Publicités

Archives du blog

Fête de l’Aid de l’EMJF à Aulnay-sous-Bois le 24 juin

L’Espérance Musulmane de la Jeunesse Française (EMJF) organise une fête de l’Aid le dimanche 24 juin à partir de 13h, au 6 rue Bailly de Suffren à Aulnay-sous-Bois.

Au programme :

  • Structures gonflables
  • Stand restauration
  • Stand inscription au cours d’arabe
  • Plein d’autres surprises

Plus d’information en cliquant sur l’image ci-contre.

Publicités

L’association Ensemble Main dans la Main annonce l’aid des oubliés

L’association Ensemble main dans la main est fière de vous annonce que l’aid des oubliées aura bien lieu cette année.

Parce que pour nous c’est important le sourire d’un enfant

Parce qu’un enfant est l’avenir de demain

Tout le monde doit pouvoir avoir le droit de s’amuser,plus qu’une fête religieux c’est un devoir.

Aujourd hui on a besoin de vous,on s’est lancé un deli, collecter 2000 € en un mois(avant le 20 juin 2018.

Certains vont nous dire c’est pas possible

Eh bien oui c’est possible si tout le monde y met du sien,un don+des partages=des enfants qui auront leur fête.

À tout les enfants du monde

À tout les anonymes, les sans-grades, les délaissés,

Les indignés, les parias, les blessés

La force du nombre pour tout les enfants du monde

A tout les oubliés, les sans-voix, les oppressés…

Le 1er juillet,ils feront 1. Offrez-leur le meilleur c’est parti
https://www.gofundme.com/5j615ls

Ps: Voici deux videos d une action «l aid des oublier» mener au mois de juillet 2017

 

Source : communiqué association Ensemble Main dans la Main

L’association Ensemble Main dans la Main va organiser l’Aïd des enfants d’Aulnay-sous-Bois et du Blanc-Mesnil

L’association Ensemble main dans la main souhaite organiser la fête de l’Aïd pour les enfants de Hôtel social du Blanc-Mesnil et les enfants d’Aulnay-sous-Bois

Date : le 1er juillet 2018de 9h a 22h30

L’association recherche des personnes qui peuvent leur offrir des services généreusement.

L’association recherche particulièrement :

  • Des bénévoles, des animateurs et une personne pour faire le henné, ainsi qu’un magicien ou des clowns pour amuser leurs protégés et faire de ce jour un moment inoubliable
  • Des maquilleuses pour enfants
  • Une ou plusieurs personnes pour faire des gâteaux
  • De l’eau et du jus de fruits
  • Des bonbons/gâteaux/pop corn/biscuits apéro/chips/cacahuètes…
  • Des jouets/livres (pas encombrants et en bonne état car l’année dernière beaucoup de bout chou sont reparti avec des jouets ou il manquait la moitié des pièces)

Merci de contacter l’association au 06.12.35.12.81, le dépôts​ se fera sur Aulnay-sous-Bois et à Créteil.

Merci pour votre générosité,vous êtes la force de cette association.

Samy

Les musulmans ne devraient pas voter pour un candidat qui ne leur aurait pas souhaité bonne fête de l’Aïd ?

religionsC’est ce qu’affirme Béchir Bouderbala, contributeur de la revue de gauche Le Nouvel Obs. Aussi bizarre que cela puisse paraître, les musulmans ne devraient donc pas voter pour un candidat qui aurait eu l’outrecuidance d’avoir oublié de souhaiter une bonne de l’Aïd aux musulmans de sa ville ou de sa circonscription. Drôle de conception de la république et des valeurs républicaines me direz vous. Si l’on suit M. Bouderbala, les chrétiens ne devraient pas voter pour tout candidat qui aurait oublié de souhaité un joyeux Noël à ses potentiels administrés.

Et vous, que pensez-vous de cette directive étonnante ?

Source : contribution externe

Jordan Bardella : Abattoir mobile de La Courneuve sponsorisé par le PS, l’ « Île-de-France inhumaine » de Bartolone

Cqé BARDELLA - Abattoir La CourneuveA l’occasion de la fête de l’Aïd, Claude Bartolone s’est rendu le 24 septembre dernier à l’abattoir mobile de La Courneuve pour inaugurer ce dispositif annuel en présence de Stéphane Troussel, président du Conseil départemental.

Ouvert il y a 5 ans à la suite d’une convention signée par Claude Bartolone, l’abattoir à ciel ouvert prend place chaque année sur le parc de l’Air des Vents avec la bénédiction du Conseil départemental et de la Préfecture de Seine-Saint-Denis.

Par l’intermédiaire d’une publication sur son compte Twitter, Claude Bartolone semblait fier et honoré d’être photographié devant des animaux prochainement saignés et égorgés vifs. Drôles de moeurs lorsque l’on choisit l’« Île-de-France humaine » comme slogan de campagne.

De multiples études, rapports, écrits et vidéos, témoignent de la souffrance animale engendrée par l’abattage rituel. Sur le modèle de la Suisse, du Danemark ou encore de la Suède, les dérogations juridiques autorisant ces pratiques brutales doivent être abolies. L’éthique et la dignité même de la Nation en dépendent.

Absents lorsqu’il s’agît d’adresser une pensée à nos compatriotes lors des fêtes du calendrier chrétien, les élus du Parti socialiste de Seine-Saint-Denis ont toujours su répondre présent aux différentes manifestations communautaires. Nos compatriotes de confession musulmane devraient – à force – se rendre compte qu’ils ne constituent qu’une simple variable d’ajustement électoral pour les forces de gauche, et uniquement.

Nous réclamons l’interdiction pure et simple de cette installation sponsorisée par la puissance publique, à la fois au nom de laïcité mais également par conscience morale.

Source : communiqué de Jordan Bardella, tête de liste du Front National en Seine-Saint-Denis pour les Régionales 2015.

Aulnay-sous-Bois fête l’Aïd dans le quartier de Mitry le 19 juillet

aid_aulnayOfficiellement, l’Aïd c’est ce soir. Cependant, l’association « Espoir au Coeur de Mitry » vous invite à passer un moment festif pour fêter de nouveau cette date importante dans le calendrier Musulman le 19 juillet à partir de 12h00.

Le Gymnase Ormeteau, situé sur la rue de la Croix Nobillon, a été réquisitionné pour l’occasion. Au programme :

  • Mur des champions
  • Jeux d’eau
  • Stand restauration
  • Jeux pour enfants

A partir de 14h00 débute une conférence avec :

Plus d’information en cliquant sur l’image ci-contre.

Vidéo de la fête de l’Aïd avec Espoir au Coeur de Mitry à Aulnay-sous-Bois

ECM_Aid_aulnay

Vidéo

Hier après-midi, l’association Espoir au Cœur de Mitry organisait une fête pour commémorer l’Aïd (fin du Ramadan) dans l’enceinte du gymnase Ormeteau. Structures gonflables et stands de boisson / nourriture étaient mis à disposition. Des enfants du quartier en ont profité pour se divertir sous une météo plutôt clémente.

Pour visionner le reportage effectué par la rédaction, cliquer sur l’image.

Reportage réalisé par Aurore Buselin et Christelle

Aulnay-sous-Bois : Fête de l’Aïd le 3 août au gymnase Ormeteau avec Espoir au Coeur de Mitry

Aid_Mitry_AulnayL’association Espoir au Coeur de Mitry (ECM) organise des festivités pour la fête de l’Aïd (El Fitr) le dimanche 3 août, à partir de 13h00, au gymnase Ormeteau.

Au programme :

  • Restauration
  • Structures gonflables
  • Animations
  • Surprises

La fin du ramadan devrait avoir lieu aux alentours du 28 juillet

Seine-Saint-Denis : L’Aïd sous l’œil des services vétérinaires

mouton_aidA l’abattoir mobile installé à l’entrée du parc de La Courneuve, à Dugny, le travail du sacrificateur et l’état des bêtes sont contrôlés.

Dans l’enclos de l’aire des Vents à Dugny, plus de neuf cents moutons, tous numérotés à l’oreille, prêts à être sacrifiés dans une pièce voisine. L’odeur est forte, mais le calme est impressionnant. Pas un ne bêle. « Les moutons, ça ne fait pas de bruit! » commente un fidèle musulman. Il patiente au comptoir en attendant qu’on appelle son numéro. Il a choisi son agneau vivant et est revenu hier à l’heure indiquée, au premier jour de l’Aïd. Cette fête musulmane commémore la soumission à Dieu d’Abraham, prêt à sacrifier son fil Ismaël avant qu’Allah ne le remplace par un bélier. On est ici à l’orée du parc de La Courneuve, à l’abattoir mobile de Seine-Saint-Denis, installé pour la quatrième année d’affilée. Le Sevranais El-Bekkay Merzak applaudit : « Sur les quatre départements du CRCM (conseil régional du culte musulman), il n’y a que le 93 qui est mobilisé! » Cet abattoir, autorisé par la préfecture et installé sur un site prêté par le conseil général, satisfait à la fois aux besoins de la communauté et aux règles sanitaires. Les services vétérinaires y veillent. Hier et aujourd’hui, deux équipes se relaient entre 9 heures et 21 heures.

« Pour nous, c’est un gros moment », explique Karine Guillaume, directrice du service de la protection des personnes, qui regroupe les services vétérinaires et la répression des fraudes, 80 personnes au total. A l’abattoir, une vingtaine de femmes et d’hommes sont mobilisés. Tout de blanc vêtu, des bottes à la charlotte, on les confond avec l’équipe des Bergeries d’Aumont, l’opérateur agréé pour sacrifier les moutons.

Sur le pont depuis cet été. Pour les services vétérinaires, l’Aïd a commencé dès cet été par l’examen du dossier de l’opérateur, le même depuis 2010. Cette année, le cheptel vient d’Espagne. « Les critères ont été validés par le collègue espagnol des services vétérinaires et sont détaillés sur une notification informatique », explique Marguerite Lafanechère, chef du pôle santé protection animale à la DDPP 93. Un test a eu lieu le 30 septembre sur 20 animaux « pour vérifier l’élimination des eaux usées, du sang ». Une dérogation à l’étourdissement des animaux est ici accordée. « Depuis cette année, le sacrificateur doit aussi avoir une certification de compétence », poursuit la chef de pôle.

35 moutons sacrifiés à l’heure. Deux inspecteurs sont en poste à la saignée pour « vérifier que l’animal (NDLR : égorgé) a bien perdu connaissance lorsqu’il est suspendu, conformément au Code rural ». Il faut aller vite, l’affluence est forte. Cependant, les règles sanitaires sont respectées. D’une bête à l’autre, la perte de connaissance varie entre vingt secondes à une minute. Post mortem, des vétérinaires et techniciens vérifient l’état « sanitaire » de l’animal. En moins de deux minutes, la carcasse est scrutée, les ganglions et le foie entaillés, pour voir si la bête n’était pas malade. Précaution oblige, depuis les années 2000, les agents ôtent aussi les « matières à risque spécifique », rate, iléon, jéjunum (dans l’intestin), vecteurs de risques d’encéphalopathie spongiforme.

L’estampille sanitaire. « Les animaux impropres à la consommation sont couverts de tartrazine, qui donne à la carcasse une couleur jaune », indique un agent. Les carcasses saines, elles, sortent frappées par le cachet hexagonal, « la forme propre aux abattoirs mobiles », précise une des agents qui conserve scrupuleusement l’objet sur elle. Sécurité sanitaire oblige.

Quinze moutons saisis à Pierrefitte

Neuf cents moutons à l’abattoir mobile, il n’y a pas de quoi satisfaire tous les musulmans du 93 qui veulent fêter l’Aïd de manière rituelle, d’autant que certains acheteurs viennent d’ailleurs, puisqu’ils n’ont pas cet abattoir dans leur département. Depuis trois ans, l’Union des associations musulmanes propose de faire l’intermédiaire avec un éleveur de Normandie converti au halal. Les musulmans peuvent aussi commander leur agneau chez leur boucher ou encore au supermarché. « Mais attention, s’ils proposent des moutons pour l’Aïd le premier jour, c’est que l’animal n’est pas tué selon le rite », prévient un fidèle. Le sacrifice ne peut avoir lieu qu’après la prière, soit hier vers 8h30. Dans le doute, certains préfèrent continuer à sacrifier eux-mêmes la bête. « Il faut comprendre que ce n’est pas la viande qui compte, mais le rituel », explique Aissa Nakes, président du CRCM Ile-de-France – Centre. « Moi, je l’ai fait il y a cinq ans au Maroc, c’est merveilleux », lâche Abderrahmane Bouhout, clichois, qui admet avoir déjà sacrifié « un mouton dans la baignoire de l’appartement, avec [son] père, il y a très longtemps ». Désormais, il commande son agneau à l’abattoir mobile. « Ceux qui ont un pavillon préfèrent sacrifier leur mouton chez eux et le font aussi pour des amis qui vivent en appartement », note-t-il. Quitte à s’exposer à des contrôles. A Pierrefitte, la semaine dernière, les services vétérinaires ont saisi quinze ovins réunis dans une cour. Un cas loin d’être unique d’après les fidèles.

Source et image : Le Parisien du 16/10/2013

L’abattoir mobile entre en service pour l’Aïd

mouton_aidC’est aujourd’hui la fête religieuse de l’Aïd pour des milliers de musulmans dans le département (plus de 450000 fidèles selon diverses estimations). Cette fête, l’une des plus importantes du calendrier musulman, commémore la soumission à Dieu d’Abraham, prêt à sacrifier son fils Ismaël, avant qu’Allah ne le remplace par un agneau.

Les musulmans se souviennent de ce geste en sacrifiant un agneau, Cette année encore, un abattoir mobile est mis en service au parc départemental de La Courneuve, au parking de la Luzernière, sur l’aire des Quatre-vents à Dugny, afin de permettre de procéder à cet abattage rituel. En deux jours, 900 moutons y seront égorgés sans étourdissement, selon la tradition musulmane, par l’entreprise des Bergeries d’Aumont.

Concilier règles religieuses et impératifs sanitaires

Stéphane Troussel, président (PS) du conseil général, et le préfet Philippe Galli seront sur place ce matin à 9 heures pour le lancement du rituel. Cela fait maintenant trois ans que le conseil général prête ce terrain, et que la préfecture autorise cet abattoir. « Il est important de concilier les règles religieuses et les impératifs sanitaires lors de cette célébration », insiste-t-on à la préfecture, qui rappelle aussi que sont interdits les abattages clandestins ainsi que le transport, le déchargement ou la détention d’ovins par des personnes non déclarées.

Pour les fidèles n’ayant pas réservé de mouton auprès de cet abattoir mobile, la préfecture conseille de « faire appel aux bouchers spécialisés » ou de « réserver un agneau abattu selon le rite auprès d’hypermarchés ». Par l’intermédiaire de l’Union des associations musulmanes de Seine-Saint-Denis, 300 agneaux sont ainsi attendus dans le département. Ils ont été commandés à un éleveur de Normandie. Les animaux arrivent déjà sacrifiés, et seront livrés à Aubervilliers, Pantin et Montreuil. Demain, cinq bœufs seront livrés de la même manière, à d’autres familles. Ces mammifères sont plus prisés en Inde ou au Pakistan pour fêter l’Aïd. Demain soir à Bagnolet, l’UAM 93 organise un dîner de fête, auquel ils ont invité George Pau-Langevin, ministre en charge de la Réussite éducative.

Source : Le Parisien du 15/10/2013

%d blogueurs aiment cette page :