Archives du blog

Des particuliers s’organisent à Aulnay-sous-Bois pour soutenir Gaza et la Palestine

Plusieurs dizaines de morts à Gaza, plusieurs centaines de blessés à Jerusalem suite à des affrontements en Palestiniens et l’armée Israélienne : la situation se tend de plus en plus au Proche-Orient. En Europe, des organisations musulmanes et d’extrême-gauche manifestent, parfois violemment, pour apporter un soutien moral aux palestiniens et gazaouis qui se frottent aux soldats de Tsahal.

A Aulnay-sous-Bois, une collecte semble s’organiser dans les quartiers Nord pour aider financièrement les associations palestiniennes.

Un deal entre le recteur de la mosquée de Pantin et Bruno Beschizza pour gagner la mairie d’Aulnay-sous-Bois

Tout le monde le savait déjà, ou presque. Bruno Beschizza, même si ce sont principalement les Aulnaysiens du sud de la ville qui ont voté pour lui, a bénéficié du soutien de plusieurs associations musulmanes pour détrôner le maire PS sortant, Gérard Ségura, en 2014.

Ce dernier, bien qu’il ait tenu une promesse de la campagne 2008 en construisant une grande mosquée sur la RN2 dans le nord de la ville, a préféré confier la gestion de ce bâtiment à une association au détriment des autres. Malgré un membre éminent de l’Espérance Musulmane de la Jeunesse Française (EMJF) au sein de sa majorité municipale (Pascal Montfort), Gérard Ségura a provoqué de nombreuses frustrations qui se sont retournées contre lui.

Bruno Beschizza a donc obtenu le soutien de la direction de l’EMJF et de plusieurs acteurs de premier plan au niveau départemental comme le recteur de la mosquée de Pantin, M’hammed Henniche. Et Bruno Beschizza a tenu ses promesse : ouverture d’une école cultuelle musulmane et un regard bienveillant pour de nombreuses associations cultuelles. Ces promesses lui ont valu un soutien indefectible lors de la campagne des municipales 2020, avec pour la première fois un candidat dit de Droite en tête dans les bureaux de vote du Nord de la ville, là où la communauté musulmane est importante.

Alors que certains responsables religieux refusent de mêler religion et politique, d’autres utilisent cela à des fins de négociations pour donner à leur communauté toujours plus d’avantages. Bruno Beschizza estimait en 2014 que 40% de la population Aulnaysienne était musulmane. Si ses estimations sont exactes, la part de la communauté musulmane au sein de la population d’Aulnay-sous-Bois devrait être plus importante aujourd’hui, peut-être au delà des 50% compte-tenu d’une démographie plus dynamique.

Source : Politis

La municipalité d’Aulnay-sous-Bois soutient l’église Catholique suite à l’horrible attentat de Nice

Ce matin, les élus de la Municipalité ont déposé une gerbe dans chacune des églises d’Aulnay-sous-Bois à l’occasion de la Toussaint afin de témoigner leur soutien à la communauté catholique suite à la tragique attaque survenue au sein de la Basilique Notre-Dame de Nice.

Quand les aulnaysiens applaudissent les médecins de France contre le Coronavirus

Chers lectrices, chers lecteurs

Chaque soir, à 20 heures, les français applaudissent les médecins de nos hôpitaux, qui se battent pour nous.

Ce mouvement sur Aulnay est relayé largement avec des gens certes inquiets mais qui gardent l’espoir pour détruire une bonne fois pour toute ce virus.

Ce soir, une nouvelle fois, ces applaudissements ce sont répétés, de manière chaleureuse.

Aulnaysiens, demain, 20 heures, soyons plus nombreux à nos fenêtres, pour remercier nos médecins, merci à vous pour tant de solidarité.

Tout de suite, les vidéos :

 

La manifestation de soutien à Mickaël Harpon, terroriste présumé qui a tué 4 policiers, annulée au grand dam d’Hadama Traoré

Hadama Traoré, militant politique de la Révolution est en Marche, souhaitait organiser à Gonesse une manifestation de soutien à Mickaël Harpon, personne soupçonnée de terrorisme qui a tué 4 policiers à la préfecture de Paris.

Bien que le préfet ne souhaitait pas au départ interdire cette manifestation qui a fait des remous dans la classe politique, le ministre de l’intérieur Christophe Castaner a tapé du poing sur la table et a ordonné d’interdire cette manifestation.

Si Hadama Traoré avait condamné l’acte qui a provoqué la mort de 4 policiers, il voulait laver l’honneur de Mickaël Harpon, estimant qu’il n’était ni un terroriste ni un musulman radicalisé, et que son handicap avait provoqué son geste. Dans une vidéo, il indiquait vouloir « cracher à la gueule » de celles et ceux qui insultaient l’image de Mickaël Harpon.

Selon les dernières informations, des vidéos de décapitation ont été retrouvées sur l’ordinateur de Mickaël Harpon, qui fréquentait une mosquée connue pour des positions radicales.

%d blogueurs aiment cette page :