Archives du blog

François Asensi condamne le restaurant de Tremblay-en-France qui refuse de servir deux femmes voilées

cenacle_tremblayClimat délétère oblige, après le burkini, certains restaurateurs estiment que le voile islamique peut troubler l’ordre public et provoquer du désordre. Ainsi, deux femmes voilées ont été priées de quitter le restaurant « Le Cenacle » à Tremblay-en-France, et n’ont pas été servies.

Cela a provoqué une onde de choc sur les réseaux sociaux. Le Maire de Tremblay-en-France n’a pas tardé à réagir dans une lettre à découvrir en cliquant sur l’image ci-contre. Il évoque des poursuites et une conduite inadmissible.

Vous pouvez découvrir la vidéo qui montre l’expulsion des deux femmes voilées en cliquant ici.

Le Parc de la Poudrerie de Sevran en danger ?

Marche_Blanche_SevranC’est ce que clame haut et fort François Asensi, Maire de Tremblay-en-France et député de la circonscription. Le poumon vert de 137 hectares situés dans le Nord-Est Parisien ne serait plus protégé par une convention liant l’état, la région et le département de la Seine-Saint-Denis.

Faut-il vraiment s’en inquiéter ? En tout cas M. Asensi propose une pétition pour préserver le parc de la Poudrerie qui est accessible en cliquant ici.

Vidéo : François Asensi célèbre la levée de drapeau Palestinien, peuple pacifique

francois_asensi

Vidéo

A l’occasion de la cérémonie de levée du drapeau de la Palestine devant la mairie de Tremblay-en-France, le Maire François Asensi a, dans un discours, salué le peuple Palestinien qui, selon lui, n’aspire qu’ à vivre aux côté du peuple Israélien, dans la paix. Soulignant les difficultés rencontrées pour faire reconnaître officiellement l’état de la Palestine, il indiqua son rejet de la colonisation juive et des incidents récents.

Pour écouter le discours en vidéo, cliquer sur l’image ci-contre.

François Asensi, Maire de Tremblay-en-France, contre Europa City mais pour Aéroville

imageEst-ce que vous y voyez une contradiction ? Les mauvaises langues diront que si Europa City était prévu sur le territoire de Tremblay-en-France, le député-Maire François Asesnsi aurait certainement dit oui. Mais comme c’est à Gonesse, le sang de M. Asensi ne fait qu’un tour.

L’éternel dicton « faites ce que je dis et pas ce que je fais » semble donc une fois de plus s’appliquer. En attendant, vous pouvais lire son communiqué en cliquant sur l’image ci-contre.

 

%d blogueurs aiment cette page :