Publicités

Archives du blog

Les vide-greniers dans le 93, toute une histoire

Vous souhaitez faire une ménage de printemps et, dans le même temps, profiter de l’occasion pour vous amasser un petit pécule pour les vacances ? Vous êtes à la recherche d’une bonne affaire, d’un objet rare, que vous ne retrouvez pas sur le marché ? Le vide-grenier dans le 93 apporte une solution pratique et conviviale qui peuvent répondre à toutes les questions évoquées. 

Les brocantes sont le moyen ultime pour les collectionneurs et les adeptes des objets rares de faire la bonne découverte. En Seine-Saint-Denis, d’immenses brocantes ont lieu chaque année, que ce soit à Aulnay-sous-Bois, à Saint-Denis ou ailleurs. Il existe également des brocantes de moins grande envergure, notamment organisées par des associations, où l’on peut également faire la bonne trouvaille.

Société de consommation oblige, de nombreux objets, jouets et autres accessoires sont achetés puis ne servent plus. Certains les jettent à la décharge, d’autres s’en débarrassent de manière plus ou moins sauvage, et certains estiment que ces objets peuvent avoir une seconde vie dans d’autres mains. Si l’on ne peut pas faire fortune en tant que brocanteur, vous pouvez peut-être, comme au loto, avoir la chance de trouver un objet précieux que personne n’aurait pu imaginer.

La grande brocante d’Aulnay a eu lieu, le lundi de Pentecôte comme chaque année, et a connu un succès phénoménal. D’autres brocantes sont planifiées cette année dans le département. Que vous soyez pucier ou vendeur professionnel, collectionneur ou promeneur, vous allez pouvoir tirer bénéfice de ces événements qui sont à la fois un espace marchand, mais aussi un moment festif et convivial. Loin des clichés que l’on prête à la Seine-Saint-Denis, ces brocantes permettent, l’espace d’un instant, de renouer le lien social entre différentes personnes parfois trop préoccupées par leurs activités professionnelles ou personnelles.

Des anecdotes à raconter ? Des moments forts à partager ? Des idées qui pourraient encore améliorer l’offre existante ? Ce billet est fait que vous puissiez en commentaires apporter votre contribution.

Publicités

Le département de la Seine-Saint-Denis obtient le label Diversité

fete_chanteloupLa Seine-Saint-Denis est un département cosmopolite, multiculturel. Si la loi interdit tout recensement sur des critères ethniques, nombreux sont ceux qui pensent, à l’exception des DOM-TOM, que ce département est l’un des territoires français ayant la plus forte proportion de personnes d’origine non-européenne.

C’est donc tout naturellement que le 93 a obtenu son label Diversité, créé en 2008 par l’Etat sous Nicolas Sarkozy. Grâce aux audits effectuées auprès du conseil départemental (du 23 au 30 septembre 2015) par l’AFNOR (association en charge de décerner ce label), deux nouveautés ont été relevées : une cellule égalité au travail (peut être saisie par un agent s’estimant victime d’une discrimination dans le cadre de son activité professionnelle) et un guide du recrutement à destination des agents afin de lutter contre les discriminations à l’embauche.

600 000 musulmans en Seine-Saint-Denis, selon Le Parisien

religionsComme chacun le sait, il est interdit d’effectuer des recensements ethniques ou religieux en France, sauf dérogation particulière. Pourtant, cela n’empêche pas le quotidien régional le plus populaire d’île-de-France d’estimer la population musulmane à 600 000 personnes, ce qui représente à peu près 38% de la population Séquano-Dyonisienne.

Comme le quotidien est arrivé à cette estimation ? S’agit-il d’un recensement INSEE ? Ou un simple effet d’annonce ? En tout cas, si l’on savait que la population musulmane était importante dans le département, a t-on vraiment besoin d’en connaitre la proportion exacte ?

Et combien de catholiques ? De protestants ? De Bouddhistes ?

Source : Le Parisien

Les élèves de 6ème du public en Seine-Saint-Denis auront-ils le droit au chèque réussite ?

7emeCollege_AulnayRéponse ce vendredi avec un premier verdict du Conseil d’Etat. 200 € devaient être donnés aux collégiens de 6ème suite à une promesse de campagne des socialistes lors des élections départementales de 2015. Au total, 18 000 élèves devaient en bénéficier. Seulement le recours d’Hervé Chrevreau met à mal ce dispositif, puisque le Maire d’Epinay souhaite que les élèves du privé soient également bénéficiaires de la prime.

Source et article complet : Le Parisien

Trois filles de la Seine-Saint-Denis font le buzz grâce aux reprises de chansons célèbres : L.E.J.

LEJ

Vidéo

Lucie, Elisa et Juliette (L.E.J.), trois amies d’enfance qui ont vécu dans le même quartier de la Seine-Saint-Denis, ont créé le buzz grâce à une vidéo sur Youtube qui est devenue virale.

Ces filles au talent particulier n’en reviennent toujours pas de leur succès aussi improbable qu’irréel. Celles et ceux qui pensaient que le succès musical dans le 93 ne passe que par le RAP se trompent éperdument : un zeste de talent, un brin d’opportunisme et quelques gouttes d’originalités permettent souvent de sortir de l’anonymat.

En attendant, et en espérant que cela fasse germer quelques idées à certains de nos lecteurs, nous vous invitons à découvrir ce « tube » en cliquant sur l’image ci-contre.

Nouvelle campagne d’affichage du Front National en Seine-Saint-Denis : les banlieues patriotes

93-Les-Banlieues-patriotes-(WEB-PNG)Le Front National de Seine-Saint-Denis vient de lancer une nouvelle campagne d’affichage (photo ci-contre) autour du slogan : « Les banlieues patriotes ». Objectif : attirer vers le parti de Marine Le Pen la jeunesse des banlieues, comme a réussi à le faire l’UMP notamment lors des municipales 2014.

Source : communiqué de Jordan Bardela, Secrétaire Départemental FN 93.

Un meilleur accueil pour les justiciables de la Seine-Saint-Denis

JusticeVous souhaitez déposer une demande d’aide juridictionnelle, vous informer sur une procédure judiciaire en cours, ouvrir une mesure de tutelle, obtenir des informations en vue d’introduire une instance devant le conseil de prud’hommes ? Inutile de vous déplacer au tribunal de grande instance (TGI) de Bobigny.

Depuis le mois de février, dans le cadre de la réforme de la «Justice du XXIe siècle», le ministère de la Justice expérimente sur cinq sites* en France, dont celui de Bobigny, un nouveau service d’accueil du justiciable : le service d’accueil unique du justiciable (Sauj).

Source et article complet : Le Parisien

Classement des lycées : les établissements de Seine-saint-Denis performants sur la durée

LEL0503292.jpgLe ministère de l’Éducation, qui publie mercredi ses indicateurs de valeur ajoutée des lycées, a distingué plusieurs lycées qui non seulement ont fait mieux réussir leurs élèves au bac 2014 que des lycées comparables, mais qui s’avèrent performants dans la durée. C’est le cas de nombreux lycées d’Ile de France. 

Trois indicateurs sont pris en compte : le « taux de réussite au baccalauréat », le « taux d’accès de seconde et de première au baccalauréat » et la « proportion de bacheliers parmi les sortants ».

Mais le taux de réussite au bac n’est pas le seul critère qui permet de définir un bon ou un mauvais établissement. Il doit être pondéré par de multiples indicateurs et, entre autres, par le taux d’accès des élèves de la seconde au bac. 

La valeur ajoutée doit être prise en compte

L’Education nationale prend en compte des critères plus « qualitatifs » pour évaluer les établissements et notamment l’origine socio-économique des élèves. C’est ce qui permet de définir la « valeur ajoutée » apportée par l’établissement dans chaque catégorie. Plus la valeur ajoutée est élevée, plus l’établissement apporte un accompagnement de qualité à ses élèves.

Parmi ces « champions », cinq établissements de Seine-Saint-Denis -Le Corbusier à Aubervilliers, Paul Éluard à Saint-Denis, Voillaume à Aulnay-sous-Bois, Alfred Nobel à Clichy-sous-Bois, Maurice Utrillo à Stains- mais aussi Galilée à Gennevilliers (Hauts-de-Seine), Romain Rolland à Goussainville (Val-d’Oise).

Dans la voie professionnelle, on trouve trois lycées dans l’académie de Versailles (Georges Brassens à Courcouronnes, Newton-Enrea à Clichy, Jean Jaurès à Argenteuil), ainsi que Marcel Deprez à Paris et Paul Le Rolland à Drancy (Seine-Saint-Denis).

Ce mercredi matin, vous pouvez consulter les indicateurs de réussite des lycées sur le site de l’Éducation nationale.

Source : France 3

Élections Départementales 2015 : La Seine-Saint-Denis reste à Gauche de justesse !

departementales_2015Certains voyaient la Droite aux commandes du département, à Gauche depuis sa création. Cela ne sera pas le cas, puisque la Gauche parvient à conserver 11 cantons sur 21. Il s’en est fallu de peu pour que l’un des départements les plus pauvres de la Métropole tombe dans l’escarcelle de la Droite.

Le Parti Socialiste et ses alliés auront finalement 22 conseillers à l’assemblée départementale contre 20 conseillers issus des formations UMP, UDI et Divers Droite. Il s’agit ici d’une majorité fragile, le PS devra s’accommoder de son bouillant partenaire du Front de Gauche pour pouvoir pour faire voter les projets.

Rappelons que le département de la Seine-Saint-Denis pourrait disparaitre prochainement (certains parlent de 2020) au profit d’une fusion avec la métropole du Grand Paris, qui cette fois-ci pourrait être gérée…par la Droite !

La Seine-Saint-Denis : un territoire jeune, métissé, la France telle qu’elle est vraiment

Sevran_Beaudottes_CiteDes habitants de Seine-Saint-Denis, très attachés à leur département, cherchent à démonter les clichés associés à leur territoire pour en donner une image positive. La Croix prose un article à la découverte du département, article accessible en cliquant ici.

%d blogueurs aiment cette page :