Archives du blog

Un trio d’Aulnay-sous-Bois et de Puteaux en situation irrégulière détroussaient les voyageurs du métro

Illustration

Les policiers de la Sûreté régionale des transports ont mis un coup d’arrêt aux razzias d’un gang qui dépouillait les voyageurs du métro.

C’est une « belle pioche » des policiers de la sûreté Régionale des transports. Jeudi, deux hommes ont été écroués. Leur complice, lui, a été libéré. Leur butin de 4 400 € a été saisi.

Depuis au moins deux mois, le trio dépouillait sans vergogne des voyageurs dans le métro. Ils opéraient principalement dans les stations autour Triangle d’or (VIIIe), avec un tour de passe-passe étonnant… Dans un premier temps, ils jetaient des pièces de monnaie par terre pour distraire pour attirer l’attention de la future victime. Puis, il la ceinturait avant de lui dérober son argent liquide ou ses cartes bancaires.

La première affaire remonte au 29 avril dernier. A Franklin D. Roosevelt (VIIIe), un ressortissant du Royaume du Bahreïn était victime du vol à la tire de son portefeuille.

La Sûreté régionale des transports, saisie de l’enquête, épluchait les images de la vidéo surveillance. Bingo ! Les enquêteurs identifiaient deux individus « défavorablement connus des services ». Et repéraient un complice.

Leurs investigations permettaient de remonter au gang, notamment avec du bornage téléphonique. Ils parvenaient même à leur imputer d’autres faits.

Source et article complet : Le Parisien

Du retard sur certaines lignes du Grand Paris et un budget qui explose

Si les travaux du Grand Paris sont de loin les plus importants depuis des décennies en Île-de-France, certaines difficultés laissent à penser qu’un retard de mise en production est plus que probable sur certaines lignes, à commencer par la ligne 16, entre Aunay-sous-Bois et Clichy-sous-Bois.

Autrefois estimés à 26 milliards d’euros, les travaux du Grand Paris devraient coûter au final environ 35 milliards d’euros. De quoi mettre les collectivités à cran.

Source : La Croix

Le Grand Paris Express : le métro aux 37 architectes

sondage_rn2_aulnay_grand_parisAvec la désignation des agences d’architecture qui concevront les gares de la ligne 15 Est, 37 équipes d’architectes sont désormais à pied d’oeuvre pour concevoir les gares et les centres techniques du Grand Paris Express.

Le Grand Paris Express, ce sont 200 kilomètres de nouvelles lignes, majoritairement souterraines. Mais ce sont aussi 68 nouvelles gares et sept centres techniques, soient 75 bâtiments émergeants et singuliers, dont la conception a été confiées à 37 agences d’architecture contemporaines, françaises et internationales. « A travers cette commande publique exceptionnelle, le nouveau métro contribuera à la construction du patrimoine métropolitain du XXIe siècle » n’a pas manqué de souligner Philippe Yvin, président du directoire de la Société du Grand Paris, lors de l’attribution du marché de maîtrise d’oeuvre de la ligne 15 Est, début novembre.

Découvrir les concepteurs de la ligne 15 Est
Toutes les gares ont leurs concepteurs

Si l’on excepte le centre technique de Rosny-sous-Bois (dont le marché est en cours) et les gares aéroport d’Orly et aéroport Charles de Gaulle T4 (sous maîtrise d’ouvrage Paris Aéroport), toutes les gares et centres techniques du Grand Paris Express qui entreront en service avant 2030 ont désormais leurs architectes. Issus de la nouvelle génération d’architectes et de designers, ou références internationales de l’architecture, les concepteurs des gares du nouveau métro ont proposé des gestes à la fois créatifs et à l’écoute du contexte géographique, urbain et social dans lequel les gares viendront s’implanter. Sur la base des orientations communes énnoncées par Jacques Ferrier, l’architecte conseil de la Société du Grand Paris, chacune des équipes met à profit sa vision pour répo ndre aux exigences de la Société du Grand Paris : valoriser la gare comme un équipement public ancré dans son quartier, inventer des espaces publics partagés, révéler les éléments de patrimoine des communes et placer les futurs utilisateurs du réseau au centre de toutes les attentions.

Des gares pour tous les territoires
Si les 68 gares du réseau font l’objet d’une approche architecturale spécifique, neuf d’entre elles ont été désignées comme « emblématiques » en raison de l’importance de leur fréquentation et de leur rôle clé dans le développement des territoires qu’elles desserviront. Il s’agit de Saint-Denis Pleyel (ligne 14, 15, 16 et 17), Villejuif Institut Gustave-Roussy (lignes 14 et 15 Sud), Noisy-Champs (ligne 15 Sud), Pont de Bondy (ligne 15 Est), Nanterre La Folie (ligne 15 Ouest), Le Bourget RER (lignes 16 et 17), Clichy-Montfermeil (ligne 16), le viaduc et la gare Parc des Expositions (ligne 17) et les viaducs et gares aériennes de la ligne 18. Ces gares sont réparties sur l’ensemble du réseau et chacune d’elles est conçue par une agence d’architecture différente, favorisant ainsi la diversité, inscrite au c&oel ig;ur de la démarche architecturale de la Société du Grand Paris. Traduisant une vision originale et audacieuse de la ville, cette dernière est d’ores et déjà créatrice d’emplois et de dynamisme économique pour les secteurs de l’architecture et de la construction.

Article proposé par Didier Bessaguet

Des tagueurs de Sevran et d’Aulnay-sous-Bois ont causé pour 450 000 € de dégats à la RATP et à la SNCF

rer_tagsAu total, cinq tagueurs récidivistes ont été interpellés par la police, même s’ils ont été laissés libres à l’issue de leur garde à vue (ils devront répondre de leurs actes devant la justice). La SNCF et la RATP estiment le préjudice causé par ces individus à 450 000 €, que les tagueurs devront rembourser.

La bande nommée crew OB passait son temps à taguer les murs longeant les voies ferrées, les vieux bâtiments désaffectés, mais aussi les trains et les rames de métro.
Et surtout rembourser. Les membres de la bande sont domiciliés à Sevran, Aulnay-sous-Bois et à Château-Thierry.  1 personne a été cependant mise hors de cause.

Lors des perquisitions, une centaine d’aérosols de peinture, des cagoules, des torches ainsi que des clés permettant l’accès aux emprises SNCF et RATP ont été saisis, ainsi que sept fusils, des cartouches, deux pistolets et des grenades.

Source et article complet : Le Parisien

 

Transports gratuits en Ile-de-France pour la nuit du nouvel an ce soir

RERB_AulnayLes transports franciliens seront gratuits ce soir pour toute la nuit du nouvel an. 

Il y aura 6 lignes de métro ouvertes entre 2 h 15 et 5 h 30 du matin (Les lignes 1,2,4,6,9 et 14).

Les trains de banlieue et les RER circuleront un peu plus tard dans la soirée pour faire bénéficier des franciliens de cette mesure.

Nouveau numéro de la lettre du STIF aux associations d’usagers le STIF EN LIGNE

rerbVous trouverez en cliquant ici le dernier numéro de la lettre du STIF aux associations d’usagers, STIF EN LIGNE, avec un article principal consacré aux nouveaux contrats STIF/RATP et STIF/SNCF.

En vous souhaitant bonne lecture.

Un jeune homme d’Aulnay-sous-Bois sans ticket frappe un policier à Rouen dans le métro

Police_AulnayOn dit parfois que la ville d’Aulnay-sous-Bois a mauvaise presse, et ce n’est pas en lisant Normandie-Actu que cela changera. En effet, un jeune homme domicilié à Aulnay-sous-Bois, apparemment irrité par une panne d’escalator dans le métro de Rouen (il ne doit pas passer par la gare d’Aulnay souvent), a commencé à faire du tapage et à s’en prendre à du mobilier, ce qui a alerté les policiers. Très vite la situation s’est envenimée lorsque les policiers ont tenté d’appréhender l’individu qui n’avait pas réussi à se calmer. Ce dernier parvint à donner un coup de poing à l’un des policiers (blessé à l’arcade sourcilière). Les deux filles qui l’accompagnaient, loin de vouloir apaiser la situation, ont insulté ces mêmes policiers.

Finalement, les 3 personnes ont été placées en garde-à-vue.

Source : Normandie-Actu

Connaissiez vous le bulletin de la ponctualité interactif mensuel du STIF ?

rerbSi vous prenez souvent les transports en commun, ce bulletin vous intéressera certainement.

Le STIF a mis en place récemment une nouvelle version qui vous donne désormais accès à des graphiques illustrant les résultats de la ponctualité de chaque mode de transport (métro, RER et train) en Île-de-France.

À partir du sommaire, vous pouvez cliquer sur le mode qui vous intéresse, puis sur la ligne ou la branche de votre choix.
Le graphique apparaît et vous permet, en un coup d’œil, de comparer les résultats mois par mois de la ponctualité de l’année en cours et de l’année précédente avec les objectifs contractuels.
Pour connaitre par exemple le bilan de la ponctualité pour le mois de mars 2015, cliquer ici.
Les chiffres complets sont disponibles ici.
Merci à Aulnay Environnement pour l’information.

 

Grand Paris Express le métro du Grand Paris : Enquête publique à Aulnay-sous-Bois

enquete_publiqueIl y aura 3 permanences de la commission d’enquête publique :

  • Mardi 14 octobre de 9 h à 12 h
  • Samedi 15 novembre de 9 h à 12 h
  • Lundi 24 novembre de 14 h 30 à 17 h 30

Lieu : Centre administratif, 16 boulevard Félix Faure. Pour plus d’information cliquer ici ou sur l’image ci-contre.

Ile-de-France : Les prix des transports n’augmenteront « que » de 3% !

RER_panneLa région veut limiter les effets de la hausse de la TVA, qui passera de 7 à 10 % au 1er janvier.

Une hausse du prix du ticket de métro de 1,70 € aujourd’hui à 2,42 € en 2025, un Passe Navigo qui grimperait dans la même période de 65,10 € à 92,82 € par mois pour les zones 1 et 2, de 113,20 à 161,40 € pour les zones 1 à 5. C’était, jusqu’à hier, ce qui pendait au nez des habitués des transports collectifs franciliens. La faute à la TVA qui passera de 7 à 10% dès le 1er janvier prochain et au supermétro du Grand Paris qu’il faut bien financer. En résumé, 3% de TVA + 3% supplémentaires pour se payer un réseau du futur de 26 Mds €, ça fait une facture augmentée d’environ 6% pour les voyageurs pendant les douze prochaines années.

Finalement, ce devrait être moins pire que prévu, à en croire Jean-Paul Huchon (PS). Répondant à deux questions posées par Gabriel Massou (Front de gauche) et Laurent Lafon (UDI), le président du conseil régional d’Ile-de-France a promis qu’il allait « contenir la hausse des tarifs aux 3% de la TVA ». En résumé, le ticket de bus, tram, métro, RER ou de train augmentera bel et bien, mais moins que prévu.

Par quel miracle? Jusqu’à présent, le seul moyen avancé pour limiter la casse était de rogner sur les investissements, à savoir économiser 100 millions par an sur la modernisation du réseau. Impossible, tant on circule mal en région parisienne. Jean-Paul Huchon l’a encore rappelé hier : pas touche aux investissements.

Alors? Il se trouve que le versement transports (NDLR. Taxe sur la masse salariale que doivent payer les entreprises de plus de dix salariés) devrait rapporter un peu plus que prévu et que les collectivités territoriales (région, départements, ville de Paris) tout comme la RATP et la SNCF devraient arrondir les angles en faisant quelques efforts financiers.

De quoi soulager —un peu— le porte-monnaie des voyageurs, mais aussi les élus locaux : à quatre mois des municipales et à seize mois des régionales, difficile pour eux de porter le chapeau d’une hausse massive d’un bien de première nécessité comme les transports en commun…

Source : Le Parisien du 22/11/2013

%d blogueurs aiment cette page :