plutôt calme à Aulnay pour le nouvel an, au moins trois véhicules ont été incendiés dans le quartier de la Rose des Vents. La rue de Tourville a été particulièrement touchée.

Comme quoi malgré l’initiative de certains collectifs pour garantir une nuit calme et sans incidents, certaines personnes peu soucieuses du bien des autres n’hésitent pas à commettre leurs méfaits…

Nouveaux véhicules incendiés et borne autolib attaquée à Aulnay-sous-Bois

voiture_brulee_aulnayCe jeudi dans la journée, de nouveaux incidents se sont produits à Aulnay-sous-Bois. Une fourgonnette a été brûlée dans le quartier de la Rose des Vents. Une voiture a également été incendiée et une bone Autolib’ a été attaquée et en partie détruite. Les faits se sont déroulés en plein jour.

940 voitures brûlées en France pour le nouvel an 2015 !

Voiture_brulee_maurice_utrillo

Vidéo

Le Nouvel an 2015 a fait moins de dégâts cette année. Selon les chiffres du Ministère de l’Intérieur, 940 voitures ont été brûlées pendant la nuit de la Saint-Sylvestre ce jeudi. Un chiffre en baisse par rapport à l’année dernière où 1.067 véhicules avait été incendiés, soit -12% de moins. De même concernant le nombre d’interpellations: 308 cette nuit contre 322 à l’occasion du passage à l’année 2014.

Source : http://www.20minutes.fr/

%d blogueurs aiment cette page :